UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Giorgio Chiellini, exclu, avant la finale Italie-Angleterre à l'EURO : « L'Angleterre, ce n'est pas que Kane »

« Maintenant, il ne reste plus que le dernier centimètre à parcourir », déclare le défenseur Giorgio Chiellini à EURO2020.com alors que l'Italie cherche à achever un magnifique parcours en apothéose.

Giorgio Chiellini s'exprime en exclusivité
Giorgio Chiellini s'exprime en exclusivité UEFA via Getty Images

La qualification de l'Italie pour la finale de l'UEFA EURO 2020 ne surprend pas Giorgio Chiellini, qui avait prévenu ses amis avant le tournoi de s'attendre à un été riche en émotions.

À 36 ans, c'est peut-être la dernière chance du défenseur central de remporter un grand trophée international. La finale contre l'Angleterre, dimanche, sera son 112e match avec la Squadra Azzurra et le défenseur central de la Juventus est déterminé à en faire un moment inoubliable. Il nous a parlé, de Harry Kane, du duo qu'il forme avec Leonardo Bonucci et de ce que cela signifierait pour lui de brandir le trophée à Wembley.

Italie-Angleterre, la finale en direct

Les plus beaux buts des chocs anglo-italiens
Les plus beaux buts des chocs anglo-italiens

Chiellini sur Roberto Mancini

(Atteindre la finale est) un rêve que nous poursuivons depuis des années, un rêve que nous portons depuis trois ans, un rêve que notre entraîneur nous a lentement fait entrer dans la tête jusqu'à ce qu'il devienne réalité. Au début, lorsqu'il nous a dit d'avoir à l'esprit l'idée de gagner l'EURO, nous avons pensé qu'il était fou, en fait pas du tout. Au cours de ces années, il a créé un collectif qui est maintenant sur le point de le faire. Et comme il nous l'a répété après chaque match, « un centimètre à la fois », et maintenant il ne reste que le dernier centimètre.

Chiellini sur Leonardo Bonucci

Nous avons joué ensemble pendant tant d'années à un haut niveau. Évidemment, quand votre équipe fait de bons résultats, il est normal que les gens parlent de (l'association), mais [être acclamé] n'est pas notre principal objectif, car la seule chose qui compte vraiment est que l'équipe gagne au coup de sifflet final. L'équipe ne gagne pas seulement grâce à Giorgio (Chiellini), Leo (Bonucci) ou tout autre joueur individuel. C'est l'ensemble du groupe qui réalise un tournoi fantastique, à tous les postes.

Chiellini sur l'Angleterre

Ce sera difficile. Extrêmement difficile. J'ai toujours beaucoup aimé (Harry Kane). Je me souviens encore de l'un de ses premiers matches avec l'Angleterre, lorsque nous les avons affrontés à Turin (lors des débuts de Kane en Angleterre, un match nul 1-1 en 2015). Déjà à l'époque, il m'avait fait une énorme impression. J'ai eu la chance de jouer contre lui (lors d'un match contre) Tottenham. Il sait comment jouer dans la profondeur et comment faire une passe qui casse la défense pour un coéquipier. Il marque de la tête, de loin et de près.

L'Angleterre ne se résume pas à Kane car elle possède des joueurs étonnants sur les deux ailes et ses remplaçants pourraient tous figurer dans le onze de départ d'une équipe qui remporterait cette compétition. Des joueurs comme (Jack) Grealish, (Jadon) Sancho, (Marcus) Rashford, (Dominic) Calvert-Lewin, (Phil) Foden étaient tous sur le banc mais ce sont des joueurs de haut niveau, y compris (Jordan) Henderson - le capitaine de Liverpool. Ce sera un grand match. Aucune des deux équipes n'aura peur, mais toutes deux auront beaucoup de respect l'une pour l'autre.

Chiellini sur l'idée de gagner la finale à 36 ans

Chaque âge a ses bons côtés. Une victoire est aussi excitante à 36 ans qu'à 21 ans pour quelqu'un comme (Giacomo) Raspadori. Peut-être qu'à 36 ans, vous le ressentez davantage parce que vous comprenez mieux à quel point c'est difficile et le travail que cela implique. Je crois que j'ai réussi à apporter mon expérience ici et les émotions que j'ai ressenties au cours des 15 années qui ont suivi mes débuts en tant que joueur professionnel. Vous savez ce que l'on ressent à chaque âge : à 20, 25 et 30 ans, vous commencez à comprendre le comportement de vos coéquipiers. Maintenant, j'ai la maturité nécessaire pour comprendre pleinement ce que ce championnat signifie pour nous.

Téléchargez l'app de l'EURO !