Le site officiel du football européen

Dzagoev et Shirokov racontent l'effet Slutski

Publié: Mardi, 13 octobre 2015, 8.40HEC
Les deux piliers de la sélection russe rendent hommage au successeur de Fabio Capello, qui a qualifié son équipe pour l'EURO 2016.
par Richard van Poortvliet
de Otkrytie Arena
Dzagoev et Shirokov racontent l'effet Slutski
Leonid Slutski (PFC CSKA Moskva) ©Getty Images
SSI Err
Publié: Mardi, 13 octobre 2015, 8.40HEC

Dzagoev et Shirokov racontent l'effet Slutski

Les deux piliers de la sélection russe rendent hommage au successeur de Fabio Capello, qui a qualifié son équipe pour l'EURO 2016.

Cinq semaines, quatre victoires, douze buts marqués, un seul encaissé, c'est le bilan en compétition de celui qui a quitté le CSKA Moscou pour prendre, à la cosaque, les rênes d'une équipe nationale mal en point.

"Il n'a pas eu beaucoup de temps (il a été nommé le 7 août), mais dans cette courte période il est parvenu à effectuer beaucoup de travail et cela s'est vu dans les résultats. Il a démontré toute sa qualité", a déclaré l'attaquant international Alan Dzagoev. La Russie n'avait pas connu de sélectionneur russophone depuis mars 2006, lorsqu'Aleksandr Borodyuk jouait les intérimaires lors d'un match amical contre le Brésil.

Le capitaine Roman Shirokov, qui a fêté sa 50e sélection lundi, avec la victoire 2-0 contre le Monténégro, explique : "La chose la plus importante, c'est que l'ambiance a changé. Il a fait des changements dans le jeu, mais il a aussi ajouté des choses. Nous avons commencé à nous montrer plus offensifs, plus équilibrés. Nous étions plus positifs, c'était exactement ce dont nous avions besoin." Il reste maintenant à poursuivre dans cette bonne direction jusqu'en France.

Mis à jour le: 14/10/15 0.03HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2016/matches/round=2000446/match=2014063/postmatch/quotes/index.html#leffet+slutski