La Juve trop forte pour la Fiorentina

La Juve trop forte pour la Fiorentina
La Juve trop forte pour la Fiorentina ©Getty Images

Allemagne - Italie était le match de la Coupe UEFA 1989/90. En toute logique, puisque l'Italie allait organiser la Coupe du Monde de la FIFA à l'été, et l'Allemagne la remporter. En Coupe UEFA, l'honneur revenait aux Italiens.

L'Allemagne deuxième
Le SV Werder Bremen a peut-être écrasé le SSC Napoli, tenant du titre, au troisième tour, mais c'était l'exception à la règle. La Juventus s'imposait 3-2 face au Hamburger SV et au 1. FC Köln, tandis que l'AC Fiorentina mettait fin au rêve de Brême en demi-finale, grâce aux buts inscrits à l'extérieur. Typique pour la Viola, qui n'avaient marqué que six buts en dix matches face au Club Atlético de Madrid, au FC Sochaux-Montbéliard, au FC Dynamo Kyiv, à l'AJ Auxerre et à Brême.

La Juve aux commandes
Et ce manque de puissance devant le but allait les pénaliser lors de la finale aller face à la Juventus. Des buts de Pierluigi Casiraghi et Luigi De Agostini inscrits en seconde période offraient aux hommes de Dino Zoff une victoire 3-1 au Stadio Comunale. La Juventus avait la chance de jouer le match retour sur terrain neutre, suite à des incidents avec des fans de la Fiorentina. Ce match se terminait par un nul et les Bianconeri ajoutaient la Coupe UEFA à la Coupe d'Italie qu'ils avaient remportée quelques jours plus tôt. Et comme pour corser l'addition, la Juve achetait le meilleur joueur de la Fiorentina, Roberto Baggio.