UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO 2008 : les Allemands dans le dernier carré

Portugal 2-3 Allemagne
Grâce à un Bastian Schweinsteiger des grands soirs, les Allemands se sont imposés.

Temps forts EURO 2008 : Portugal 2-3 Allemagne
Temps forts EURO 2008 : Portugal 2-3 Allemagne

Grâce à un Bastian Schweinsteiger des grands soirs, les Allemands se sont imposés face au Portugal dans le premier quart de finale de l'UEFA EURO 2008, 3-2 au Parc Saint-Jacques, à Bâle.

C'est la première fois que l'Allemagne va si loin dans le tournoi depuis 1996, date à laquelle elle remportait aussé la victoire finale pour la dernière fois. Suspendu face à l'Autriche, Bastian Schweinsteiger faisait son retour dans le onze allemand, un retour remarqué.

Tout savoir sur l'EURO 2008

Mario Gomez, en manque de réussite, prenait place sur le banc des remplaçants. L'Allemagne devait aussi se passer de son milieu défensif Torsten Frings. Lukas Podolski, incertain, accompagnait Miroslav Klose en attaque. La composition du Portugal était sans surprise : Ronaldo et Deco étaient bel et bien présents au coup d'envoi.

Après une entame plutôt timide, les Portugais se procuraient néanmoins la première situation dangereuse de la rencontre. Deco lançait Simao dans la surface de réparation, ce dernier trouvait les gants de Jens Lehmann au premier poteau (15e). Les Allemands avait la mainmise sur la rencontre et parvenaient à conclure sur une action lumineuse : Double une-deux côté gauche, Podolski débordait et servait Schweinsteiger au premier poteau, le joueur du Bayern Munich FC coupait la trajectoire du ballon du pied droit sous la pression de Ferreira. Ricardo était battu (22e). Mieux, le break était fait quatre minutes plus tard. Schweinsteiger, au coup franc, déposait le ballon sur la tête de Klose. 2-0 pour l'Allemagne.

Les plus beaux buts de l'EURO 2008
Les plus beaux buts de l'EURO 2008

Moutinho cédait sa place à Raul Meireles côté portugais (31e). Les hommes de Scolari allaient sortir de leur torpeur. Simão lançait parfaitement Ronaldo qui s'enfonçait dans les 16 mètres, sa frappe du gauche était repoussée par Lehmann dans les pieds de Nuno Gomes. En véritable renard des surfaces, l'avant-centre lusitanien tirait du gauche, Metzelder taclait, touchait le cuir mais ne pouvait l'empêcher de franchir la ligne de but. Le Portugal réduisait le score (40e). Ronaldo était à deux doigts d'égaliser mais on en restait là.

Les Lusitaniens commençaient la deuxième période comme les Allemands avaient débuté la première, c'est-à-dire de la meilleure des façons, volontaires et déterminés. Suite à un corner tiré côté droit, Deco prolongeait au premier poteau, mais Pepe, pourtant idéalement placé dans les six mètres, ne cadrait pas son coup de tête (57e). Ce manque de réalisme allait être fatal puisque l'Allemagne corsait l'addition. La copie conforme du deuxième but : coup franc de Schweinsteiger, tête de Ballack quasiment à hauteur du point de penalty. Ricardo était devancé, 3-1 pour la Mannschaft (61e).

EURO 2008 : l'équipe du tournoi

Les entrées de Nani et Postiga, bien qu'ayant inscrit le but de l'espoir de la tête en fin de match (87e), ne changeaient pas la donne. Les Portugais balbutiaient leur football. Les coéquipiers de Ballack tenaient jusqu'au bout. Podolski manquait même d'inscrire le but du tournoi : sa frappe terrible du gauche à 30 mètres laissait Ricardo sans réaction, mais ça passait tout près du poteau. L'Allemagne se qualifiait sans vraiment souffrir.

Compositions

Portugal : Ricardo; Paulo Ferreira, Carvalho, Pepe, Bosingwa; Simão, Moutinho (Raul Meireles 31e), Deco, Petit (Hélder Postiga 73e), Ronaldo; Nuno Gomes (c) (Nani 67e)
Remplaçants : Nuno, Rui Patrício, Bruno Alves, Fernando Meira, Hugo Almeida, Miguel, Jorge Ribeiro, Quaresma, Miguel Veloso
Sélectionneur : Luiz Felipe Scolari

Allemagne : Lehmann; Lahm, Metzelder, Mertesacker, Friedrich; Hitzlsperger (Borowski 73e), Ballack (c), Rolfes, Schweinsteiger (Fritz 83e); Podolski, Klose (Jansen 89e)
Remplaçants 
: Enke, Adler, Westermann, Frings, Gómez, Neuville, Trochowski, Odonkor, Kuranyi
Sélectionneur : Hans-Dieter Flick

Arbitre : Peter Fröjdfeldt (Suède)

Homme du match : Bastian Schweinsteiger