Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Leverkusen sur le fil

Leverkusen sur le fil
Leverkusen sur le fil ©UEFA.com

Lors de la saison 1987/88, une chose était certaine : il y aurait un nouveau nom sur la Coupe UEFA puisque le Bayer 04 Leverkusen et le RCD Espanyol disputaient tous les deux leur première finale européenne. Les deux équipes étaient dirigées par de futurs sélectionneurs nationaux, Erich Ribbeck et Javier Clemente, et ce ne fut pas une surprise de voir ce match se terminer aux tirs au but.

Maigre récompense
L'aller s'achevait sur le score de 3-0 pour l'Espanyol à Sarrià, grâce à Roberto Losada et Miguel Soler. Et le score en restait là jusqu'à la deuxième mi-temps à Leverkusen. Puis le gardien des Catalans, Thomas Nkono, encaissait trois buts en 24 minutes. Les buteurs : Milton Tita, Falko Götz et Cha Bum-kun. La prolongation était sérile et il fallait donc s'en remettre aux tirs au but, que les Allemands remportaient 3-2. L'Espanyol retombait dans l'ombre de son rival du FC Barcelona, maigre récompense pour une remarquable campagne.

Barcelone battu
Pourtant l'Espanyol avait battu les deux géants de Milan, le Milan AC et l'Internazionale FC, avant d'éliminer le Club Brugge KV en demi-finale. Leverkusen avait été tout aussi impressionnant. Les Allemands ne s'inclinaient qu'à une seule reprise. Le FK Austria Wien, le Toulouse FC, Feyenoord, Barcelone et le SV Werder Bremen, futur champion d'Allemagne, étaient parmi leurs victimes. Même si leur plus gros succès restait la victoire 1-0 à Barcelone en quarts de finale. Les fans de l'Espanyol ne diront pas le contraire.

Haut