Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Madrid sort enfin du tunnel

Madrid sort enfin du tunnel
Madrid sort enfin du tunnel ©UEFA.com

1985 a sonné le réveil d'un géant endormi, avec la victoire du Real Madrid CF en Coupe UEFA, son premier sacre européen en 19 ans. Ce renouveau, les Madrilènes le doivent en grande partie au "Quinta del Buitre" - cinq jeunes joueurs du cru : Emilio Butragueño, Miguel "Míchel" González, Rafael Martín Vázquez, Miguel Pardeza et Manuel Sanchís. Ensemble, ils ont écrit une des nombreuses pages de l'histoire du club.

L'équilibre selon Madrid
Hormis le quart de finale, où ils mirent fin à l'invincibilité européenne des tenants du titre, le Tottenham Hotspur FC, le schéma du Real était des plus simples: défaites à l'extérieur et victoires à domicile. Au deuxième tour, battus 3-1 à l'aller par le HNK Rijeka, ils s'imposaient finalement 4-3. Au troisième tour, ils remontaient une défaite 3-0 face au RSC Anderlecht en écrasant les Bruxellois 6-1 à Santiago Bernabéu. En demi-finale, ils remontaient un retard de deux buts face à l'Internazionale FC pour s'imposer 3-2 au total des deux rencontres.

La surprise venue de l'Est
C'est cette même année que le FK Partizan se qualifiait aux buts à l'extérieur malgré une cuisante défaite 6-2 sur le terrain du Queens Park Rangers FC. En finale, le Real était opposé aux Hongrois du Videoton FCF. Le football hongrois était lui aussi en plein renouveau et le club de Szekesfehervar était alors le premier club hongrois à atteindre une finale européenne depuis dix ans. En quart de finale, ils avaient éliminé le Manchester United FC aux tirs au but avant de prendre la mesure d'un autre club issu du FK Zeljeznicar, en demi-finale. Puis, une chose étrange est survenue. Madrid se facilitait la tâche en s'imposant 3-0 sur le terrain de Videoton grâce à des buts de Míchel, Carlos Santillana et Jorge Valdano. Les dirigeants du club madrilène avaient donc préparé un grand feu d'artifice pour le match retour, et ce n'est pas l'unique but inscrit par Lajos Májer pour les Hongrois qui leur gâche le plaisir de renouer avec le succès européen.

Haut