UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO 2000 : Zidane, un penalty en or contre la Portugal

France 1-1 Portugal (2-1 b.e.o.)
Zinédine Zidane marque à la 117e minute. But en or et qualification des Bleus.

EURO 2000, temps forts : France 2-1 Portugal
EURO 2000, temps forts : France 2-1 Portugal

La France s'est qualifiée pour la finale de l'UEFA EURO 2000 sur un but en or, un penalty de Zinédine Zidane à la 117e minute. Le Portugal échoue une fois de plus très près du but. Il pourra prendre sa revanche dans quatre ans, à domicile.

Les deux équipes présentant des changements par rapport aux onze victorieux lors de leur quart de finale, le match est assez lent à démarrer. Le Portugal salue le retour d'Abel Xavier au poste d'arrière droit, permettant ainsi à Sérgio Conceição de retrouver son rôle habituel de demi droit aux dépens de João Pinto, relégué sur le banc. Au milieu de terrain, Vidigal a été préféré a Paulo Bento pour l'un des deux postes défensifs.

Tout sur l'EURO 2000

Côté français, la disponibilité d'Emmanuel Petit, de retour de blessure, entraîne également un remaniement dans l'entre-jeu, où le sélectionneur Roger Lemerre choisit d'aligner un 4-4-2 plus conventionnel (avec Zidane dans un rôle plus offensif). En attaque, Thierry Henry est aligné aux côtés de Nicolas Anelka, tandis que Youri Djorkaeff et Christophe Dugarry prennent place sur le banc.

La première véritable occasion de but échoit au capitaine des Bleus Didier Deschamps. Fêtant sa 100e sélection, le milieu de terrain de Chelsea reçoit une passe de Zidane, mais son tir des 22 mètres ne trouve que les bras de Vítor Baía. Conceição traverse ensuite tout le milieu de terrain français et semble perdre le ballon. Mais ce dernier, après avoir transité par plusieurs joueurs, parvient finalement à Nuno Gomes qui, de la limite de la surface de réparation, l'envoie du gauche dans la lucarne droite de Fabien Barthez, médusé.

Merveilles de l'EURO 2000
Merveilles de l'EURO 2000

La riposte française n'est pas violente. Sur un centre de la droite, Henry trouve Anelka à la 24e minute, mais Baía veille. Costinha intervient devant Vieira et la déviation de la tête de Laurent Blanc sur un coup franc délivré par Petit est facilement interceptée par le dernier rempart lusitanien. À la demi-heure, Anelka fait parler sa pointe de vitesse pour se ménager une fenêtre de tir à la limite des 16 mètres, mais sa volée puissante trouve à nouveau un Baía vigilant. De l'autre côté, un tir de Luis Figo est bloqué par Marcel Desailly, revenu en catastrophe. Les choses sérieuses ont l'air de commencer.

Après la pause, les Français ne sont pas longs à remettre les points sur les i. Dès la 51e minute, Anelka réceptionne une passe de Thuram et cède le ballon à Henry qui, pratiquement au point de penalty, pivote avant de tromper Baía d'un tir croisé à ras de terre.

EURO 2000, l'équipe du tournoi

Les Portugais s'étaient arrêtés l'espace d'un instant, croyant au hors-jeu. Les Bleus prennent alors nettement l'ascendant à mesure que le temps passe et les Portugais frôlent la correctionnelle lorsque Nicolas Anelka plonge, mais trop tôt, sur un centre de Zidane. Un autre centre de Lizarazu traverse toute la surface de réparation sans rencontrer le moindre obstacle.

Comme lors de la demi-finale de l' EURO 84, les deux équipes se retrouvent dos à dos après 90 minutes. Prolongation. La France se crée la première occasion de but pratiquement dès le coup d'envoi, mais Zidane, à la réception d'un centre de Robert Pirès, place sa tête au-dessus. Peu après, Deschamps subtilise le ballon dans les pieds de Figo et lance Henry sur l'aile gauche, mais Paulo Bento intercepte le centre de l'attaquant français, concédant un corner sur lequel Blanc place une tête quelques centimètres à peine au-dessus de la transversale.

Au changement de côté, le visage de la rencontre ne change pas, mais un long raid de Zidane ne parvient pas à inquiéter Baía en dépit de la construction prometteuse de la phase. Ensuite, un tir de Pires est bloqué par Couto, très inspiré. Mais le Portugal continue de se montrer dangereux sur contre-attaque et João Pinto place un tir à côté de la cage sur une passe de Figo. Zidane est ensuite à deux doigts d'isoler Vieira au sein d'une défense lusitanienne désarçonnée. Au bout du compte, le meneur de jeu français aura le dernier mot en convertissant le penalty décisif concédé par avier sur une tentative de Wiltord.

Compositions

France : Barthez; Thuram, Desailly, Blanc, Lizarazu; Vieira, Deschamps (c), Petit (Pirès 87e), Zidane; Anelka (Wiltord 72e), Henry (Trezeguet 105e)
Remplaçants : Lama, Ramé, Candela, Djorkaeff, Micoud, Petit, Leboeuf, Karembeu, Dugarry
Sélectionneur : Roger Lemerre

Portugal : Vítor Baía (c); Abel Xavier, Jorge Costa, Fernando Couto, Dimas (Rui Jorge 91); Vidigal (Paulo Bento 61e), Rui Costa (João Pinto 78e), Luís Figo, Sérgio Conceição; Costinha, Nuno Gomes
Remplaçants : Quim, Pedro Espinha, Paulo Sousa, Sá Pinto, Secretário, Beto, Capucho, Pauleta
Sélectionneur : Humberto Coelho

Arbitre : Günter Benkö (Autriche)

Homme du match : Zinédine Zidane