Valence doit réagir contre Brême

Unai Emery s'attend à affronter un Werder solide mais sait queson Valence doit exorciser sa "pire performance de la saison" en 8ede finale aller de l'UEFA Europa League.

Unai Emery, l'entraîneur de Valence, devra faire oublier une défaite 2-0 lors de la dernière visite du Werder
Unai Emery, l'entraîneur de Valence, devra faire oublier une défaite 2-0 lors de la dernière visite du Werder ©Getty Images

Unai Emery s'attend à affronter un Werder Bremen solide mais sait que son Valencia CF doit exorciser sa "pire performance de la saison" en 8e de finale aller de l'UEFA Europa League.

Valence, réduit à neuf, a lourdement chuté 4-1 sur la pelouse du Club Atlético de Madrid il y a dix jours et les hommes d'Emery ont à nouveau déçu en concédant le nul 0-0 chez eux contre le Real Racing Club, lundi. malgré tout, le technicien espagnol croit en un sursaut face au Werder. "Notre seconde période contre le Racing a été notre pire performance de la saison, alors qu'on restait sur une bonne série  la maison", explique-t-il. "On a l'occasion de prouver que c'était un accident."

Le Werder s'est imposé 2-0 à Mestalla lors de son unique visite en Espagne, en phase de groupes de l'UEFA Champions League 2004/05, mais David Silva compte bien effacer ce souvenir : "On ne regarde pas derrière, on se concentre sur le présent." Son entraîneur ajoute : "Les supporteurs et l'équipe doivent viser la même chose. Si on y parvient, tous les voyants seront au vert."

Valence devrait être privé du milieu David Albelda et du défenseur Bruno Saltor, alors que le Werder est décimé : Sebastian Boenisch (genou), Peter Niemeyer (cheville) et Sandro Wagner (ligaments croisés) sont tous blessés, alors que Philipp Bargfrede est malade. Heureusement, Clemens Fritz a repris l'entraînement.

L'entraîneur Thomas Schaaf n'en reste pas moins enthousiaste. "Ce sera un bon test pour nous", indique le technicien allemand. "Ils sont troisièmes en championnat d'Espagne, ça veut tout dire. Ils ont un grand costaud devant, Nikola Žigić, avec plein de petits joueurs très mobiles tout autour."