UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO 2016 : les Gallois coulent la Belgique

Pays de Galles 3-1 Belgique
Malgré une ouverture du score rapide, les Belges n'ont fait que sombrer au fil du match face à des Gallois d'un courage à toute épreuve !

Temps forts : Pays de Galles - Belgique
Temps forts : Pays de Galles - Belgique

Le football est toujours une ques

tion d'équipe ! Mais dans bien des cas, ce sont les stars qui font la différence. Pour ce deuxième quart de finale, on se demandait donc qui de la Belgique d'Eden Hazard et de Kevin De Bruyne ou du Pays de Galles de Gareth Bale et d'Aaron Ramsey allait rejoindre le Portugal de Cristiano Ronaldo en demi-finale ?

Tout savoir sur l'EURO 2016


Très vite, on supposait que la technique belge allait détruire à coup de bulldozer le roc défensif gallois. Plus incisifs en milieu de terrain, plus vite sur les ballons, plus rapides dans les transmissions, les hommes de Marc Wilmots avaient bien mieux démarré ce quart de finale que ceux de son homologue, Chris Coleman. D'ailleurs, une triple occasion belge allait nous conforter dans cette première impression...

Carrasco héritait du ballon au second poteau après un centre de Romelu Lukaku. Absolument seul, l'attaquant belge tardait pourtant à frapper dans le but vide. Hennessey se replaçait et repoussait la frappe à bout portant. Le ballon retombait alors dans les pieds de Meunier. Cette fois, c'est un défenseur qui repoussait en catastrophe sur sa ligne. Enfin, la frappe des dix-huit mètres d'Hazard était détournée en corner. Incroyable... Les Gallois venaient d'avoir très chaud (7e). 

Souvenirs de l'UEFA EURO 2016
Souvenirs de l'UEFA EURO 2016

Mais la réussite n'allait pas fuir bien longtemps les Diables rouges ! Nainggolan expédiait un boulet de canon sous la transversale de Hennessey. Quelle frappe de 25 mètres ! Il faut dire que le travail préparatoire pour faire reculer la défense galloise avait été de toute beauté. Résultat, le milieu de terrain belge avait eu tout son temps pour armer son tir (1-0, 13e).

On finissait carrément par se dire que ce quart allait vite être réglé ! Eh bien non... Car cette ouverture du score réveillait enfin les Gallois. Williams voyait une première occasion sur un corner de Ramsey échouer dans les bras de Courtois (20e). Mais les chefs d'oeuvre de l'attaquant d'Arsenal allaient lui donner une seconde chance. Cette fois, il déboulait de derrière au beau milieu d'une défense belge amorphe sur un nouveau corner de l'artiste. Courtois ne pouvait rien contre ce coup de tête rageur (1-1, 31e).

Au retour des vestiaires, les Belges reprenaient le contrôle des opérations. Hennessey devant s'employer sur des tentatives de De Bruyne (47e) et de Witsel (49e). Et quand le portier gallois était aux pâquerettes, c'est Lukaku qui manquait incroyablement d'efficacité, seul aux six mètres (50e).

Dommage pour les Belges ! Car un geste énorme de Robson-Kanu allait les mettre en grand danger pour la suite de la compétition. L'attaquant gallois héritait d'un centre impeccable de Ramsey. Mais, il était dos au but. Un petit crochet pour mettre Meunier et Jordan Lukaku dans le vent lui suffisait pour s'ouvrir le chemin des filets. Courtois était battu sur sa droite (2-1, 55e).

Les Gallois n'avaient alors qu'à déployer la grande muraille de Cardiff face aux assauts belges. Fellaini et Mertens entraient en jeu, les dernières cartouches de Wilmots dans la bataille. Mais comme souvent en pareilles circonstances, les attentistes finissaient par placer un contre assassin. Sur un centre de Gunter, Vokes, qui venait d'entrer en jeu six minutes plus tôt, décroisait sa tête dans le but de Courtois (3-1, 86e).

EURO 2016, l'équipe du tournoi

Le ciel venait de s'abattre sur la tête de Belges littéralement abasourdis. Hazard et De Bruyne ont joué par intermittences, Bale et Ramsey ont été omniprésents. Les deux équipes ont certes livré une grosse bataille. Mais comme toujours, ce sont les stars qui ont la différence... Le Pays de Galles retrouvera donc le Portugal mercredi prochain à Lyon ! La Belgique rentre à la maison...

Compositions

Galles : Hennessey; Davies, Ashley Williams (c), Chester; Gunter, Ramsey (Collins 90e), Ledley (King 78e), Allen, Taylor; Bale, Robson-Kanu (Vokes 80e)
Remplaçants : Owain Fôn Williams, Ward, George Williams, Edwards, Richards, Cotterill,Jonathan Williams, Vaughan, Church
Sélectionneur : Chris Coleman

Belgique : Courtois; Jordan Lukaku (Mertens 75e), Denayer, Alderweireld, Meunier; Hazard (c), Witsel, De Bruyne, Nainggolan, Carrasco (Fellaini 46e); Romelu Lukaku (Batshuayi 83e)
Remplaçants : Mignolet, Gillet, Origi, Kabasele, Dembélé, Benteke, Ciman
Sélectionneur : Marc Wilmots

Arbitre : Damir Skomina (Slovénie)

Homme du match : Hal Robson-Kanu