UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Feyenoord 3-2 Marseille, serré et intense

À l'issue d'une bagarre de tous les instants au Kuip, Feyenoord a pris l'avantage sur une erreur marseillaise.

See how Marseille fought back from 2-0 down to equalise, only for Cyriel Dessers to put Feyenoord in the driving seat again ahead of the second leg.
En deux minutes, Feyenoord 3-2 Marseille

Feyenoord vire en tête dans le duel entre les anciens vainqueurs de la C1 qui nous régalent en C4.

TROIS POINTS C'EST TOUT

1/ La différence sur une erreur individuelle
2/ Énorme intensité sur 90 minutes
3/ Marseille peut y croire
Tout sur la finale.

Le match, Marseille a du retour

Quatre ans après sa dernière demi-finale remportée face à Leipzig, Marseille a été mis sous pression très vite par la bande à Arne Slot et craquait deux fois en deux minutes, notamment sous l'effet de la technique et de la vitesse de l'attaquant colombien Luis Sinisterra, passeur puis buteur (2-0, 20e).

Photos, stats, feuille de match

Marseille n'était pas loin de la rupture quand Bamba Dieng était lancé par Cédric Bakambu pour battre Ofir Marciano (2-1, 28e). Puis, à cinq minutes de la pause, Marseille était revenu grâce au but de Gerson qui profitait d'un coup de billard à 30 m du but pour aller saisir sa chance (2-2, 40e).

Cyriel Dessers
Cyriel DessersGetty Images

Malheureusement pour l'actuel deuxième de la Ligue 1, une énorme erreur de Duje Caleta-Car qui assurait mal sa passe sur l'engagement, offrait sur un plateau le but du doublé à Cyriel Dessers, qui atteignait les 10 buts dans la compétition cette saison (3-2, 46e).

Marseille, comme son adversaire a ensuite eu l'occasion de marquer encore plusieurs fois, ce qui laisse totalement ouvert le match retour, jeudi dans les Bouches-du-Rhône.

Réactions

Arne Slot, entraîneur de Feyenoord
Avant le match, on ne savait pas trop quel style de jeu l'Olympique de Marseille allait adopter. Il est vite devenu évident que Marseille allait construire. Leur défense a joué très haut et nous espérions les forcer à faire des erreurs. Néanmoins, nous devions toujours faire attention aux transition. Ils étaient très dangereux. Je pense que nous avons été très forts aujourd'hui, mais ce n'est pas la première fois cette saison.

Arne Slot, le coach néerlandais
Arne Slot, le coach néerlandaisUEFA via Getty Images

En fin de compte, je pense que c'était mérité. 3-2, c'est bien, mais vous avez vu que c'est un adversaire avec de bonnes qualités. Notre plan sera le même la semaine prochaine, mais nous devons être réalistes et réaliser que nous avons reçu beaucoup d'énergie de nos supporters à domicile.

Jorge Sampaoli, Marseille, entraîneur
Dans ce genre de compétition, vous ne pouvez pas faire des erreurs comme nous l'avons fait aujourd'hui. Nous n'avons pas été capables de jouer, et la frustration que cela a créée nous a conduits à faire des erreurs. C'est quelque chose dont il faut tirer des leçons pour l'avenir et pour le match retour.

Matteo Guendouzi, milieu de terrain de Marseille
Nous sommes encore vivants parce qu'il n'y a qu'un seul but d'écart. Cependant, nous sommes passés totalement à côté de notre première période sur le plan individuel. Il y a eu beaucoup d'erreurs techniques et cela ne nous ressemble pas ce soir. Ce que nous avons fait, ce n'est pas digne d'une demi-finale. Mais même avec cela on a réussi à marquer des buts. On aura à cœur de se rattraper dimanche et la semaine prochaine.

AFP via Getty Images

Bamba Dieng, attaquant de Marseille
On est déçu de cette défaite. C'était un match très important que nous avons perdu. Il nous a manqué de l'efficacité, la ville en premier parce que j'ai eu trois occasions que j'aurais dû mettre au fond.

En stats

Steve Mandanda
Steve MandandaANP/AFP via Getty Images
  • Le gardien de but de Marseille Steve Mandanda's a fait sa 100e apparition dans une compétition de clubs de l'UEFA ; Arkadiusz Milik a fait sa 50e apparition
  • Dessers est en tête du classement des buteurs de la compétition après avoir porté son total à dix pour la saison, soit deux de plus que son plus proche rival, Tammy Abraham (Roma)
  • Feyenoord est invaincu lors de ses 11 derniers matches de l'UEFA Conference League (de la phase de groupes à la finale)
  • Les hommes d'Arne Slot ont marqué deux buts ou plus lors de chacun de leurs dix derniers matches de l'UEFA Conference League, et trois ou plus lors de leurs cinq derniers matches
  • Marseille avait remporté ses six derniers matches de l'UEFA Conference League jusqu'à ce soir ; ce n'est que sa deuxième défaite en 13 matches européens cette saison
  • Marseille n'a pas manqué de marquer lors de ses 20 derniers matches à l'extérieur, toutes compétitions confondues.

Compos

Feyenoord: Marciano; Geertruida, Trauner, Senesi, Malacia; Til (Pedersen 89e), Aursnes, Orkun Kökçü (Hendriks 82e); Nelson (Linssen 65), Dessers (Jahanbakhsh 82e), Sinisterra

Marseille: Mandanda; Rongier, Saliba (Lirola 85e), Ćaleta-Car (Harit 69e), Perea; Guendouzi, Kamara, Gerson; Bakambu (Gueye 46e), Payet, Dieng (Milik 85e)

Et la finale ?

L'Arena Kombëtare, à Tirana, accueillera la finale le mercredi 25 mai.

Les vainqueurs gagneront une place pour la phase de groupes de l'UEFA League 2022/23, s'ils ne se sont pas qualifiés via leur compétition nationale.

Buts à l’extérieur, la règle abolie dans toutes les compétitions de clubs de l'UEFA

Deux équipes ayant marqué le même nombre de buts sur l’ensemble des deux matches d’une rencontre ne seront pas départagées en fonction du nombre de buts marqués à l’extérieur, mais deux périodes de prolongation de 15 minutes seront jouées au terme du temps réglementaire du match retour, et si aucune équipe ne marque ou si les équipes inscrivent le même nombre de buts pendant la prolongation, des tirs au but du point de réparation permettront de déterminer laquelle des deux équipes se qualifie pour la phase suivante de la compétition.