Le site officiel du football européen

Eriksson respire

Publié: Vendredi, 18 juin 2004, 0.57HEC
Sven-Göran Eriksson se réjouit de la réaction de ses joueurs après la défaite concédée face à la France.
par Adam Szreter
de Coimbra

Statistiques des matches

AngleterreSuisse

Buts marqués3
 
0
Tirs cadrés7
 
1
Tirs non cadrés2
 
8
Corners0
5
Fautes commises18
 
19
Cartons jaunes1
 
3
Cartons rouges0
1

Classements

Mis à jour le: 27/06/2012 12:21 HEC

Légende :

J: Joué(s)   
pts: Points   
Publié: Vendredi, 18 juin 2004, 0.57HEC

Eriksson respire

Sven-Göran Eriksson se réjouit de la réaction de ses joueurs après la défaite concédée face à la France.

A Coimbra, après vingt minutes de jeu peu convaincantes, l'Angleterre s'est imposée face à des Suisses jugés inférieurs. Elle est à présent favorite pour se qualifier pour les quarts de finale en obtenant la seconde place du Groupe B derrière la France.

Pas de surprise
Au départ, il semblait que l'habitude qu'ont les Suisses de faire de bonnes performances contre les équipes des îles britanniques allait perdurer. L'Angleterre avait du mal à les contenir, mais après l'ouverture du score par Rooney, l'homme de tous les records, la tâche des Suisses fut compliquée et, sans surprise, l'Angleterre a confortablement gagné cette rencontre grâce à un autre but de Rooney et un de Steven Gerrard. 

Réduits à 10
Le deuxième carton jaune et l'expulsion de Bernt Haas en début de deuxième mi-temps impliquaient que la Suisse allait devoir jouer un long moment réduite à 10 pour la deuxième fois consécutive. L'absence de Johann Vogel, suspendu, s'est fait sentir. Les hommes de Jakob Kuhn ne sont pas parvenus à protéger leurs quatre arrières comme ils auraient pu le faire.

Besoin d'un miracle
Si, comme on s'y attend, la France bat la Croatie ce soir, l'Angleterre n'aura besoin que d'un point lors de son dernier match contre la Croatie, alors que la Suisse aura besoin d'un miracle, puisqu'ils devront battre la France, dans ce même stade, lundi.

Eriksson soulagé
"Du bon boulot", a déclaré le sélectionneur de l'Angleterre Sven-Göran Eriksson, de toute évidence soulagé et remis du choc des deux buts concédés en fin de rencontre face à la France. "Quand on perd un match comme celui de dimanche, on ne peut jamais prédire comment vont réagir les joueurs. Tout du long, je me suis dit qu'is seraient bons, et ils l'ont été. Je suis très heureux."

Dans la chaleur de Coimbra
"Rooney a été fantastique. Il a marqué deux buts splendides et il a travaillé très dur. Il n'a que 18 ans et je pense qu'il va aller en s'améliorant. La chaleur a affecté les deux équipes. Toutes deux étaient très fatiguées à la fin du match, mais c'est normal", a ajouté Eriksson.

"Un bon résultat"
Rooney, élu homme du match Carlsberg, a déclaré : "C'est un soulagement de s'imposer. Gagner 3-0 est un bon résultat pour nous. J'ai fait un bon match, comme toute l'équipe, et ça m'a fait du bien de marquer. On respire maintenant après notre défaite contre la France."

Une expulsion capitale
"Quand Haas a été expulsé, on a pris le dessus et le match a tourné à notre avantage. Je pense que mon deuxième but est le plus important de ma carrière car il a vraiment abattu les Suisses."

Kuhn rend hommage
Kuhn, le sélectionneur suisse, a rendu hommage à l'équipe d'Eriksson : "Je félicite l'équipe d'Angleterre qui a très bien joué. L'arbitre m'a un peu surpris. J'ai des doutes sur le carton rouge. Mais on n'y peut plus rien."

Un exploit
"Avec ces conditions climatiques, très bien jouer et surtout en deuxième période, est déjà un exploit. Il faudra réaliser une bonne prestation contre la France pour redorer le blason du football suisse."

Mis à jour le: 17/06/04 23.13HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2004/matches/round=1581/match=1059174/postmatch/quotes/index.html#eriksson+respire