Quarts de finale - 21/06/2008 - 20:45HEC (20:45 heure locale) - St. Jakob-Park - Bâle
1-3
Russie s'impose après prolongation  

Pays-Bas - Russie 1-3 - 21/06/2008 - Page du match - UEFA EURO 2008

Le site officiel du football européen

Les Russes créent la sensation

Publié: Dimanche, 22 juin 2008, 0.59HEC
Pays-Bas 1-1 Russie (1-3 a.p.)
Les Russes se qualifient pour les demi-finales de l'EURO aux dépens des Pays-Bas.
par Xavier Cerf
Les Russes créent la sensation
Russia celebrate ©Getty Images

Statistiques des matches

Pays-BasRussie

Buts marqués1
 
3
Tirs cadrés8
 
11
Tirs non cadrés15
 
13
Corners4
 
11
Fautes commises22
 
27
Cartons jaunes3
 
3
Cartons rouges0
 
0

Classements

Publié: Dimanche, 22 juin 2008, 0.59HEC

Les Russes créent la sensation

Pays-Bas 1-1 Russie (1-3 a.p.)
Les Russes se qualifient pour les demi-finales de l'EURO aux dépens des Pays-Bas.

La Russie a remporté logiquement le troisième quart de finale de l'UEFA EURO 2008, à Bâle, samedi, à l'issue d'une mémorable prolongation. Guus Hiddink, à la tête de la sélection russe, est éliminé par son pays de naissance.

Le sélectionneur des Pays-Bas Marco van Basten reconduisait l'équipe qui avait battu l'Italie et la France au premier tour. Côté russe, un seul changement par rapport au onze qui avait battu la Suède lors du dernier match (2-0) : Ivan Saenko remplaçait Diniyar Bilyaletdinov au milieu.

Les Russes étaient les premiers à se distinguer : Yuri Zhirkov frappait un coup franc au premier poteau, Edwin van der Sar détournait en corner (6e). Roman Pavlyuchenko inquiétait à son tour l'arrière garde batave mais son coup de tête passait nettement au-dessus (8e). Les Néerlandais se procuraient leur première occasion à la 19e minute : le tir de Wesley Sneijder à hauteur du point de penalty était contré par Sergei Ignashevich. Ruud van Nistelrooy était tout proche de reprendre un coup franc de Rafael van der Vaart mais le ballon filait en sortie de but (29e).

Pas de repos dans cette partie, la Russie s'offrait une double occasion : d'abord par Arshavin qui obligeait Van der Sar à se coucher pour détourner en corner (31e), puis par Kolodin qui testait les réflexes du gardien batave d'une frappe lointaine du droit (32e). La partie était très vivante. Van Nistelrooy parvenait à se retourner, à pénétrer dans les 16 mètres mais le gardien russe réalisait une belle parade et repoussait la frappe croisée du droit du buteur madrilène (37e). La Russie faisait néanmoins beaucoup mieux que tenir tête à la sélection néerlandaise.

Changement de marque côté néerlandais au retour des vestiaires : Robin Van Persie rentrait à la place de Dirk Kuyt. Les Russes poursuivaient leur domination territoriale. Arshavin envoyait un missile du droit de peu à côté de la lucarne gauche de Van der Sar (55e). La deuxième était la bonne : dans la minute suivante, Arshavin décalait parfaitement Sergei Semak côté gauche, le centre de ce dernier était repris du plat du pied gauche par Pavlyuchenko. La Russie ouvrait le score.

Les Néerlandais réagissaient timidement. La tête piquée de Van Persie passait de peu à côté du cadre russe, suite à un corner tiré par Van der Vaart (64e). C'était tout. Et les Russes manquaient de peu le KO : Pavlyuchenko lançait parfaitement Anyukov dans la profondeur, ce dernier amortissait le ballon du bout du pied et parvenait à frapper dans un angle très fermé, Van der Sar s'interposait (70e).

La Russie insistait. Encore une grande parade de Van der Sar au devant de Pavlyuchenko : l'attaquant russe avait tenté le lob du droit (77e). Sneijder essayait d'égaliser en usant de son pied droit à deux reprises (80e et 82e), mais le cadre se dérobait. Le milieu de terrain néerlandais était toutefois récompensé : côté gauche, il frappait un très bon coup franc au deuxième poteau, Van Nistelrooy coupait la trajectoire du ballon d'une tête plongeante. Egalisation. Et prolongation...

Les Russes étaient encore une fois les plus entreprenants. Pavlyuchenko trouvait la barre transversale d'une frappe du pied droit (97e), puis, après un très bon travail d'Arshavin dans les 16 mètres, Torbinski, idéalement placé, ne trouvait que les gants de Van der Sar (99e). Les deux coéquipiers trouvaient cette fois la faille : un grand numéro d'Arshavin côté gauche, centre parfait au deuxième poteau, Van der Sar était lobé et Torbinski reprenait à bout portant de l'extérieur du pied gauche. Imparable (112e).

Arshavin y allait en plus de son but d'un tir du pied droit à l'angle des six mètres (116e). la messe était dite pour une quasi redite de la finale 1988, qui tournait cette fois à l'avantage des hommes de l'Est. La Russie affrontera l'Italie ou l'Espagne en demi-finale jeudi prochain. Encore une surprise dans cet EURO après la qualification de la Turquie contre la Croatie.

Mis à jour le: 29/01/12 12.42HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2008/matches/round=15094/match=301701/postmatch/report/index.html#les+russes+creent+sensation