UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Osasuna passe en force

CA Osasuna - Bayer 04 Leverkusen 1-0 (tot. 4-0)
Osasuna se qualifie pour une demi-finale 100% espagnole grâce au but de Juanlu Gómez.

Le CA Osasuna s'est qualifié pour les demi-finales de la Coupe UEFA pour la première fois de son histoire, après une victoire 1-0 face au Bayer 04 Leverkusen.

Demie 100% espagnole
Les hommes de José Ángel Ziganda ont eu de la chance par moments. Mais grâce au but de Juanlu Gómez en seconde période, il y aura un club espagnol en finale à Glasgow le mois prochain. Osasuna affrontera son rival de Primera División, le Sevilla FC, dans le dernier carré.

Mauvaises conditions
Les éléments avaient conspiré contre les deux entraîneurs qui souhaitaient jouer l'attaque, avec un déchaînement du vent et de la pluie à Pampelune. Il était difficile de faire des passes précises sur le terrain lourd qui trahissait souvent les pas des joueurs. Après sa défaite 3-0 et la correction infligée par les Espagnols en Allemagne la semaine dernière, Leverkusen semblait satisfait de se contenter de défendre. Osasuna n'était pas non plus au meilleur de sa forme et s'accommodait très bien d'un rythme moins soutenu.

Nouvel espoir
La formation de Michael Skibbe adoptait une posture relativement confortable pendant une bonne partie de la première période. Mais en début de match, elle entrevoyait une once d'espoir, lorsque Roberto Soldado manquait de peu le but qui aurait tué le match, sur un tir du droit. Valdo López lui glissait une passe en diagonale, mais l'attaquant du Real Madrid CF, prêté à Osasuna, tirait avec plus de puissance que de précision, et la balle passait au-dessus.

Schneider impressionnant
Pendant la première période, Leverkusen tâchait de faire oublier son revers de la semaine passée. Bernd Schneider, très actif, le travailleur Paul Freier et, dans une certaine mesure, Sergej Barbarez se montraient menaçants pour les Allemands, mais manquaient de qualité lorsqu'ils avaient la balle. Malgré le retard de Leverkusen après le match aller, Schneider en particulier jouait comme si le score était toujours de 0-0. Son action permettait à Barbarez de conserver la balle dans la surface espagnole, avant que Gonzalo Castro vienne conclure l'action d'un tir malheureusement trop mou.

Ricardo décisif
Castro se rachetait par un très joli tacle sur Soldado alors que l'attaquant était une fois de plus en position idéale pour marquer. Juste avant la pause, Leverkusen manquait une occasion en or. Simon Rolfes coupait la ligne défensive d'Osasuna, et Freier évitait élégamment la charge de Nacho Monreal - mais le gardien Ricardo López se détendait devant le poteau pour contrer son tir.

Leverkusen impuissant
Juanlu débutait la seconde période par une frappe parfaitement gérée par René Adler. Mais c'est les locaux qui semblaient le mieux partis pour marquer. Leurs actions étaient de plus en plus rapides et incisives. Il fallait une intervention de Monreal sur la ligne de but pour empêcher Jan-Ingwer Callsen-Bracker d'ouvrir le score. Mais comme souvent, les dieux n'étaient pas du côté des plus forts.

Osasuna scelle sa victoire
Juanlu restait frustré jusqu'à la 62e minute, lorsque sa passe en largeur trouvait Soldado. Le No 18 décochait un tir ferme en diagonale de l'extérieur de la surface. Adler repoussait la balle, qui arrivait dans les pieds de Juanlu. L'ailier expédiait alors le ballon au fond des filets du pied gauche. Désormais qualifié, Osasuna tâchait de finir en beauté. A neuf minutes du coup de sifflet final, Carlos Cuéllar reprenait sa propre tête et tirait à bout portant, mais Adler le contrait. Leverkusen avait manifestement de la chance. En compensation, Osasuna aura la chance de disputer sa première demi-finale de compétition européenne les 26 avril et 3 mai.