Le site officiel du football européen

Un point et quelques regrets

Publié: Lundi, 11 juin 2012, 18.33HEC
France 1-1 Angleterre
Dominateurs, les Bleus ne sont pas parvenus à l'emporter à la Donbass Arena.
par Aurélien Sagnier
de Donbass Arena
Un point et quelques regrets
Joleon Lescott (Enlgand) ©Getty Images

Statistiques des matches

FranceAngleterre

Buts marqués1
 
1
Possession (%)60
 
40
Nombre de tirs 19
 
3
Tirs cadrés15
 
1
Tirs non cadrés4
 
2
Tirs arrêtés8
 
0
Tirs sur les poteaux0
 
0
Corners11
 
4
Hors-jeu0
5
Cartons jaunes0
2
Cartons rouges0
 
0
Fautes commises9
 
7
Fautes subies7
 
9

Classements

Légende :

J: Joués   
pts: Points   
Mis à jour le: 21/11/2017 14:46 HEC
Publié: Lundi, 11 juin 2012, 18.33HEC

Un point et quelques regrets

France 1-1 Angleterre
Dominateurs, les Bleus ne sont pas parvenus à l'emporter à la Donbass Arena.

La France n’est pas parvenue à faire la différence face à l’Angleterre, dans son premier match du Groupe D de l’UEFA EURO 2012 (1-1), lundi à Donetsk.

Après avoir concédé l’ouverture du score à Joleon Lescott à la demi-heure de jeu, les Bleus ont toutefois su réagir pour égaliser très rapidement grâce à Samir Nasri, mais n’ont pas eu le coup de pouce ou de rein nécessaire pour l’emporter.

L’entame de cette rencontre était très timide, avec deux équipes statiques, plombées par l’enjeu et la chaleur (31°C au coup d’envoi). Privés notamment de Frank Lampard (forfait) et Wayne Rooney (suspendu), les Anglais débutaient dans une configuration plutôt défensive, avec le seul Ashley Young en soutien de Danny Welbeck, mais deux lignes compactes et sérieuses. Et sans surprise, c’était donc aux Bleus de faire le jeu, un domaine dans lequel ils avaient brillé au cours des derniers matches de préparation, grâce à Nasri, Karim Benzema et Franck Ribéry.

Ces trois joueurs se montraient actifs en début de match, mais ni Benzema (après une combinaison avec Nasri, 6e), ni Ribéry (10e) ni Nasri (entrée de la surface, 11e) ne parvenaient à faire la différence. Alors les Anglais se créaient la première occasion franche du match : servi par une ouverture lumineuse de Young dans l’espace, plein axe, James Milner dribblait Lloris mais ne parvenait pas à redresser son tir (14e). Il fallait encore attendre un quart d’heure pour voir le score débloqué, sur un coup franc de Steven Gerrard. Le capitaine trouvait au second poteau Joleon Lescott, qui marquait d’une tête smashée après s’être débarrassé d’Alou Diarra.

L’ouverture du score anglaise redonnait vie aux hommes de Laurent Blanc. Dans les minutes qui suivaient, Diarra se procurait une double occasion de se racheter de son duel perdu : sur un coup franc tiré par Nasri, il cadrait une tête puissante que Joe Hart repoussait dans les pieds de Ribéry, dont la passe en retrait trouvait Diarra, qui croisait trop sa deuxième tentative (35e). Et quatre minutes plus tard, Nasri égalisait.

Le milieu de terrain du Manchester City FC répondait à son coéquipier en club d’une frappe enroulée de l’extérieur de la surface, concluant ainsi un beau mouvement à trois initié par Evra et une remise en retrait de Ribéry. La France manquait ensuite de regagner les vestiaires en menant, mais Yohan Cabaye (frappe déviée) et Benzema (tir dans un angle fermé) manquaient de réussite.

La seconde période reprenait sur les mêmes bases, avec un Nasri tout proche de s’offrir un doublé sur une mauvaise passe en retrait de Milner, pourtant brillant ce soir. Contraint par un bon pressing de Florent Malouda, le milieu anglais mettait en difficulté son gardien, qui se saisissait du ballon de justesse. L’Angleterre réagissait alors, en jouant plus haut et se procurant davantage de possession de balle. Pourtant, les occasions restaient françaises, que ce soit par Benzema (remise de Nasri, 65e), Ribéry (angle fermé, 74e) ou Cabaye (par deux fois sur corner, 80e).

Si les Bleus ont dominé cette rencontre, avec 61% de possession de balle et 15 tirs cadrés à 1, leur animation aura globalement manqué de tranchant et de verticalité tout au long du match. C'est pourquoi Laurent Blanc pourra nourrir des regrets, car cette équipe d'Angleterre semblait largement à la portée de ses joueurs. Il faudra désormais faire la différence dans les deux autres matches de ce groupe, et être plus décisif pour se qualifier.

Mis à jour le: 25/09/14 5.00HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2012/matches/round=15172/match=2003326/postmatch/report/index.html#la+france+tenue