Quarts de finale - 24/06/2004 - 20:45HEC (19:45 heure locale) - Estádio do Sport Lisboa e Benfica - Lisbonne
2-2
Portugal l'emporte 6-5 aux tirs au but 

Portugal - Angleterre 2-2 - 24/06/2004 - Page du match - UEFA EURO 2004

Le site officiel du football européen

Au bout de la nuit portugaise

Publié: Vendredi, 25 juin 2004, 0.53HEC
Portugal - Angleterre 2-2 a.p. (6-5 aux t.a.b.)
Menée pendant 80 minutes, la Selecçao a arraché sa demi-finale aux tirs au but.
par Christian Châtelet
Au bout de la nuit portugaise
Rui Costa laisse éclater sa joie après son but ©Getty Images

Statistiques des matches

PortugalAngleterre

Buts marqués2
 
2
Tirs cadrés8
 
9
Tirs non cadrés18
 
5
Corners13
 
9
Fautes commises16
 
25
Cartons jaunes3
 
3
Cartons rouges0
 
0

Classements

Publié: Vendredi, 25 juin 2004, 0.53HEC

Au bout de la nuit portugaise

Portugal - Angleterre 2-2 a.p. (6-5 aux t.a.b.)
Menée pendant 80 minutes, la Selecçao a arraché sa demi-finale aux tirs au but.

Le premier quart de finale de l'UEFA EURO 2004 a offert un scénario fou aux 62 564 spectateurs de l'Estádio da Luz et à deux nations rivées à leur poste de télé.

Le Portugal est passé à sept minutes de l'élimination dans le temps réglementaire avant de reprendre l'avantage en prolongation. Puis de se faire rejoindre à son tour. Finalement, c'est aux tirs au but que 10 millions de Portugais se sont hissés en demi-finale face à la Suède ou aux Pays-Bas. "Il n'y a pas de mots pour décrire ce que nous avons vécu", soufflait le coach portugais, Luis Felipe Scolari.

Les tribunes étaient encore baignées de soleil lorsque l'Angleterre ouvrait la marque. Un long dégagement de David James était involontairement prolongé de l'occiput par Costinha à destination de Michael Owen qui devançait la sortie de Ricardo (0-1, 3e minute). Un coup de massue qui n'assommait pas totalement la résistance lusitanienne.

Cristiano Ronaldo, contré dans sa dernière frappe par Sol Campbell et John Terry (5e), Maniche, dont la reprise des 30 mètres frôlait l'équerre de James (8e), puis Luis Figo et son centre roulant devant le but (10e) entretenaient l'espoir d'un pays dans les minutes suivantes. L'aisance offensive portugaise ne masquait pas, cependant, les difficultés de la défense en cause sur le premier but. Elle était mise en danger à chaque poussée anglaise. Comme sur cette tête à bout portant de Sol Campbell de peu au-dessus (21e).

Wayne Rooney, boitant jusqu'au banc de touche à la 27e minute pour laisser la place à Darius Vassell, ne faisait qu'alléger les soucis des hôtes de l'UEFA EURO 2004. Car Owen, lui, était ingambe, poussant Ricardo à l'arrêt réflexe sur une reprise de près (30e). Pris par les grands gabarits de Campbell et John Terry dans le jeu aérien, les Portugais cherchaient encore la solution à la pause après qu'un dernier coup franc idéalement placé de Luis Figo passait au-dessus.

Au retour des vestiaires, il fallait attendre la 59e minute pour voir Cristiano Ronaldo reprendre de la tête une remise de Costinha... et l'expédier au-dessus. Bien planqué derrière ses dix copains, James n'avait au fond pas grand-chose à faire tandis que les artistes portugais s'épuisaient.

De tacles bien appuyés en coups de tête rageurs, Sven-Göran Eriksson, qui connut la gloire ici avec Benfica, approchait du coup parfait. Sauf qu'en voyant la récompense se dessiner, il avait sorti son milieu de terrain clé : Paul Scholes (52e, remplacé par Phil Neville). Erreur.

Dans les minutes qui suivaient, Scolari répondait au Suédois en faisant entrer Simão Sabrosa (63e, pour Costinha) puis Helder Postiga (75e, pour Figo). Un coaching d'enfer puisque, juste après la sortie de l'autre pilier du milieu anglais, Steven Gerrard (82e, remplacé par Owen Hargreaves), Simão débordait et centrait pour Helder Postiga.

Et c'est l'attaquant du Tottenham Hotspur FC qui, d'une tête peu orthodoxe, piégeait pour la première fois la paire Campbell-Terry et donnait l'égalisation à son pays (1-1, 83e). L'Angleterre touchait la barre dans les deux dernières minutes mais la première prolongation du tournoi se profilait.

Comme toujours en pareille situation, les valeurs des deux équipes se trouvaient nivelées par la fatigue et la tension. Mais le ballon restait dans les pieds portugais lors de la première période. Même si le frisson passait dans les deux camps dans une partie qui se débridait forcément. Le Portugal tentait tout ensuite dans la seconde période. Et Rui Costa, le troisième remplaçant de Scolari, faisait mouche à la 110e minute d'une frappe du droit logée des 18 m sous la barre de James (2-1).

Mais comme cette soirée devait être folle, Frank Lampard égalisait cinq minutes plus tard suite à un corner de Phil Neville et à une remise de la tête de John Terry (2-2, 115e). Les tirs au but se présentaient en juge de paix. Pour se donner confiance, Eriksson alignait David Beckham en premier tireur. "God !", la star dévissait son coup de pied qui partait très haut dans le ciel lisboète. Deco, Owen, Simão et Lampard réussissaient.

Puis, en loupant le cadre, Rui Costa remettait les deux équipes à égalité. Pour le Portugal, Ronaldo, Maniche et Postiga portaient le compteur à 5. Pour l'Angleterre, Terry, Hargreaves et Cole marquaient aussi. Mais Darius Vassell loupait le 7e tir anglais. Ricardo, l'homme qui venait de repousser la frappe de l'attaquant anglais s'avançait alors pour une frappe parfaite. Tout le pays pouvait basculer dans l'allégresse.

Mis à jour le: 01/02/12 22.15HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2004/matches/round=1582/match=1059188/postmatch/report/index.html#au+bout+nuit+portugaise