Le site officiel du football européen

L'instant de vérité pour Sychev

Publié: Jeudi, 12 juin 2008, 19.50HEC
L'attaquant russe Dmitri Sychev pense que "ça passe ou ça casse" contre la Russie : l'équipe de Guus Hiddink peut encore sauver son UEFA EURO 2008™.
par Pavel Gognidze
de Leogang
L'instant de vérité pour Sychev
Dmitri Sychev croit aux chances de qualification de la Russie ©Getty Images

Statistiques

GrèceRussie

Buts marqués1
 
7
Nombre de tirs 34
 
87
Tirs cadrés14
 
32
Tirs non cadrés13
 
44
Tirs arrêtés0
 
0
Tirs sur les poteaux1
 
4
Corners14
 
41
Hors-jeu11
 
12
Cartons jaunes8
 
10
Cartons rouges0
 
0
Fautes commises45
 
94
Fautes subies50
 
88
Publié: Jeudi, 12 juin 2008, 19.50HEC

L'instant de vérité pour Sychev

L'attaquant russe Dmitri Sychev pense que "ça passe ou ça casse" contre la Russie : l'équipe de Guus Hiddink peut encore sauver son UEFA EURO 2008™.

L'attaquant russe Dmitri Sychev pense que "ça passe ou ça casse" contre la Russie : l'équipe de Guus Hiddink peut encore sauver son UEFA EURO 2008™.

La victoire ou l'élimination
Après la défaite 4-1 infligée par l'Espagne pour son premier match du Groupe D, la Russie n'a déjà plus le choix, au moment d'affronter les Grecs, samedi à Salzbourg. "Bien sûr, la défaite [contre les Espagnols] est un mauvais résultat, mais nous n'avons pas d'autre choix que de battre la Grèce. Nous ne pensons qu'à ça", déclare Sychev.

Tout ou rien
"L'importance de ce match ne doit pas être sous-estimée", poursuit le buteur du FC Lokomotiv Moskva. "Pour nous, ça passe ou ça casse à chaque match, maintenant. Nous savons que tout dépend de cette rencontre : pas besoin de motivation supplémentaire." Après le premier match, les hommes de Hiddink ont fait l'objet de critiques virulentes de la part de journalistes et supporteurs. "On nous a traités de tous les noms", souligne Sychev. "J'ai mon opinion, mais je préfère la garder pour moi. Nous sommes des vilains petits canards, mais si nous gagnons ce week-end, nous serons des héros. C'est parfois difficile de comprendre la Russie."

Un précédent
Vainqueur de la Grèce en phase de groupes de l'UEFA EURO 2004™ (2-1), l'attaquant aimerait bien reproduire l'exploit. "A ce moment-là, on ne pouvait pas imaginer qu'ils allaient remporter le tournoi", déclare l'international russe (42 sélections, 15 buts). "On jouait sans pression, parce que nous étions déjà éliminés, et on a gagné. Aujourd'hui, la Grèce possède le même sélectionneur et le même style de jeu. Ils sont solides en défense, mais pour l'instant, je me concentre uniquement sur notre équipe."

Poursuivre
Hasard du tirage au sort, le groupe des Russes comportait également l'Espagne en 2004, et ils s'étaient déjà inclinés contre cet adversaire pour leur premier match (1-0). Battu 4-1 cette fois, Sychev estime pourtant que son équipe a progressé. "Cette fois, c'est nous qui leur avons offert la victoire", confie-t-il. "Nous encaissons quatre buts sur des erreurs, mais nous avons joué sans peur dès le coup d'envoi, alors qu'il y a quatre ans, nous n'avions aucune chance. Nous n'avions aucun espoir, et nous étions à un autre niveau."

Mis à jour le: 14/06/08 22.44HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2008/matches/round=15093/match=300696/prematch/focus/index.html#linstant+verite+pour+sychev