Le site officiel du football européen

Du très grand spectacle

Publié: Lundi, 6 octobre 2003, 11.48HEC
Yugoslavie 3-3 Slovénie
Menée trois buts à zéro, la Yougoslavie, réduite à dix, réussit l'exploit de revenir.
Du très grand spectacle
Savo Milošević marque le but de l'égalisation de la Yougoslavie contre la Slovénie ©Getty Images
Publié: Lundi, 6 octobre 2003, 11.48HEC

Du très grand spectacle

Yugoslavie 3-3 Slovénie
Menée trois buts à zéro, la Yougoslavie, réduite à dix, réussit l'exploit de revenir.

La Yougoslavie et la Slovénie ont livré un match sensationnel à l'occasion de leur toute première rencontre de l'Histoire. La Slovénie, Petit Poucet de la compétition, menait de trois buts alors que la Yougoslavie se retrouvait à dix après l'exclusion de Siniša Mihajlović. Piquée dans son orgueil, elle a réagi malgré l'infériorité numérique pour revenir rapidement au score, sauvant simultanément le nul et son honneur et mettant un terme haletant à la première série de matches de l'UEFA EURO 2000.

C'est la Slovénie qui ouvre les hostilités à la 5e minute de jeu par l'intermédiaire de Zelijko Milinović, qui frappe de peu à côté sur un coup franc à 25 mètres. La Yougoslavie ne se laisse pas faire : le Juventino Darko Kovacević tente sa chance et rate la cible. Juste après, la Slovénie ouvre le score à la surprise générale. Amir Karić se débarrasse de son garde du corps sur le couloir gauche et délivre un superbe centre à l'attention de Zlatko Zahović, esseulé au point de penalty. L'attaquant de l'Olympiac CFP envoie une tête plongeante qui se loge dans le petit filet droit du gardien yougoslave Ivica Kralj. La Slovénie ne lève pas le pied et maintient sa domination. Le défenseur Sinisa Mihajlovic doit d'ailleurs s'employer pour neutraliser un centre très dangereux de la droite, exécuté par Mladen Rudonja.

Avec un Miran Pavlin très sûr dans son rôle de chef d'orchestre, la Slovénie impose son jeu en passes courtes et affole les Yougoslaves. A la suite d'un magnifique mouvement entre Pavlin, Karić et Saso Udović, une belle occasion de doubler la mise est offerte à Zahović, mais la frappe de l'attaquant emblématique de la Slovénie est déviée du pied en corner par le gardien Kralj.

Constatant la désorganisation qui règne au sein son équipe, le sélectionneur yougoslave Vujadin Boskov décide de faire entrer le vétéran meneur de jeu Dragan Stojković à la place de Dejan Stanković. L'ancien entraîneur de la Sampdoria a le nez creux car deux minutes avant la pause, Stojković met le feu à la défense slovène sur le couloir droit et n'a plus qu'à céder le ballon à Pedrag Mijatovic, seul au deuxième poteau, pour égaliser. Las, il se loupe sur le centre et envoie le ballon hors de portée de son capitaine.

En début de deuxième mi-temps, un coup franc signé Mihajlović est difficilement capté par Mladen Dabanović. Cinq minutes plus tard, Savo Milosević est lancé dans le bain par Boskov à la place de Darko Kovacević. Cependant, avant même que l'attaquant de Saragosse n'ait le temps de toucher le ballon, son équipe se retrouve menée 2-0 à la suite d'un coup franc bien brossé par Zahović. Pavlin est à la réception et envoie de la tête le ballon dans le petit filet. Mihajlović, dont la soirée allait mal se terminer, est averti pour protestation avant de commettre une grave erreur défensive deux minutes plus tard.

Le défenseur de la Lazio se trompe sur une passe et donne un ballon à Zahovic, qui s'en va marquer le troisième but, libre de tout marquage. Jamais deux sans trois, Mihajlović reçoit un nouveau carton jaune lors d'une bousculade et laisse ses coéquipiers finir le match à dix.

Les Yougoslaves prouvent ensuite qu'ils ne sont pas à court de ressources. Tout d'abord, c'est Miroslav Djukić qui se bat pour rattraper un ballon perdu et qui parvient à servir Milosević. Le ballon lobe le gardien, frôle la transversale puis revient à l'attaquant de Saragosse, qui n'a plus qu'à le pousser dans le but vide. À 20 minutes de la fin, la Yougoslavie franchit un nouvel échelon de sa remontée lorsque Mijatović transmet un centre en retrait du gauche à Ljubinko Drulović, esseulé au point de penalty. L'attaquant de Porto, qui vient de rater un duel avec le portier adverse Dabanović, contrôle le ballon et marque du gauche. La folle nuit n'est pas finie, car deux minutes plus tard, la Yougoslavie égalise.

Drulović déborde Ales Ceh sur l'aile droite et adresse un centre en retrait à Milosevic, qui catapulte le ballon au fond des filets à bout portant. Les Slovènes se monteront pourtant dangereux jusqu'à la dernière minute, une frappe de Zelijko Milinović obligeant Ivan Dudic de dégager sur la ligne dans les dernières secondes.

Mis à jour le: 09/02/12 15.07HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2000/matches/round=1458/match=64857/postmatch/report/index.html#savo+sauveur