Le site officiel du football européen

Klinsmann donne une leçon de réalisme

Publié: Lundi, 6 octobre 2003, 10.53HEC
Russie 0-3 Allemagne
Le capitaine Jürgen Klinsmann, de retour de suspension, a marqué deux buts pour qualifier l'Allemagne et éliminer la Russie.
Klinsmann donne une leçon de réalisme
Jürgen Klinsmann contre la Russie ©Getty Images
Publié: Lundi, 6 octobre 2003, 10.53HEC

Klinsmann donne une leçon de réalisme

Russie 0-3 Allemagne
Le capitaine Jürgen Klinsmann, de retour de suspension, a marqué deux buts pour qualifier l'Allemagne et éliminer la Russie.

Jürgen Klinsmann a fait un retour gagnant de suspension en inscrivant deux buts en fin de partie, après l'ouverture du score de Matthias Sammer et l'exclusion de Yuri Kovtun côté russe.

Si l'Allemagne avait déjà imposé son rythme dans la compétition avec une première victoire 2-0 sur la République tchèque, elle a confirmé ses ambitions dans cette rencontre. Sammer trouvait le chemin des filets après 11 minutes en deuxième période mais les hommes de Berti Vogts devaient attendre le carton rouge de Kovtun à 20 minutes de la fin pour faire main mise sur la rencontre. Et Klinsmann était au top.

Tout aurait pu être différent si la Russie, aussi forte que l'Allemagne en première période, avait pris l'avantage quand Dmitri Khokhlov lançait Aleksandr Mostovoi. Et puis la frappe d'Ilya Tsymbalar était déviée sur un poteau. Mais les Allemands étaient trop forts en deuxième période.

Sammer, un milieu de terrain solide auparavant, était devenu libero de grand talent, dont les performances dans ce tournoi lui valurent le titre de Joueur européen de l'année. Venant de l'arrière, il récupérait une bonne passe d'Andreas Möller, tirait une première fois avant de tromper le gardien sur sa seconde tentative.

L'expulsion de Kovtun, pour une faute sur Dieter Eilts, changeait la donne et libérait les espaces pour Jürgen Klinsmann. Son premier but fut l'un des plus beaux de la compétition : sur un dégagement de Yuri Nikiforov, il contrôlait et décochait une frappe enroulée de l'extérieur du pied, qui passait juste au-dessus de la main droite du gardien Dmitri Kharin.

Dans les arrêts de jeu, Nikiforov était dépossédé du ballon par Stefan Kuntz, dont le centre était repris par Klinsmann, qui offrait donc là une place en 8es de finale à son pays.

Mis à jour le: 14/02/12 14.07HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=1996/matches/round=227/match=52509/postmatch/report/index.html#klinsmann+coule+russie