Le site officiel du football européen

Entente cordiale avant choc au sommet

Publié: Dimanche, 10 juin 2012, 18.43HEC
"Les Anglais sont toujours présents", rappelle le sélectionneur de la France Laurent Blanc à la veille de l'affrontement entre les deux équipes.
par Aurélien Sagnier
de Donbass Arena, Donetsk
Entente cordiale avant choc au sommet
Laurent Blanc était détendu en conférence de presse, mais déjà concentré. ©Getty Images

Statistiques

FranceAngleterre

Buts marqués3
 
5
Nombre de tirs 63
 
37
Tirs cadrés37
 
19
Tirs non cadrés26
 
18
Tirs arrêtés14
 
8
Tirs sur les poteaux1
 
0
Corners28
 
16
Hors-jeu5
 
6
Cartons jaunes6
 
5
Cartons rouges0
 
0
Fautes commises51
 
45
Fautes subies36
 
43
Publié: Dimanche, 10 juin 2012, 18.43HEC

Entente cordiale avant choc au sommet

"Les Anglais sont toujours présents", rappelle le sélectionneur de la France Laurent Blanc à la veille de l'affrontement entre les deux équipes.

"Les Anglais sont toujours présents", rappelle le sélectionneur de la France Laurent Blanc à la veille de l'affrontement entre les deux équipes, en ouverture du Groupe D de l'UEFA EURO 2012.

Il serait facile de décrire cette affiche comme l'opposition entre une équipe de France reconstruite et forte d’une belle invincibilité et une Angleterre décimée par les absences. Mais ce serait à la fois simpliste et trompeur, car les deux camps possèdent des armes d’une puissance similaire.

"Chaque nation a eu ses problèmes, l'Angleterre avec ses blessures et son changement de sélectionneur, mais nous aussi nous avons eu notre lot de problèmes, il ne faut pas l’oublier", a avancé Blanc, dont la dernière participation au Championnat d'Europe de l'UEFA, en 2000, s'est achevée par un sacre en tant que joueur. "Mais demain, il va falloir faire abstraction de tout cela : les Anglais seront bien présents, et ils auront envie de gagner ce match, comme ils veulent toujours gagner, et contre les Français encore plus."

Son homologue anglais Roy Hodgson tient un discours similaire sur son adversaire. "Nous allons affronter une équipe qui reste sur une série de 21 matches sans défaite, et qui pratique un très bon football", concédait-il. "Mais dans une telle compétition, ce qui compte, ce n'est pas la forme du moment,   c'est la capacité de l'équipe à obtenir le résultat. Nous avons bien sûr beaucoup de respect pour cette équipe de France, mais nous avons des joueurs de qualité."

En observateur et acteur privilégié, le Président esquissait ensuite la physionomie du match de demain : "Après avoir joué deux ans en Angleterre, je connais leur mentalité, je sais à quoi m’attendre dans les duels, dans l’engagement. Les Anglais sont toujours très présents dans ces domaines, et ils le seront sans doute encore demain. C'est une équipe qui défend très bas, avec deux lignes de quatre, et deux joueurs très rapides devant pour partir en contre. Il faudra essayer de ne pas se faire aspirer, d'autant que Steven Gerrard est un très grand joueur."

Même les capitaines faisaient jeu égal, dans leur duel à distance. Gerrard déclarait que les Anglais étaient "impatients de débuter, d'autant plus que nous sommes l'un des derniers matches de la première journée de matches." Même son de cloche chez Hugo Lloris : "Il y a beaucoup d’impatience et de sérénité dans le groupe : on sera prêts pour demain."

Côté infirmerie, il n’y aucune évolution chez les Anglais (Frank Lampard, Gareth Barry, Gary Cahill et John Ruddy absents, Wayne Rooney suspendu), mais bonnes nouvelles pour l'entrejeu de la France : Yann M’Vila (cheville) et Blaise Matuidi (cuisse) se sont entraînés normalement, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain FC ayant même mis beaucoup d’intensité dans ses exercices. En revanche, Steve Mandanda (doigt de pied) s’est contenté de regarder ses coéquipiers. Seule ombre au tableau avant ce choc au sommet.

Mis à jour le: 11/06/12 15.22HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2012/matches/round=15172/match=2003326/prematch/preview/index.html#blanc+prudent