Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

L'Espanyol ira à Glasgow

Werder Bremen - RCD Espanyol 1-2 (tot. 1-5)
Les Catalans ont vite été menés mais Ferrán Corominas et Jesús María Lacruz ont assuré la qualification.

Ferrán Corominas et Jesús María Lacruz ont été les héros du RCD Espanyol, qui s'est assuré une place pour la finale de Coupe UEFA 100% espagnole qui l'opposera au Sevilla FC. Le succès face au Werder Bremen ne reflète pas vraiment la physionomie d'une demi-finale bien plus serrée que ne l'indique le score, malgré l'expulsion précoce de Miroslav Klose.

Klose exclu
Vaincu 3-0 à l'aller, le Werder débutait bien quand Hugo Almeida ouvrait la marque mais, lorsque Klose recevait un deuxième avertissemnt à la 19e minute pour une simulation aux abords de la surface adverse, l'espoir s'envolait. Les Allemands continuaient pourtant de presser et de se montrer menaçants jusqu'à l'égalisation de Corominas, cinq minutes après le repos. Lacruz ajoutait très vite un second but qui envoie la formation barcelonaise disputer sa deuxième finale de Coupe UEFA après celle perdue en 1988 face au Bayer 04 Leverkusen.

Début ravageur
Les deux équipes pénétraient sur la pelouse au son de "Highway to Hell" d'AC/DC, qui reflétait un début de match infernal pour l'Espanyol. Moins de cinq minutes s'étaient écoulées quand Hugo Almeida redonnait l'espoir à tout un stade en lobant magnifiquement Gorka Iraizoz de vingt mètres, suite à un contre favorable de Diego. Le public était déjà debout. Le mot d'ordre d'avant-match était "Wunder auf der Weser" (miracle de la Weser). L'incroyable prenait forme.

Klose dangereux
Le trio d'attaque allemand, composé de Klose, Hugo Almeida et Diego et soutenu par Aaron Hunt et Daniel Jensen sur les ailes, faisait subir bien des tourments à la défense catalane par ses permutations incessantes. Klose, en particulier, se montrait dangereux, lui qui était sans doute désireux de faire oublier les dernières spéculations qui l'envoyaient loin de Brême. Il était averti après 90 secondes de jeu pour un duel aérien illicite avec Daniel Jarque, puis se mettait en évidence en terrorisant les défenseurs adverses.

Pression allemande
Klose était contré in extremis deux fois de suite par les défenseurs centraux Marc Torrejón et Jarque et, alors que le rapport de forces semblait tourner à l'avantage du Werder, l'attaquant international se faisait expulser pour un deuxième avertissement. Malgré ce coup du sort, Brême continuait à pousser, Hunt et Jensen testant un Iraizoz bien plus solide et serein que ses défenseurs. La mi-temps intervenait sur le score de 1-0, au grand bonheur des supporteurs de l'Espanyol.

Corominas marque
Le Werder devait néanmoins marquer deux fois et l'entraîneur Thomas Schaaf lançait l'ailier Kevin Schindler à la pause, en remplacement de Patrick Owomoyela, les Allemands évoluant désormais avec une défense à trois. C'était un pari, et celui-ci s'avéra vite trop osé puisque, sur un contre, le ballon filait rapidement le long de l'aile gauche jusqu'à Albert Riera. Le centre du milieu paraissait anodin mais Andreas Reinke, qui remplaçait le gardien titulaire Tim Wiese, suspendu, passait à travers et offrait l'égalisation à Corominas. Dix minutes plus tard, les Espagnols assuraient la qualification grâce à une tête au second poteau de Lacruz, qui portait le score à 2-1. L'Espanyol disputera la finale de l'Hampden Park, le 16 mai.

Haut