UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO 1960, la leçon de physique de l'URSS

URSS 2-1 Yougoslavie (a.p.)
Menée par Lev Yashin, l'URSS revient de loin pour remporter le 1er titre continental en prolongation.

La leçon de physique
La leçon de physique ©UEFA.com

Il est probablement simpliste de dire que le muscle soviétique l'a emporté sur l'élégance yougoslave, mais ce n'est pourtant pas très loin de la vérité.

En première période, le toucher de balle et l'intelligence tactique des Yougoslaves leur donnent l'avantage sur un terrain glissant, Dragoslav Sekularac et Bora Kostic poursuivant le bon travail qu'ils ont commencé en demi-finale. Toutefois, leur but est "tiré par les cheveux" : les sources ne sont d'ailleurs pas d'accord… Milan Galic a-t-il utilisé sa tête ou une autre partie de son corps pour reprendre un centre-tir adressé par Drazen Jerkovic ?

EURO 1960 : TOUT SAVOIR


Apparemment, le ballon est entré dans la cage après avoir heurté Igor Netto, mais le but est attribué à Galic, en voie d'égaler un record du monde qui tient toujours, celui de marquer au cours de dix matches internationaux consécutifs.

Pendant la finale au Parc des Princes
Pendant la finale au Parc des PrincesAFP via Getty Images

Ensuite, les Russes sont heureux de pouvoir compter sur l'excellence de Lev Yachine pour préserver leur but. "L'Araignée noire", qui deviendra une star de la Coupe du Monde 1966, a déjà 30 ans et est au sommet de son art, réalisant une série de parades exceptionnelles, surtout sur des coups francs étourdissants tirés par Kostic. Le contraste avec le portier yougoslave, d'ordinaire si efficace, apparaît clairement au début de la seconde période, lorsque Blagoje Vidinic laisse échapper le long tir de Valentin Bouboukine et permet ainsi à Slava Metreveli d'égaliser.

Vidéo : les plus beaux buts de l'EURO 1960
Vidéo : les plus beaux buts de l'EURO 1960

Trois minutes avant la fin du temps réglementaire, c'est au tour de la Yougoslavie de respirer, lorsque Valentin Ivanov rate une occasion facile - Jerkovic lui rendra d'ailleurs la politesse pendant la prolongation en laissant le ballon glisser sous son pied juste sur la ligne de but. Ensuite, Victor Ponedelnik reprend un centre de la tête et marque : c'est la force qui l'emporte ce jour-là (on a dit de certains Yougoslaves qu'ils étaient trop faibles physiquement, un signe de la voie que prenait le football). La Yougoslavie prendra sa revanche un peu plus tard dans l'année en remportant le titre olympique, après avoir terminé seconde trois fois de suite.

Les Soviétiques ne sont pas montrés très inspirés, mais ils ont mérité leur victoire en apportant la preuve de leur condition physique et de leur détermination. Et en prenant plus au sérieux que d'autres cette nouvelle compétition.

EURO 1960 : L'ÉQUIPE DU TOURNOI

 

Blagoje Vidinić, le gardien yougoslave, sous la pression soviétique
Blagoje Vidinić, le gardien yougoslave, sous la pression soviétiqueAFP via Getty Images

Compositions

URSS : Yashin; Chokheli, Maslyonkin, Krutikov, Voynov, Netto (c), Metreveli, Ivanov, Ponedelnik, Bubukin, Meskhi
Remplaçants : aucun
Sélectionneur : Gavriil Kachalin

Yougoslavie : Vidinić; Durković, Jusufi; Žanetić, Miladinović, Perušić; Šekularac. Jerković, Galić, Matuš, Kostić
Remplaçants : none
Sélectionneur : Ljubomir Lovrić

Arbitre : Arthur Ellis (Angleterre)