UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

UEFA Europa Conference League, les points chauds des quarts de finale retour

Lille qui peut encore y croire, un Fenerbahçe - Olympiacos qui s'annonce exceptionnel, la Fiorentina qui tentera de débloquer le verrou tchèque et le PAOK encore dans le coup face au Club de Bruges. Voici les points chauds des quarts retour de l'UEFA Europa Conference League.

Michał Skóraś (Club Bruges), Dušan Tadić (Fener), Nicolás González (Fiorentina) et Ollie Watkins (Aston Villa).
Michał Skóraś (Club Bruges), Dušan Tadić (Fener), Nicolás González (Fiorentina) et Ollie Watkins (Aston Villa).

Un but sépare les deux équipes dans trois des quatre quarts de finale de l'UEFA Europa Conference League. Aston Villa, l'Olympiacos et le Club de Bruges défendent leur avantage obtenu au match aller alors que le match opposant la Fiorentina au Viktoria Plzeň est plus qu'indécis après le nul sans buts du match aller.

Dans cet article présenté par Enterprise Rent-A-Car, nous relevons les points clés avant les quarts de finale retour de jeudi. N'oubliez pas : chaque mission compte.

LOSC Lille - Aston Villa (18h45)
Fiorentina - Viktoria Plzeň (18h45)
Fenerbahçe - Olympiacos (21 heures)
PAOK - Club Brugge (21 heures)

Les points chauds

Lille - Villa, un retour alléchant et disputé

« Nous nous sommes créé des occasions, nous en avons concédé d'autres », a déclaré Unai Emery, après la victoire 2-1 d'Aston Villa à domicile contre le LOSC. « Nous devons essayer d'être plus forts dans notre organisation parce qu'ils ont été parfois plus menaçants que nous ne l'aurions voulu ». Les deux équipes se sont livré une bataille acharnée à Birmingham.

Aston Villa a dû s'en remettre à un grand Emiliano Martínez pour conserver l'avantage face à des Dogues accrocheurs. Les Français sont invaincus depuis 15 matches à domicile et bénéficient d'un week-end de repos, mais ils devront trouver un moyen de contenir Ollie Watkins, auteur de 25 buts cette saison. Le coach lillois, Paulo Fonseca, ne s'était pas trompé avant le match en déclarant que l'attaquant anglais était « l'un des meilleurs d'Europe en ce moment ».

En deux minutes, Aston Villa 2-1 Lille

Plzeň bloque la route à la Fiorentina

Cela fait maintenant 669 minutes que Plzeň n'a pas encaissé de but en UEFA Conference League, soit une série de sept matches, depuis le 5 octobre. Le septième a certainement été le plus impressionnant, puisque les Tchèques ont limité la Fiorentina à très peu d'occasions nettes, malgré un grand nombre de blessés et de suspendus. « Marquer contre une équipe qui défend comme ça est difficile », a déclaré Vincenzo Italiano, l'entraîneur de la Viola.

Plzeň a eu encore moins d'occasions lors de son troisième match nul consécutif dans la compétition. Après avoir éliminé les Suisses de Servette aux tirs au but en huitièmes de finale, il pourrait devenir la première équipe à disputer des séances de tirs au but lors de deux tours consécutifs en Conference League. Le milieu de terrain tchèque de la Fiorentina, Antonín Barák, déclarait à l'issue de la rencontre : « Je pense que le match retour se déroulera de la même manière. Nous devons nous surpasser et, avec le soutien de nos supporters, je pense que nous pouvons nous qualifier. »

En deux minutes, Viktoria Plzeň 0-0 Fiorentina

Fenerbahçe et l'Olympiacos au coude à coude

Le match aller entre l'Olympiacos et Fenerbahçe au Pirée n'a posé aucun problème pour trouver le chemin des filets. Les Grecs ont été étincelants pendant la première heure de la rencontre, avec une avance de trois buts au tableau d'affichage. Cet écart aurait pu conduire certaines équipes à baisser les bras, mais ce n'est pas le cas de Fenerbahçe. L'entraîneur stambouliote İsmail Kartal a remanié son équipe dans la dernière demi-heure et marqué deux buts, si bien que le suspense reste entier.

« Nous n'avons pas jeté l'éponge », a déclaré l'entraîneur du Fener Kartal. « Nous avons pris des risques et aurions même pu revenir à 3-3 en fin de match. J'espère que nous pourrons assurer notre qualification devant nos supporters à Istanbul ». Fenerbahçe n'a perdu que deux fois dans son antre cette saison, et l'une de ces défaites a eu lieu en huitième de finale, alors qu'il menait déjà 3-0 à l'aller contre l'Union SG. « Un combat nous attend », confiait José Luis Mendilibar, l'entraîneur de l'Olympiacos, après la victoire des siens.

En deux minutes, Olympiacos 3-2 Fenerbahçe

Le PAOK encore en vie

Il a fallu attendre 93 minutes pour voir le premier tir cadré du PAOK contre le Club de Bruges, et même là, le coup franc de Kiril Despodov n'a pas inquiété outre mesure. Malgré leur domination et leurs nombreuses occasions, les Belges n'ont inscrit qu'un seul but, par l'intermédiaire d'Hugo Vetlesen en début de match. « Nous avons gagné, mais nous aurions dû marquer plus. Nous avons eu suffisamment d'occasions », a déclaré l'ailier Michał Skóraś.

Nicky Hayen, l'entraîneur du Club, a déjà promis que ses joueurs n'essaieraient pas de gérer. Après avoir vu le PAOK faire déjouer le Dinamo Zagreb en huitièmes de finale pour remonter une défaite 2-0 à l'aller, les Belges sont peut-être bien avisés de ne pas imiter les Croates. De plus, les visiteurs se rendront en Grèce sans Igor Thiago, Maxim De Cuyper et Brandon Mechele, suspendus. Le PAOK a donc une vraie carte à jouer.

En deux minutes, Club de Bruges 1-0 PAOK

Et la suite ?

Demi-finales

Aller
Jeudi 2 mai
Aston Villa ou LOSC Lille - Olympiacos ou Fenerbahçe (21 heures)
Viktoria Plzeň ou Fiorentina - Club de Bruges ou PAOK (21 heures)

Retour
Jeudi 9 mai
Olympiacos ou Fenerbahçe - Aston Villa ou LOSC Lille (21 heures)
*Club de Bruges ou PAOK - Viktoria Plzeň ou Fiorentina (21 heures)

*Si le Club de Bruges se qualifie pour les demi-finales, son match à domicile sera programmé le mercredi 8 mai 2024 à 18h45.

Sélectionné pour vous