Le site officiel du football européen

Les Tchèques ont tremblé

Publié: Mardi, 15 juin 2004, 23.42HEC
République tchèque - Lettonie 2-1
Bousculés pendant 85 minutes, les Tchèques ont trouvé les réponses aux questions lettones.
par Xavier Rivoire
Les Tchèques ont tremblé
Milan Baroš a égalisé pour la République tchèque ©Getty Images

Statistiques des matches

Rép. tchèqueLettonie

Buts marqués2
 
1
Tirs cadrés8
 
2
Tirs non cadrés15
 
4
Corners13
 
3
Fautes commises11
 
20
Cartons jaunes0
 
0
Cartons rouges0
 
0

Classements

Mis à jour le: 27/06/2012 12:21 HEC

Légende :

J: Joué(s)   
pts: Points   
Publié: Mardi, 15 juin 2004, 23.42HEC

Les Tchèques ont tremblé

République tchèque - Lettonie 2-1
Bousculés pendant 85 minutes, les Tchèques ont trouvé les réponses aux questions lettones.

Les grandes aventures débutent parfois petitement. Les Tchèques, sauvés par les coups de poignard de Baros et Heinz, iront peut-être au bout de leur rêve continental. Mais qu’ils auront peiné face à l'entraînante Lettonie !

Crânement, la troupe d’Aleksandrs Starkovs aura tenté. De toutes ses forces. De tout son cœur. De tout son talent, aussi. Le but de la Lettonie inscrit en fin de premier acte n’était ni usurpé ni surprenant. Il venait récompenser une période au cours de laquelle les Tchèques ne dominèrent que le territoire. Ni dans la finition, ni dans l’imagination, les hommes de Karel Brückner avaient donné l’impression de dominer leur sujet. Mais Milan Baros et Marek Heinz allaient se venger…

Dès l’entame, les Tchèques attaquèrent. Un centre de Pavel Nedved atterissait au deuxième poteau. Le crâne rasé de Jan Koller était court de quelques… cheveux. Marek Jankulovski, sur un très bon service de Nedved, prouvait ces intentions offensives. Or, à la demi-heure, un centre bien dosé d’Andrejs Rubins pour Andrejs Prohorenkovs montrait que les outsiders voulaient tenir le haut de l’affiche.

Face à des Tchèques favoris mais peu précis (un tir cadré en première mi-temps), les Lettons proposaient du jeu, ce qui constituait la meilleure antidote à la technique adverse. La partie entrait dans sa 46e minute. Prohorenkovs, enfilé sur l’aile droite, leva la tête et vit son coéquipier de l’attaque engagé dans la surface tchèque. La défense ne veillait que d’un œil. Erreur. Maris Verpakovskis, démarqué et face à la cage, vint du gauche pousser le cuir. Le mouvement avait été initié par Igor Stepanovs qui avait parfaitement libéré Prohorenkovs.

À la 51e, une percée de Jankulovski marquait les intentions tchèques. Le défenseur de l’Udinese Calcio ne pouvait cependant achever victorieusement le mouvement. Devant cette impuissante domination, et peu avant l’heure de jeu, Brückner décidait de lancer Heinz à la place de Grygera. Un remplacement – un attaquant pour un défenseur - qui aurait une double conséquence. L’une, immédiate, permit aux Tchèques de repartir dans le sens de l’attaque en utilisant au mieux les espaces au milieu, l’autre, capitale, allait offrir aux équipiers de Nedved le sens de la finition…

Servi par Poborský, Baroš, isolé au deuxième poteau, ne pouvait faire mieux qu’offrir un tir écrasé et non cadré qui venait mourir à droite des cages de Aleksanders Koliņko. La République tchèque n’arrivait point à contrer le jeu direct des Lettons. La tension montait et les lignes paraissaient se désunir. Les espaces, toutefois, s’ouvraient.

Qui allait trouver la faille entre des Tchèques offensifs mais empressés et des Lettons, contre-attaquant mais baissant de régime ? Une superbe reprise de Pavel Nedved était ensuite repoussée par Koliņko dont la détente mériterait d’être montrée dans toutes les écoles de portiers. Le cuir, détourné, fusait le long du montant gauche letton.

Un Tchèque trouva alors qu’il était tant de sonner la révolte. A 32 ans, le milieu de l'AC Sparta Praha Karel Poborky connaît l’Europe pour l’avoir sillonnée. L’un des rescapés de l’aventure de l’Euro 1996 (la Tchéquie, invité surprise ne s’inclina qu’en finale devant l’Allemagne) monta à l’abordage. Une percée de toute beauté sur l’aile droite, menée entre trois défenseurs et à la limite de la ligne de sortie de but, finit dans les pieds de Baros. Rageur, le buteur de Liverpool ne manqua cette fois point la cible (73e minute).

La rencontre s’étirait sur un faux rythme. À cinq minutes de l’issue, Baros venait lutter pour un ballon dans la surface. Koliņko sortait de manière hasardeuse. Le ballon revenait dans l’axe et Mihails Zemlinskis dégageait trop rapidement et… dans l’axe. Heinz, qui avait senti le coup, reprit dans la course et cala la boule dans les filets lettons… Avant le choc du jour entre Allemands et Néerlandais, les Tchèques sont en tête du groupe D. Comme prévu. Mais que les points furent durs à prendre. Ce groupe de la mort est encore plus coupe-gorge qu’annoncé.

Mis à jour le: 04/02/12 21.22HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2004/matches/round=1581/match=1059171/postmatch/report/index.html#les+tcheques+tremble

Composition

République tchèque

Rép. tchèque

Lettonie

Lettonie

1
ČechPetr Čech (GA)
1
KoļinkoAleksandrs Koļinko (GA)
2
GrygeraZdeněk Grygera
Substitution56
2
StepanovsIgors Stepanovs
4
GalásekTomáš Galásek
Substitution64
3
Vitālijs AstafjevsVitālijs Astafjevs (C)
5
BolfRené Bolf
4
ZemļinskisMihails Zemļinskis
6
JankulovskiMarek Jankulovski
6
BlagonadeždinsOļegs Blagonadeždins
8
PoborskýKarel Poborský
7
IsakovsAleksandrs Isakovs
9
KollerJan Koller
8
BleidelisImants Bleidelis
10
RosickýTomáš Rosický
9
VerpakovskisMāris Verpakovskis
Goal45+1
Substitution81
11
NedvědPavel Nedvěd (C)
10
RubinsAndrejs Rubins
15
BarošMilan Baroš
Goal73
Substitution87
11
ProhorenkovsAndrejs Prohorenkovs
Substitution72
21
UjfalušiTomáš Ujfaluši
14
LobaņovsValentīns Lobaņovs
Substitution90

Remplaçants

16
BlažekJaromír Blažek (GA)
12
PiedelsAndrejs Piedels (GA)
23
KinskýAntonín Kinský (GA)
20
PavlovsAndrejs Pavlovs (GA)
7
ŠmicerVladimír Šmicer
Substitution64
5
LaizānsJuris Laizāns
Substitution72
13
JiránekMartin Jiránek
Substitution87
17
PaharsMarians Pahars
Substitution81
18
HeinzMarek Heinz
Substitution56
Goal85
23
RimkusVīts Rimkus
Substitution90
3
MarešPavel Mareš
13
PučinskisJurgis Pučinskis
12
LokvencVratislav Lokvenc
15
SmirnovsMāris Smirnovs
14
VachoušekŠtěpán Vachoušek
16
ZirnisDzintars Zirnis
17
HübschmanTomáš Hübschman
18
KorabļovsIgors Korabļovs
19
TýceRoman Týce
19
ŠtolcersAndrejs Štolcers
20
PlašilJaroslav Plašil
21
MiholapsMihails Miholaps
22
RozehnalDavid Rozehnal
22
ZakreševskisArtūrs Zakreševskis

Entraîneur

Karel Brückner (CZE) Aleksandrs Starkovs (LVA)

Arbitre

Gilles Veissiere (FRA)

Arbitres assistants

Frédéric Arnault (FRA), Serge Vallin (FRA)

Quatrième arbitre

Kyros Vassaras (GRE)

Légende :

  • ButsButs
  • But contre son campBut contre son camp
  • PenaltiesPenalties
  • Penalties manquésPenalties manqués
  • reds_cardCartons rouges
  • yellow_cardsCartons jaunes
  • yellow_red_cardsDouble avertissement
  • RemplacementRemplacement