UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Llorente envoie l'Athletic en finale

Athletic Club 3-1 Sporting Clube de Portugal (tot. 4-3)
Bilbao disputera sa deuxième finale européenne grâce au but de Fernando Llorente à la 88e minute.

La joie de Fernando Llorente après son but décisif à la 88e minute
La joie de Fernando Llorente après son but décisif à la 88e minute ©AFP/Getty Images

L'Athletic Club a vaincu le Sporting Clube de Portugal 3-1 dans une demi-finale retour de l'UEFA Europa League épique. Les Basques disputeront leur deuxième finale continentale, 35 ans après la première.

Les deux équipes faisaient leur entrée sur la pelouse de San Mamés dans une ambiance indescriptible, au milieu des tifos, drapeaux et écharpes aux couleurs du club basque. Les Portugais ne semblaient pas paralysés par cet accueil bruyant et faisaient même preuve de beaucoup d'engagement, comme l'atteste l'avertissement reçu par Ricky van Wolfswinkel dès la 10e minute.

Sur un centre d'Iker Muniain de la droite peu après le quart d'heure de jeu, Fernando Llorente remettait en retrait de la poitrine pour la frappe écrasée de Markel Susaeta qui donnait l'avantage aux Basques !

Les Portugais devaient alors marquer pour espérer jouer la finale à Bucarest et se créaient plusieurs occasions sur des tentatives de Bruno Pereirinha et Matías Fernández. La partie restait animée et le club lisboète finissait par égaliser à la 44e minute. Sur un corner de Matías Fernández, le ballon était dégagé des deux poings par Gorka Iraizoz. Un joueur du Sporting tentait sa chance de loin mais le ballon était contré par un Portugais sur Ricky van Wolfswinkel, qui contrôlait et marquait du gauche depuis l'entrée de la surface.

La qualification était alors dans le camp du Sporting mais les Basques ne laissaient pas le doute s'emparer d'eux en reprenant l'avantage dans la foulée. Llorente effectuait un superbe geste à l'entrée de la surface pour décaler Ibai Gómez qui gagnait son face à face avec Rui Patrício en trouvant le petit filet opposé du pied gauche. 2-1 à la mi-temps, un score synonyme de prolongation.

Les deux équipes semblaient vouloir éviter un tel scénario avec un début de seconde période tonitruant. L'arrêt de Patricio sur une frappe de Susaeta était le plus beau du match, alors que Javi Martínez trouvait le montant de la tête, tout comme Emiliano Insúa sur une frappe lointaine à l'autre bout du terrain. Du grand spectacle !

Le match perdait peu à peu en intensité et, alors qu'on semblait se diriger vers 30 minutes supplémentaires pour départager les deux équipes, Gómez effaçait son adversaire côté gauche d'une sublime feinte de frappe avant de centrer pour Llorente, qui déviait de manière acrobatique pour inscrire son septième but dans la compétition. 3-1, ce sont les Basques qui obtenaient le droit d'aller défier le Club Atlético de Madrid le mercredi 9 mai à Bucarest dans une finale 100 % espagnole.