UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Europa Conference League, les huitièmes retour, match par match

Présentation des huitièmes de finale retour.

Sérgio Oliveira a marqué le seul but du match aller entre la Roma et le Vitesse
Sérgio Oliveira a marqué le seul but du match aller entre la Roma et le Vitesse DeFodi Images via Getty Images

L'AS Roma et Leicester ont pris une bonne avance à l'abord des huitièmes de finale retour de l'UEFA Europa Conference League. Rennes et Marseille sont dans des situations bien différentes.

Pronostiquez !

Roma - Vitesse (aller 1-0)

José Mourinho sera privé du buteur du match aller, Sérgio Oliveira, et de Gianluca Mancini, tous deux suspendus, alors que la Roma s'apprête à protéger sa maigre avance. Le Vitesse, quant à lui, sera encouragé par sa prestation en première mi-temps à Arnhem, Loïs Openda gâchant sa meilleure occasion.

FC Bâle - Marseille (1-2)

« J'aurais signé pour une défaite 2-1 », s'est réjoui le capitaine bâlois Fabian Frei après la première manche. Marseille aurait pu s'imposer plus confortablement au Vélodrome et va devoir faire face à la furia suisse au Parc Saint-Jacques. « Il aurait pu y avoir quatre buts d'écart entre les deux équipes », affirme le coach de l'OM Jorge Sampaoli, qui sera privé de Dimitri Payet, suspendu.

Rennes - Leicester (0-2)

Le but de Kelechi Iheanacho dans le temps additionnel a été un coup dur pour Rennes, mais le défenseur Nayef Aguerd estime que son équipe peut se qualifier : « Nous pouvons le faire devant notre public à domicile. Nous y allons avec confiance ». Rennes a posé des problèmes aux Foxes dès le début et Marc Albrighton s'attend à ce qu'il fasse de même en France. « Ça va être très difficile là-bas », a expliqué le défenseur latéral.

AZ Alkmaar - Bodø/Glimt (1-2

Owen Wijndal a du mal à se remettre du penalty concédé en fin de match en Norvège par l'AZ, et le capitaine de l'équipe néerlandaise est déterminé à se racheter : « Nous devons simplement nous assurer de redresser la situation à domicile et je suis convaincu que nous y parviendrons ». Les champions de Norvège ne sont pourtant pas des proies faciles en déplacement : ils sont invaincus lors de leurs cinq derniers matches à l'extérieur en Europe et se sont imposés 3-1 au Celtic lors du dernier tour.

Abolition de la règle des buts à l'extérieur

Conformément à la recommandation de la Commission des compétitions de clubs de l'UEFA et de la Commission du football féminin de l'UEFA, le Comité exécutif de l'UEFA a approuvé en juin une proposition visant à supprimer la règle dite des buts à l'extérieur de toutes les compétitions de clubs de l'UEFA.

Si les deux équipes marquent le même nombre de buts sur les deux matches, l'issue ne se joue plus sur le nombre de buts marqués à l'extérieur mais par deux périodes de 15 minutes de prolongation et, si nécessaire, une séance de tirs au but.


Copenhague - PSV Eindhoven
(4-4)

La première mi-temps du match aller a été catastrophique pour le PSV mais, après avoir remonté un déficit de 3-1, il peut au moins se dire qu'il ne fait pas une course à handicap, comme l'a déclaré l'attaquant Eran Zahavi : « L'important, c'est qu'en deuxième mi-temps, nous nous sommes mis au travail, nous avons travaillé dur et nous sommes revenus ». Copenhague sera à nouveau privé de Khouma Babacar alors qu'il tentera d'atteindre son deuxième quart de finale dans l'histoire des compétitions de clubs de l'UEFA.

LASK - Slavia Prague (1-4

« Rien n'est impossible en football, mais nos chances sont faibles », a déclaré l'entraîneur du LASK, Andreas Wieland, lucide, après le match d'ouverture – qui a laissé son équipe dans l'obligation de remonter un déficit de trois buts en Autriche. L'entraîneur du Slavia, Jindřich Trpišo-ký, tentera d'éviter le désastre lorsque son équipe se rendra à Sankt Pölten, à 300 km au sud. « Ce n'est pas une équipe agréable à jouer à l'extérieur », a-t-il déclaré. « Mais nous avons une avance de trois buts donc nous devrions avoir des occasions de contrer.

L'app Europa

Feyenoord - Partizan (5-2)

Feyenoord semble avoir un pied en quarts de finale, mais le Partizan pourrait noter que l'entraîneur Arne Slot n'était pas très heureux de la performance de son équipe au match aller, regrettant une tendance à prendre des buts évitables. « On peut se tirer une balle dans le pied à tout moment », grogne le technicien de 43 ans. « Nous l'avons fait trop souvent ces dernières semaines, et peut-être même toute la saison.  »

Mandanda, un sprint et un plongeon pour éviter un CSC
Mandanda, un sprint et un plongeon pour éviter un CSC

La Gantoise - PAOK (0-1)

« Nous avons de la chance que ce soit en deux manches », a déclaré le milieu de terrain Julien De Sart après que Gand a déçu à Salonique lors du match aller. L'entraîneur Hein Vanhaezebrouck garde espoir alors que la formation belge affronte une équipe du PAOK privée d'Andrija Živković et de Jasmin Kurtić pour cause de suspension. « Si nous parvenons à attaquer aussi bien que nous le pouvons lors du match retour, alors nous pourrons faire quelque chose contre cette équipe », a-t-il expliqué.

Et la suite...

Les vainqueurs de ces confrontations seront présents au tirage au sort des quarts de finale le 18 mars. Il y aura également des tirages au sort pour les demi-finales et la finale qui aura lieu à l'Arena nationale de Tirana, le 25 mai.