UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO 1996 : l'exploit de Poborský contre le Portugal

République tchèque 1-0 Portugal
Karel Poborský qualifie les siens d'un lob incroyable malgré une fin de match à dix.

Karel Poborský auteur d'un lob magique face au Portugal
Karel Poborský auteur d'un lob magique face au Portugal ©Getty Images

Il aura fallu aux Tchèques un geste somptueux de plus de Karel Poborský pour faire la différence avec le Portugal et atteindre le dernier carré.

EURO 96, tout sur le tournoi


Le manque de finisseur côté portugais fut fatal. À nouveau au milieu de terrain les Portugais réussissaient des combinaisons superbes, mais la défense tchèque tient bon et Petr Kouba arrête une tête de Fernando Couto et une frappe croisée de João Pinto. Après le but concédé en début de seconde mi-temps, le jeu des Portugais se détériore au point qu'ils ne font plus que balancer des centres hauts dans la surface.

Les plus beaux buts de l’ EURO 96
Les plus beaux buts de l’ EURO 96

Comme les Croates, ils ont été contrariés par un seul but. Lorsque João Pinto perd la balle, elle arrive à Karel Poborský dans le couloir gauche. La balle rebondit bizarrement sur un défenseur, laissant Poborský filer droit au but. Le gardien sort et  Poborský le bat avec un lob incroyable. À la fin de la saison 1998/99, c'était son unique but en 46 matches internationaux. Si le Portugal espérait quelque chose de ce quart de finale inattendu, ce ne devait pas être ça.

EURO 96, l'équipe du tournoi

Les Tchèques, plus qu'une simple équipe de battants, venaient de surprendre un autre poids lourd, mais leurs chances semblaient plus minces que jamais. En effet, quatre de leurs meilleurs joueurs manqueraient la demi-finale après avoir été avertis : Radek Bejbl, Jan Suchopárek, Radoslav Látal (expulsé pour un tacle sauvage sur Dimas Teixeira) et Pavel Kuka.

Portugal: Vítor Baía (c); Dimas, Hélder, Fernando Couto, Secretário; Luís Figo, Oceano, Rui Costa (Pedro Barbosa 61e), Paulo Sousa (José Tavares 70e); João Pinto, Sá Pinto (Domingos 46e)
Sur le banc : Vítor Paneira, Cadete, Alfredo, Porfírio, Folha, Paulo Madeira, Rui Correia
Sélectionneur : António Oliveira

République tchèque : Kouba; Nĕmec, Horňák, Kadlec, Suchopárek, Látal; Šmicer (Kubík 85), Bejbl, Nĕmeček (c) (Berger 90e), Poborský; Kúka
Sur le banc : Drulák, Frýdek, Srníček, Kotůlek, Rada, Novotny, Kerbr, Maier
Sélectionneur : Dušan Uhrin

Arbitre : Hellmut Klug (Allemagne)

Homme du match : Karel Poborský