UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Antoine Griezmann : « C’est toujours un plaisir de jouer le Portugal »

Buteur face à la Hongrie, Antoine Griezmann semble vouloir porter l’équipe de France comme il l’a fait en 2016. À quelques heures de retrouver le Portugal, il se confie en exclusivité.

Antoine Griezmann s'est confié en exclusivité à UEFA.com
Antoine Griezmann s'est confié en exclusivité à UEFA.com POOL/AFP via Getty Images

Avec quatre points, la France mène le Groupe F et peut le remporter si elle s’impose face au Portugal, son bourreau d’il y a quatre ans en finale. Meilleur joueur et buteur de l’EURO 2016, Antoine Griezmann se prépare à retrouver un Portugal, un adversaire qui a une saveur particulière à ses yeux.

UEFA.com : le match de mercredi face au Portugal a-t-il des airs de finale ?
Antoine Griezmann : oui. Après, il faut le prendre comme les deux précédents. On sait qu’il faut faire un résultat pour passer, le mieux, c’est de gagner. On sait que ce sera un match compliqué mais je pense qu’on est prêts. Il faudra une bonne préparation et voir comment tactiquement comment on peut les déranger le plus possible. On sera dans un stade plein, donc heureux de pouvoir jouer dans cette ambiance.

Si l’on remonte le temps, l’EURO 2016 a-t-il été un déclic pour vous ?
Oui, c’est là où mon nom a commencé à entrer dans les têtes des supporters. C’est là où tout a commencé pour moi en équipe de France. Après c’est toujours une fierté de jouer pour l’équipe de France.

Antoine Griezmann : meilleur buteur de l’EURO 2016
Antoine Griezmann : meilleur buteur de l’EURO 2016

Vous étiez le meilleur joueur et meilleur buteur de cet EURO 2016, mais il y a eu cette déception de la finale face au Portugal.
C’était un match compliqué, on était fatigués, je crois que l’on avait deux ou trois jours de repos, ce qui n’était pas suffisant pour une finale. On a joué avec la fatigue, il y avait une grosse ambiance. Je m’en souviens, j’ai eu deux occasions de la tête, il y a le poteau de Dédé Gignac et ils ont réussi à marquer sur un tir de loin. C’était une grosse déception.

Cette défaite pèse toujours malgré la Coupe du Monde ?
Oui, elle nous donne envie de faire un bel EURO, d’aller chercher cette coupe. On sait qu’on a l’équipe, le groupe pour. À nous de tout donner.

Antoine Griezmann après son but face à la Hongrie
Antoine Griezmann après son but face à la HongrieUEFA via Getty Images

Vous aurez une pensée pour votre grand-père maternel ?
Oui, d’autant plus que ma mère vient voir le match. Même si c’est depuis les tribunes, je suis très heureux de les voir, je vais essayer de faire un grand match.

Cela donne un peu de piment d’avoir des racines portugaises ?
Non, mais je sais que dans ma famille le match sera encore plus suivi, qu’il y aura un peu de blagues autour du match. Mais c’est toujours un plaisir de jouer le Portugal, de jouer contre Cristiano Ronaldo et une grande équipe. On a hâte de les affronter.

Vous venez de célébrer votre 50e sélection consécutive, quel est le secret ?
Il n’y en a pas. J’essaye d’être toujours bien physiquement, de faire attention, mais je n’ai pas de secret.

Griezmann sur le soutien que lui apporte Didier Deschamps
Griezmann sur le soutien que lui apporte Didier Deschamps

Didier Deschamps a été très enthousiaste à votre égard avant le match face à la Hongrie, cela a dû vous faire plaisir ?
Oui, très plaisir. Je sais qu’il est là pour moi, il me donne énormément de confiance. J’essaye de rendre tout cela sur le terrain, parfois avec des buts, sinon avec le travail que j’effectue pour l’équipe. C’est un plaisir de jouer pour cet entraîneur.

Justement, par rapport à votre rôle, vous effectuez de nombreuses tâches défensives…
Il faut voir ce dont a besoin l’équipe, le collectif à un moment donné sur le terrain et essayer de l’appliquer. Si c’est plus défensif, on le fait. Il faut toujours penser ou voir ce dont l’équipe a besoin pour l’aider.

La position axiale, celle que vous occupez quand vous marquez, c’est celle où vous vous exprimez le mieux ?
Je l’ai toujours dit, c’est là où je me sens le mieux car je sais que j’ai du monde devant, derrière, sur les côtés, pour pouvoir jouer en une touche ou plus près de la surface. Mais après, on est au service du coach et de ce dont l’équipe a besoin.

Tous les buts de la France sur la route de l'EURO 2020
Tous les buts de la France sur la route de l'EURO 2020

Mercredi, vous allez jouer en soirée et non en pleine journée dans la fournaise.
Ce sera mieux physiquement ! Il faisait très chaud mais c’était pareil pour les deux équipes. Je pense qu’un match à 21 heures, ce sera mieux.

Le match s’annonce indécis.
On sait qu’il n’y a aucun match facile, il faudra être prêt. Ce sera un beau match à jouer et à regarder, on espère qu’on en sortira vainqueurs.