Le site officiel du football européen

Un nul entre costauds

Publié: Mercredi, 16 juin 2004
Allemagne – Pays-Bas 1-1
Menés jusqu’à la 80e minute, les Néerlandais ont trouvé la force de revenir grâce à Van Nistelrooij.
par Xavier Rivoire
Un nul entre costauds
Ruud van Nistelrooy fête son égalisation contre l'Allemagne ©Getty Images

Statistiques des matches

AllemagnePays-Bas

Buts marqués1
 
1
Tirs cadrés5
 
6
Tirs non cadrés10
 
7
Corners5
 
7
Fautes commises16
 
18
Cartons jaunes2
 
2
Cartons rouges0
 
0

Classements

Mis à jour le: 27/06/2012 12:21 HEC

Légende :

J: Joué(s)   
pts: Points   
Publié: Mercredi, 16 juin 2004

Un nul entre costauds

Allemagne – Pays-Bas 1-1
Menés jusqu’à la 80e minute, les Néerlandais ont trouvé la force de revenir grâce à Van Nistelrooij.

Aucun des deux géants ne pouvait perdre. Car la République tchèque, depuis sa victoire sur la Lettonie un peu plus tôt, menait la danse dans ce groupe mortel. Ni les Allemands ni les Néerlandais ne s’imposèrent. Ni les uns ni les autres ne plièrent non plus.

A l’exception de Clarence Seedorf, absent pour cause de blessure, tous les grands noms de ces deux sélections intimement ennemies étaient présents : Davids, Van der Vaart et Van Nistelrooij côté batave, Ballack, Kahn ou Kuranyi face allemande… Sur cette palette de talents, tout débuta par un mouvement orange, et une passe lobée de Phillip Cocu en direction de Ruud van Nistelrooij… L’attaquant du Manchester United FC fut court d’un crampon. Il allait se faire pardonner par un but majestueux à l’autre bout du match, dix minutes avant l’issue.

Les chiffres parlent pour Rudi Völler. Sous ses ordres, l’Allemagne n’a désormais perdu que 2 rencontres sur 24 sorties en compétition. Malmenée lors des matches de préparation à cet EURO, l’équipe d’Oliver Kahn connaît le sens des grandes occasions. Pour commencer, dans la surface néerlandaise, Kevin Kuranyi écopa d’un avertissement pour une faute de main évidente devant Wilfred Bouma. Cette fausse entrée en matière ne symbolisait pourtant pas les intentions allemandes. Quelques minutes plus tard, un tir canon de Frank Baumann chauffait les gants de Van der Sar, ce même portier qui allait faire parler de lui…

Sur un coup franc direct de Torsten Frings, le milieu de terrain du Borussia Dortmund aligné en milieu gauche par Völler, la défense orange allait prendre un coup de vent terrible. Le ballon, sans doute effleuré par l’une des nombreuses têtes présentes dans la surface, passait devant toute l’arrière-garde néerlandaise. Stam et Bouma ne contrôlaient plus la trajectoire du cuir ni la course des événements. Pas plus que Van der Sar. Le gardien du Fulham FC quittait sa ligne dans la précipitation. Sous les yeux de Cocu, le ballon heurtait l’intérieur du montant gauche. 1-0 pour l’Allemagne.

Après un tir de Baumann très bien ajusté et une tentative de Wörns, les dés jetés juste avant la mi-temps ne bondissaient pas en faveur de la sélection de Dick Advocaat. Un relais, dos au but, de Van Nistelrooij (entre les jambes) mettait sur orbite Rafael Van der Vaart. Le tir du droit, instantané, battait Kahn mais finissait sa course quelques centimètres hors du cadre.

À la reprise, une percée de Schneider côté droit aboutissait à un centre tendu. Kuranyi  se détendait mais manquait la reprise de la tête de quelques millimètres. L’attaquant du VfB Stuttgart était le plus remuant. A 22 ans, l’avenir le plus brillant est promis à ce corps athlétique et ces pieds agiles dont les dribbles prirent à contre-pied Jaap Stam, pourtant habitué aux meilleurs attaquants de Serie A. Devant tant de talent, les "Oranje" semblaient désabusés.

Lors du deuxième acte, avec l’entrée en jeu de Marc Overmars, les Pays-Bas allaient mieux utiliser les ailes. Mais l’arrière-garde allemande veillait, en particulier Arne Friedrich, le jeune latéral du BSC Hertha Berlin. Le match se durcissait en même temps que la partie se débridait. L’engagement et les face-à-face étaient permanents mais les espaces s’ouvraient aussi. La bataille physique entre Wörns et Van Nistelrooij valait son pesant de pépites. Puisque les Néerlendais se lancaient dans le défi physique plutôt que l’esquisse, et l’esquive, les Allemands en profitaient et Bastian Schweinsteiger mettait le feu dans la boîte de Van der Sar… Overmars, infatigable, tentait sa chance des 20 mètres, du droit. Sa frappe surpuissante était dégagée des deux poings par Kahn.

Il restait dix petites minutes… Sorti de nulle part, le coup de patte de Van Nistelrooij allait faire bondir tout un stade. Pierre Van Hooijdonk, entré en jeu, récupérait un ballon et servait Edwin Van der Meyde, en position d’ailier. Le centre paraissait impossible à capter pour Van Nistelrooij. Le buteur mancunien paraissait trop avancé au premier poteau. Il était aussi marqué. Mais il trouva le moyen de reprendre le cuir avec son tibia. D’un tir croisé, il mit Khan à terre. Du grand art. 1-1.

Après ce coup de génie, la fin de partie fut totalement débridée et seul le score se figea. Il manque encore les plus fins réglages à la mécanique allemande et au moteur néerlandais, mais beaucoup aimeraient sous leur capot ce genre de chevaux. Même si les obstacles, dont la République tchèque, sont encore nombreux, ces deux pur-sangs se sont inscrits hier parmi les favoris de cet Euro.

Mis à jour le: 31/01/12 9.09HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2004/matches/round=1581/match=1059170/postmatch/report/index.html#un+entre+costauds

Composition

Allemagne

Allemagne

Pays-Bas

Pays-Bas

1
KahnOliver Kahn (GA) (C)
1
Van der SarEdwin van der Sar (GA)
3
FriedrichArne Friedrich
3
StamJaap Stam
Yellow Card73
4
WörnsChristian Wörns
4
BoumaWilfred Bouma
5
NowotnyJens Nowotny
5
Van BronckhorstGiovanni van Bronckhorst
6
BaumannFrank Baumann
6
CocuPhillip Cocu (C)
Yellow Card29
8
HamannDietmar Hamann
7
Van der MeydeAndy van der Meyde
10
KuranyiKevin Kuranyi
Yellow Card12
Substitution85
8
DavidsEdgar Davids
Substitution46
13
BallackMichael Ballack
Yellow Card90+1
10
Van NistelrooyRuud van Nistelrooy
Goal81
19
SchneiderBernd Schneider
Substitution68
11
Van der VaartRafael van der Vaart
21
LahmPhilipp Lahm
18
HeitingaJohn Heitinga
Substitution74
22
FringsTorsten Frings
Goal30
Substitution79
22
ZendenBoudewijn Zenden
Substitution46

Remplaçants

12
LehmannJens Lehmann (GA)
13
WesterveldSander Westerveld (GA)
23
HildebrandTimo Hildebrand (GA)
23
WaterreusRonald Waterreus (GA)
7
SchweinsteigerBastian Schweinsteiger
Substitution68
14
SneijderWesley Sneijder
Substitution46
9
BobicFredi Bobic
Substitution85
16
OvermarsMarc Overmars
Substitution46
18
ErnstFabian Ernst
Substitution79
17
Van HooijdonkPierre van Hooijdonk
Substitution74
2
HinkelAndreas Hinkel
2
ReizigerMichael Reiziger
11
KloseMiroslav Klose
9
KluivertPatrick Kluivert
14
BrdaricThomas Brdaric
12
MakaayRoy Makaay
15
KehlSebastian Kehl
15
F. de BoerFrank de Boer
16
JeremiesJens Jeremies
19
RobbenArjen Robben
17
ZiegeChristian Ziege
21
BosveltPaul Bosvelt
20
PodolskiLukas Podolski

Entraîneur

Rudolf Völler (GER) Dick Advocaat (NED)

Arbitre

Anders Frisk (SWE)

Arbitres assistants

Kenneth Petersson (SWE), Peter Ekström (SWE)

Quatrième arbitre

Valentin Ivanov (RUS)

Légende :

  • ButsButs
  • But contre son campBut contre son camp
  • PenaltiesPenalties
  • Penalties manquésPenalties manqués
  • reds_cardCartons rouges
  • yellow_cardsCartons jaunes
  • yellow_red_cardsDouble avertissement
  • RemplacementRemplacement