UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Bender aux anges après son but

Lars Bender va se souvenir de son premier but international, qui a permis aux Allemands de dominer 2-1 le Danemark dans le Groupe B.

Lars Bender fête son premier but sous le maillot allemand
Lars Bender fête son premier but sous le maillot allemand ©Getty Images

Lars Bender va se souvenir de son premier but international, qui a permis aux Allemands de dominer 2-1 le Danemark à l'UEFA EURO 2012.

Lars Bender, milieu de l'Allemagne
C'est un jour merveilleux pour moi car j'ai marqué le but vainqueur. On finit premiers du groupe avec neuf points sur neuf, je ne suis pas près d'oublier ce moment.

On a un super état d'esprit et on a vraiment essayé de marquer ce second but, on ne pensait pas se faire égaliser. Heureusement, on a su les prendre en contre pour mettre ce but. Miro [Klose] a parfaitement glissé le ballon et je me suis retrouvé au bon endroit au bon moment.

Je n'ai pas l'habitude de jouer à ce poste mais je me suis bien débrouillé lors des matches de préparation. L'entraîneur m'a fait confiance et je suis heureux d'avoir rehaussé ma prestation d'un but qui nous offre la victoire. Je ne sais pas si je jouerai la semaine prochaine. L'équipe passe avant tout.

Lukas Podolski, attaquant de l'Allemagne
Les Danois étaient très bons, c'était dur pour nous, devant. Mais on sort d'un groupe relevé avec neuf points. Maintenant, on veut passer les quarts de finale.

À 1-1, on n'est jamais tranquilles, mais les Danois n'ont pas vraiment attaqué. Ils n'ont pas eu d'occasion et n'ont jamais cherché à mettre un deuxième but.

Rencontrer la Grèce en quart de finale, c'est une surprise. Je pensais que les Polonais battraient les Tchèques et je suis déçu qu'ils n'aient pas réussi à se qualifier devant leurs supporters. 

Sami Khedira, milieu de l'Allemagne
Je suis très heureux. C'est toujours plus facile quand l'adversaire essaie de jouer. Là, il était clair que les Danois n'en feraient rien. On a passé la première étape, il en reste d'autres.