Le site officiel du football européen

Le Portugal encore en course

Publié: Jeudi, 17 juin 2004, 0.59HEC
Russie – Portugal 0-2
Maniche et Rui Costa ont trouvé la faille face à une équipe russe réduite à dix en fin de première période.
par Xavier Cerf
Le Portugal encore en course
Maniche fête son but contre la Russie ©Getty Images

Statistiques des matches

RussiePortugal

Buts marqués0
2
Tirs cadrés1
 
9
Tirs non cadrés3
 
6
Corners1
 
6
Fautes commises23
 
18
Cartons jaunes3
 
2
Cartons rouges1
 
0

Classements

Mis à jour le: 27/06/2012 12:21 HEC

Légende :

J: Joué(s)   
pts: Points   
Publié: Jeudi, 17 juin 2004, 0.59HEC

Le Portugal encore en course

Russie – Portugal 0-2
Maniche et Rui Costa ont trouvé la faille face à une équipe russe réduite à dix en fin de première période.

“La vie ou la mort”. Luiz Felipe Scolari avait pris le soin de peser ses mots. L’enjeu de la rencontre était énorme. Ses joueurs ont semble-t-il entendu et compris le message.

Face à une Russie réduite à dix en fin de première période et désormais éliminée de la compétition, les Portugais ont assuré l’essentiel : la victoire. Un succès qui place le pays hôte à la troisième place du Groupe A, un point derrière l’Espagne et la Grèce, auteurs d’un match nul (1-1) dans l’après-midi. Les choses sont désormais claires : Les Lusitaniens devront battre leurs voisins espagnols pour s’offrir une place en quart de finale.

Décimée et inexpérimentée. La Russie devait se passer d’un nouveau défenseur central, Roman Sharonov, expulsé contre l’Espagne et remplacé par le jeune Aleksei Bugayev (une seule sélection). Scolari, pour sa part, avait promis des changements. Quatre nouveaux joueurs prenaient place dans le onze de départ. Et notamment Deco, préféré en meneur de jeu à Rui Costa.

Un choix judicieux. Le milieu de terrain dirigeait d’entrée de jeu le navire portugais aussi brillamment que celui du FC Porto, récemment vainqueur de l’UEFA Champions League. Sept minutes suffisaient à Deco pour donner raison à son sélectionneur. Côté droit, le maître à jouer adressait un centre à destination de Maniche. Ce dernier contrôlait le ballon au point de penalty et trompait Sergei Ovchinnikov d’un tir croisé du pied droit.

Orpheline de son meneur de jeu, Aleksandr Mostovoi, contraint de quitter le Portugal après avoir critiqué les méthodes de son entraîneur, la Russie n’était que l’ombre d’elle-même. Seul un coup franc de Andrei Kariaka, nettement au-dessus, venait inquiéter la sérénité portugaise. Le Portugal avait auparavant eu l’occasion de doubler la mise. Mais ni Pauleta, sur un bon centre de Luis Figo, ni Deco, d’une volée ambitieuse, ne trouvaient la cible.

La tâche des Russes se compliquait sérieusement en fin de première période quand Ovchinnikov récoltait un carton rouge. Suite à une passe en retrait trop molle de Dmitri Sennikov, le gardien russe sortait au devant de Pauleta et repoussait le cuir de la main en dehors de la surface de réparation. Expulsion et suite des malheurs pour la Russie.

Un tout autre visage. La formation russe, à l’image de Kariaka qui obligeait Ricardo à deux parades difficiles, revenait sur le terrain enfin décidée à attaquer et à mettre la pression sur le Portugal. La nervosité gagnait autant la formation locale que les supporteurs lusitaniens, dont les sifflets commençaient à se faire entendre.

Mais à dix contre onze, la Russie peinait physiquement. Figo et ses coéquipiers reprenaient dès lors leur domination. Deco servait Nuno Gomes, entré en jeu à la place de Pauleta, plein axe. L’attaquant du SL Benfica transmettait à son tour à Figo dont le tir de la semelle droite trouvait le poteau gauche du gardien remplaçant, Viacheslav Malafeev. Deco avait bien suivi mais sa tentative, dans un angle fermé, passait au-dessus. La tension et l’anxiété planaient toujours sur la rencontre.

Pour décrisper l’atmosphère, Scolari lançait l’enfant du pays, Cristiano Ronaldo (natif de Lisbonne), dans la bataille. Le milieu de terrain du Manchester United FC montrait toute l’étendue de son talent à une minute du coup de sifflet final. Celle de la délivrance pour le Portugal. Ronaldo semait la défense russe côté gauche et, de l’extérieur du pied droit, trouvait Rui Costa qui levait la jambe droite pour battre Malafeev à bout portant. Tout le stade da Luz pouvait souffler et fêter leurs favoris. En attendant un derby explosif face à l’Espagne ce dimanche.

Mis à jour le: 04/02/12 19.26HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2004/matches/round=1581/match=1059173/postmatch/report/index.html#lhote+course

Composition

Russie

Russie

Portugal

Portugal

1
OvchinnikovSergei Ovchinnikov (GA)
Red Card45
1
RicardoRicardo (GA)
4
SmertinAleksei Smertin (C)
Yellow Card16
4
Jorge AndradeJorge Andrade
5
KaryakaAndrei Karyaka
Substitution79
6
CostinhaCostinha
7
IzmailovMarat Izmailov
Substitution72
7
Luís FigoLuís Figo (C)
Substitution78
11
A. KerzhakovAleksandr Kerzhakov
9
PauletaPauleta
Substitution57
15
AlenichevDmitri Alenichev
Yellow Card87
11
SimãoSimão
Substitution63
16
EvseevVadim Evseev
Yellow Card21
13
MiguelMiguel
17
SennikovDmitri Sennikov
14
Nuno ValenteNuno Valente
20
LoskovDmitri Loskov
16
Ricardo CarvalhoRicardo Carvalho
Yellow Card24
21
BugaevAleksei Bugaev
18
ManicheManiche
Goal7
22
AldoninEvgeni Aldonin
Substitution45+2
20
DecoDeco
Yellow Card85

Remplaçants

12
MalafeevVyacheslav Malafeev (GA)
Substitution45+2
12
QuimQuim (GA)
23
AkinfeevIgor Akinfeev (GA)
22
MoreiraMoreira (GA)
9
BulykinDmitri Bulykin
Substitution79
10
Rui CostaRui Costa
Substitution63
Goal89
19
BystrovVladimir Bystrov
Substitution72
17
RonaldoCristiano Ronaldo
Substitution78
2
RadimovVladislav Radimov
21
Nuno GomesNuno Gomes
Substitution57
3
SychevDmitri Sychev
2
FerreiraPaulo Ferreira
6
SemshovIgor Semshov
3
Rui JorgeRui Jorge
8
GusevRolan Gusev
5
CoutoFernando Couto
14
AnyukovAleksandr Anyukov
8
PetitPetit
18
KirichenkoDmitri Kirichenko
15
BetoBeto
19
TiagoTiago
23
Hélder PostigaHélder Postiga

Entraîneur

Georgy Yartsev (URS) Luiz Felipe Scolari (BRA)

Arbitre

Terje Hauge (NOR)

Arbitres assistants

Steinar Holvik (NOR), Ole Hermann Borgan (NOR)

Quatrième arbitre

Frank De Bleeckere (BEL)

Légende :

  • ButsButs
  • But contre son campBut contre son camp
  • PenaltiesPenalties
  • Penalties manquésPenalties manqués
  • reds_cardCartons rouges
  • yellow_cardsCartons jaunes
  • yellow_red_cardsDouble avertissement
  • RemplacementRemplacement