UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO 1996 : les Tchèques sortent les Bleus et voient la finale

France 0-0 République tchèque (Rép. tchèque vainqueur 6 t.a.b. à 5)
À l'issue d'un match cadenassé, les Tchèques se qualifient à la loterie des tirs au but.

Les Tchèques sont qualifiés pour la finale
Les Tchèques sont qualifiés pour la finale ©Getty Images

Avec des défenses très solides et un seul attaquant dans chaque équipe, il était prévisible qu'il n'y ait aucun but. Et c'est ce qui arriva.

EURO 96, tout sur le tournoi


Pour les Tchèques, avec quatre joueurs suspendus et Patrik Berger souffrant, cela tombait plutôt bien. Pour les spectateurs, deux heures interminables. Il y eut juste un tir de Youri Djorkaeff sur la barre transversale, puis ce fut l'épreuve des tirs au but.

Les plus beaux buts de l’ EURO 96
Les plus beaux buts de l’ EURO 96

Il faut toujours un bouc émissaire dans ces situations. Petr Kouba, avait arrêté un tir de Reynald Pedros au cours de la prolongation, il renouvelait son exploit sur le penalty trop peu appuyé par le même Pedros. Le score était de 5 partout dans la séance fatidique et Lubos Kubík allait exécuter son deuxième tir au but si l'arbitre ne l'avait pas arrêté. Miroslav Kadlec, qui n'avait pas participé à ce genre d'exercice depuis des années, ne tremblait pas et les Tchèques se qualifiaient ainsi pour la finale.

EURO 96, l'équipe du tournoi



Comme pour beaucoup d'autres favoris du tournoi, la pilule était dure à avaler pour l'équipe de France. Elle aurait bien échangé, comme l'Espagne, son record d'invincibilité (qui prenait fin après 30 matches) contre une victoire ici. L'entraîneur de l'équipe de France Aimé Jacquet n'était pas le seul à penser : "Nous n'avons pas pu jouer comme nous le voulions."

France : Lama; Lizarazu, Roche, Blanc (c), Thuram (Angloma 83e); Guérin, Djorkaeff, Desailly, Zidane, Lamouchi (Pedros 62e); Loko
Sur le banc : Di Meco, Leboeuf, Barthez, Madar, Martins, Martini
Sélectionneur : Aimé Jacquet

République tchèque : Kouba; Rada, Kadlec, Horňák,; Novotný, Nĕmec (Kubík 84), Nĕmeček (c), Nĕdved; Šmicer (Berger 46e), Drulák (Kotůlek 70e), Poborský
Sur le banc : Frýdek, Srníček, Kerbr, Maier
Sélectionneur : Dušan Uhrin

Arbitre : Leslie Mottram (Écosse)

Homme du match : Miroslav Kadlec