UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Finlande 0-1 Russie, la Russie se relance

Grâce à un but juste avant la pause, la Russie recolle à la Finlande à la 2e place du Groupe B avec 3 points.

Regardez les temps forts de la rencontre à Saint-Pétersbourg où un superbe but d'Aleksei Miranchuk a fait la différence.
Finlande 0-1 Russie

Les Russes ne sont jamais parvenus à se mettre définitivement à l'abri dans cette rencontre qu'ils ont dominée. Mais les Finlandais ne les ont jamais réellement bousculés.

Le match, minute par minute


Match in brief

Les Russes n'avaient pas le choix. En cas de défaite face à la Finlande, victorieuse du Danemark lors de la première journée (1-0), ils se seraient retrouvés en bien fâcheuse posture, dans un Groupe B qui, selon toute vraisemblance, sera dominé par la Belgique pour la première place.

Pour ne pas se rater, Stanislav Cherchesov avait opté pour quelques réajustements par rapport à l'équipe qui s'était fait battre par les Belges (3-0), lors de la première journée. Et notamment, il avait préféré Safonov à Shunin pour garder les buts. Mais le coach russe a failli bien vite regretter son choix.

L'image du but de Miranchuk
L'image du but de MiranchukUEFA via Getty Images

D'entrée, Raitala chipait le ballon dans les pieds de Kuzyaev, sur une sortie de balle approximative de la défense russe. Il centrait tendu devant le but. Et Pohjanpalo expédiait une remarquable tête sous la transversale et glaçait d'effroi les 30 000 supporters russes présents dans les tribunes de Saint-Pétersbourg. Heureusement pour les joueurs locaux, l'attaquant de l'Union Berlin était légèrement en positon de hors-jeu.

Dés lors, les Russes se réveillaient. Et dans l'ensemble, ils dominaient la première période. Mais ni Golovin, ni un de ses partenaires ne parvenaient à véritablement inquiéter Hradecky. Le portier du Bayer Leverkusen allait tout de même craquer. Aleksei Miranchuk récupérait un ballon dans la surface de réparation et plaçait une frappe dans la lunette de Safonov (0-1, 45e). Le tir du gauche de l'attaquant de l'Atalanta était de toute beauté, pour un joueur seulement quatre fois titulaire avec Bergame cette saison.

En seconde période, les Finlandais tentaient bien de réagir mais ne se montraient jamais réellement dangereux. Pukki et ses coéquipiers étaient bien trop tendres offensivement. Et comme les Russes manquaient aussi leurs occasion, ils souffraient quand même jusqu'au coup de sifflet final. Mais heureusement pour eux, le plus dur avait été fait avant la pause. Cette victoire les relance dans ce Groupe B. Avec trois points, ils reviennent à hauteur de leurs adversaires du jour. Tout reste jouable pour une qualification en huitième de finale.

La joie des joueurs russes
La joie des joueurs russesGetty Images

Star du Match: Aleksei Miranchuk (Russie)

Son but était parfait du gauche et il a très bien joué entre les lignes.
Jean-François Domergue, observateur technique de l'UEFA

Toutes les Stars du match à l'EURO

Les stats

  • La Russie a mis fin à une série de six matches sans victoire en phase finale de l'EURO, depuis sa victoire 4-1 contre la République tchèque en 2012.
  • La Russie a désormais remporté ses cinq matches en tant que nation indépendante contre la Finlande, marquant 16 buts et n'en concédant qu'un seul.
  • Le but de Miranchuk était son sixième pour la Russie, et son premier depuis son but contre Saint-Marin en novembre 2019.
  • La Russie a marqué en première période lors de chacun de ses cinq derniers matches contre la Finlande.
  • La Russie n'a marqué plus d'un but que lors d'un seul de ses neuf derniers matches de phase finale de l'EURO.

Compos

Finlande : Hradecky; Toivio (Jensen 85e), Arajuuri, D O'Shaughnessy; Schüller (Kauko 67e), Kamara; Raitala (Soiri 75e), Lod, Uronen; Pukki (Lappalainen 75e), Pohjanpalo

Russie : Safonov; Mário Fernandes (Karavaev 26e), Diveev, Dzhikiya, Kuzyaev; Zobnin, Barinov, Ozdoev (Zhemaletdinov 6e1); Aleksei Miranchuk (Mukhin 85e), Dzyuba (Sobolev 85e), Golovin

Et ensuite ?

Finlande - Belgique - lundi
Russie - Danemark - lundi