UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Koundé : « Très bien préparés pour affronter la Suisse »

Au lendemain de sa première titularisation avec l'équipe de France, au poste d'arrière droit, Jules Koundé revient sur ce match et évoque les huitièmes de finale face à la Suisse.

Pour Jules Koundé, la France est prête
Pour Jules Koundé, la France est prête UEFA via Getty Images

Demi-surprise de la liste de Didier Deschamps pour l'UEFA EURO 2020 le mois dernier, le défenseur du FC Séville a suppléé Benjamin Pavard, mercredi soir à Budapest, contre le Portugal (2-2).

Même s'il a concédé le deuxième penalty marqué par Cristiano Ronaldo, l'ancien Bordelais se dit satisfait de sa prestation à un poste qui n'est pas le sien. Il est prêt à remettre cela compte tenu de la pénurie de défenseurs au sein des Bleus.

Benjamin Pavard (France) livre ses favoris pour l'EURO

UEFA.com : Jules, est-ce que vous pouvez nous raconter votre première sélection en tant que titulaire en bleu ?
Jules Koundé : C'était un bon moment. À l'EURO, contre le Portugal, une grande nation et dans un stade comble. C'était particulier. J'ai essayé de profiter de maximum du moment. Ça s'est pas trop mal déroulé. L'équipe a réussi à atteindre l'objectif qui était de terminer premier de ce groupe. C'est plutôt satisfaisant.

Une nouvelle compétition commence et vous êtes déjà focalisés sur la Suisse pour les huitièmes de finale...
Oui. Maintenant, c'est complètement différent. Ce sont des matches à élimination directe. Je pense que le groupe est très motivé, très bien préparé pour affronter la Suisse. Ça va être un match très difficile. C'est toujours le cas dans de telles compétitions. Le niveau est relativement homogène. On va bien se reposer d'abord et se focaliser au fur et à mesure sur la Suisse.

Jules Koundé : « Gagner l'EURO, peu importe l'adversaire »

Paradoxalement, malgré cette première place, la France se retrouve dans la moitié de tableau qui semble la plus difficile...
J'avoue que je n'ai pas fait attention exactement à notre place dans le tableau. Tout ce que je sais c'est que si nous voulons gagner, ce qui est notre objectif, il faudra affronter l'équipe que nous aurons en face. Ce n'est pas quelque chose que l'on maîtrise. Ce que l'on veut maintenant, c'est passer en quarts et on verra ensuite.

Quel est votre objectif personnel sur cette fin de compétition ?
Être présent comme je le fais depuis que j'ai intégré ce groupe. Être à disposition si on fait appel à moi. Être préparé, prendre du plaisir dans cette expérience et si je peux avoir du temps de jeu, c'est toujours un plus.

Griezmann sur le soutien que lui apporte Didier Deschamps

Qui vous parle quand vous jouez à ce poste de latéral droit, Raphaël Varane, Hugo Lloris ?
Oui. C'est un peu tout le monde, mais quand on joue dans un stade avec autant de bruit, c'est souvent ceux qui sont à côté de nous, en l'occurrence Raphaël qui m'a beaucoup parlé pendant ce match.

Le penalty malchanceux a-t-il été dur à encaisser pour vous ?
C'est un fait de jeu. Cela fait partie du foot. C'est vrai que c'était une déception sur le moment et aussi après le match puisque je défends bien sur le premier centre et puis dans mon envie de défendre le deuxième, il y a ma main qui se décolle et le ballon vient frapper ma main. Bon. C'est malheureux, mais j'ai essayé de rester concentré et dans le match.

Jules Koundé : « Latéral droit, c'est différent »

Vous êtes un joueur polyvalent mais le sélectionneur vous voit au poste de latéral droit...
Il est au courant que mon poste est défenseur central mais il pense que j'ai des capacités pour évoluer latéral droit. C'est un poste auquel je n'ai pas réellement l'habitude de jouer. J'essaie de m'adapter au mieux. Je me concentre d'abord sur la tâche défensive. Offensivement, c'est là que j'ai des progrès à faire.

Est-ce compliqué de passer d'un poste à l'autre ?
Oui c'est compliqué. Ce sont des postes qui sont différents, même si c'est en défense. On demande des choses complètement différentes à un latéral. Un latéral, ce sont beaucoup de courses à haute intensité. Il y a beaucoup de répétitions. Il y a un apport offensif. C'est un poste qui est différent. Il faut le jouer peut-être un peu plus régulièrement pour avoir quelques automatismes. Je suis encore nouveau dans cette équipe. Bref, il faut s'adapter.

Koundé, son superbe but à Rennes

Il y a eu encore malheureusement des blessures face au Portugal. Vous êtes prêts à dépanner à gauche (sourire) ?
Ha! Il m'est arrivé de jouer une fois à gauche. C'est encore moins mon poste de prédilection que latéral droit.

L'effectif a fait bloc derrière Karim Benzema quand il ne marquait pas. Cela a du être une grande satisfaction de le voir faire trembler les filets face au Portugal…
Oui, Bien sûr. On est très contents pour lui. Et je pense que lui aussi est très content de marquer ce doublé. On a toujours confiance en lui parce que l'on connaît la qualité du joueur. Nous savions que tôt ou tard les buts allaient arriver.

Varane, « la défense est notre identité »