Le site officiel du football européen

Les Croates résistent au retour allemand

Publié: Vendredi, 13 juin 2008, 0.57HEC
Croatie 2-1 Allemagne
En battant l'un des favoris de la compétition réduit à dix, les Croates se qualifient.
par Christian Châtelet
Les Croates résistent au retour allemand
Ivica Olić, auteur du second but croate ©Getty Images

Statistiques des matches

CroatieAllemagne

Buts marqués2
 
1
Tirs cadrés8
 
4
Tirs non cadrés3
 
3
Corners7
 
7
Fautes commises16
 
16
Cartons jaunes4
 
2
Cartons rouges0
1

Classements

Mis à jour le: 27/06/2012 12:17 HEC

Légende :

J: Joué(s)   
pts: Points   
Publié: Vendredi, 13 juin 2008, 0.57HEC

Les Croates résistent au retour allemand

Croatie 2-1 Allemagne
En battant l'un des favoris de la compétition réduit à dix, les Croates se qualifient.

En battant l'un des favoris de la compétition à Klagenfurt, les joueurs de Slaven Bilić s'emparent de la tête du Groupe B de l'UEFA EURO 2008 et se qualifient pour les quarts de finale.

La Croatie est le deuxième qualifié. Au meilleur de leur forme durant une heure, les coéquipiers de Robert Kovač ont ensuite tremblé devant le retour allemand qui s'est brisé sur la première expulsion de la phase finale, celle de Bastian Schweinsteiger.

On l'avait senti en relative difficulté contre le pays co-organisateur, par moments, mais Danijel Pranjić était encore aligné en tant que milieu gauche dans la formation slave. Une décision que  Bilić n'avait pas à regretter puisque l'ancien du NK Osijek était à l'origine de la première action dangereuse du match. Et quelle action. Son centre délivré sans entrave trouvait Darijo Srna. Le joueur du FC Shakhtar Donetsk se jetait devant Marcell Janssen pour catapulter le ballon dans le but de Jens Lehmann, qui ne pouvait rien.

Sonnés, les Allemands manquaient de subir le K.-O., quelques minutes plus tard, mais Niko Kranjčar trouvait le moyen de viser trop haut alors qu'il était en bonne position face au but. La riposte tardait à venir côté allemand. Mis à part un coup franc Michael Ballack, détourné par Stipe Pletikosa à la demi-heure, les Croates continuaient à faire le jeu. A trois minutes de la pause, Lehmann devait sortir le grand jeu pour repousser une volée de Kranjčar après une superbe remise d'Ivica Olić. L'action avait été lancée par Vedran Ćorluka, qui avait remonté tout le terrain côté droit.

Comme aimait le faire son prédécesseur Jürgen Klinnsmann, Joachim Löw faisait entrer David Odonkor en tant que Joker à la reprise, pour secouer la défense croate. Résultat : Lehmann manquait de prendre un but gag à la 52e minute, sur une frappe de Luka Modrić. Dix minutes plus tard, les Croates profitaient d'une autre approximation du futur ex-gardien de l'Arsenal FC pour doubler la mise. Lehmann détournait sur son poteau un centre d'Ivan Rakitić. Ivica Olić suivait et poussait le ballon au fond des filets.

L'entrée de Bastian Schweinsteiger, à la place de Mario Gómez, sonnait enfin le réveil allemand. Le joueur du FC Bayern München commençait par se créer une belle occasion mais sa frappe à ras de terre filait devant la ligne. Les Allemands poussaient et finissaient par revenir au score à la 79e minute. Une remise de la tête de Ballack touchait celle de Kovač. Sans le vouloir, le capitaine croate adressait une passe parfaite pour Lukas Podolski dont la reprise de 12m faisait mouche.

Aucune manifestation de joie pour le désormais co-meilleur buteur de la compétition, avec  David Villa (3 buts), mais l'envie féroce d'égaliser. Comme contre l'Autriche, les Croates terminaient très difficilement mais ils étaient aidés par un mauvais geste de Schweinsteiger sur Jerko Leko. L'Allemand était expulsé dans le temps additionnel, ce qui entérinait la victoire croate.

Mis à jour le: 21/01/12 1.04HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2008/matches/round=15093/match=300693/postmatch/report/index.html#les+croates+resistent+retour+allemand