UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Bąk, la Pologne dans le cent

Le capitaine de la Pologne Jacek Bąk veut disputer la finale de l'UEFA EURO 2008™ pour devenir le premier polonais avec 100 sélections.

Bąk, la Pologne dans le cent
Bąk, la Pologne dans le cent ©UEFA.com

Petite chance
Les chances de qualification de la Pologne pour les quarts de finale sont minces puisqu'elle passe par une victoire par au moins deux buts d'écart face à la Croatie lundi à Klagenfurt, et par une victoire de l'Autriche face à l'Allemagne. Ce match contre la Croatie est important pour Bąk, 35 ans, qui, fort de ses 97 sélections, sait qu'une qualification pour la finale lui permettrait d'atteindre 100 sélections. Une chose qu'aucun joueur polonais n'a réalisé. De nombreux fans polonais pensent que Kazimierz Deyna (103) et Grzegorz Lato (100) ont tous deux atteint le cap des 100, mais d'après les statistiques de la FIFA, plusieurs de leurs sélections ont été comptabilisées lors des Jeux Olympiques, et ainsi non acceptées comme matches internationaux officiels.

La centaine
"Je ne pensais jamais jouer autant de matches avec la Pologne. Je suis proche des 100", a déclaré le défenseur du FK Austria Wien à euro2008.com. "Je voulais atteindre les 100 lors de ce championnat. Cela va être dur. Je me concentre juste sur le prochain match contre la Croatie pour faire le meilleur match possible. J'arrêterai peut-être ma carrière internationale après l'EURO. Ce n'est pas sûr mais j'ai des idées. On verra. Cela dépendra aussi du match face à la Croatie. Je prendrai ma décision après."

Les fans déçus
La Pologne aborde ce match contre la Croatie sachant bien que son destin n'est plus entre ses mains. Mais Bąk, capitaine de la sélection après la blessure de Maciej Żurawski au premier match, déclare que l'équipe a des choses à prouver, surtout à ses fans. "Il ne reste peut-être qu'un match. Je ne veux pas dire au revoir à ce tournoi. Nous avons espoir et nous voulons être à notre meilleur niveau pour ce match. Nos fans dépendent vraiment de nous. On les a déçus. On se sent un peu idiots, mais c'est le football. C'est la vie. Maintenant il nous faut gagner."

Sous pression
"Cela va être un match très difficile pour nous. La Croatie sera plus détendue, et lorsque l'on est détendu, on joue des fois mieux car on n'a pas a pression. Nous avons la pression. On peut encore se qualifier. Cela va être très difficile, mais je crois en notre équipe."