UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO 1996 : l'Italie paye cher son penalty manqué contre l'Allemagne

Italie 0-0 Allemagne
Les Italiens sont éliminés au terme d'un match rempli d'occasions manquées.

Andreas Köpke a arrêté un penalty italien pour l'Allemagne
Andreas Köpke a arrêté un penalty italien pour l'Allemagne ©Getty Images

L'Italie quitte le tournoi au terme d'une rencontre frustrante : le penalty de Gianfranco Zola en début de match aurait pu mettre les hommes d'Arrigo Sacchi sur la voie des quarts de finale, mais l'attaquant ne parvenait pas à le convertir.

EURO 96, tout sur le tournoi


Cette conclusion n'était cependant pas illogique : après leur défaite surprise face à la République tchèque cinq jours plus tôt (2-1), les Azzurri devaient obtenir un meilleur résultat contre l'Allemagne que l'équipe de Dušan Uhrin face à la Russie, dans l'autre match du groupe. L'égalisation des Tchèques sur le fil (3-3) et le score nul et vierge de l'Italie contre l'Allemagne rendent toutefois leur élimination de l'EURO '96 sans doute d'autant plus difficile à digérer.

Les plus beaux buts de l’ EURO 96
Les plus beaux buts de l’ EURO 96

Face à une sélection allemande finaliste de l'édition 1992 et déjà qualifiée, les Italiens manquaient une occasion en or après seulement neuf minutes, lorsque le dégagement de Mattias Sammer était intercepté par Pierluigi Casiraghi, fauché par le gardien.

Andreas Köpke se rachetait cependant de son erreur en arrêtant le tir du plat du pied de Zola, d'un plongeon inspiré sur sa gauche. Les Allemands se créaient ensuite peu d'occasions, se contentant de gérer les assauts italiens, à plus forte raison après l'expulsion de Thomas Strunz juste avant l'heure de jeu.

EURO 96, l'équipe du tournoi

Les Azzurri auraient pu marquer par Roberto Donadoni, mais Köpke était impérial. Même cette occasion manquée n'était pas rédhibitoire, car la nouvelle se propageait qu'à Anfield, la Russie, un temps menée 2-0, avait fait son retour et menait contre les Tchèques. Si la Russie et l'Italie conservaient leur score respectif, les hommes de Sacchi étaient qualifiés... Mais c'était sans compter sur l'égalisation de Vladimír Šmicer à Liverpool.

Italie : Peruzzi; Carboni (Torricelli 76e), Maldini (c), Costacurta, Mussi; Albertini, Fuser (Di Livio 81e), Donadoni, Di Matteo (Chiesa 67e); Zola, Casiraghi
Sur le banc : Nesta, Dino Baggio, Toldo, Rossitto, Del Piero, Ravanelli, Bucci
Sélectionneur : Arrigo Sacchi

Allemagne : Köpke; Ziege, Helmer, Sammer, Freund, Strunz; Eilts, Möller (Bode 89e), Hässler; Bobic, Klinsmann (c)
Sur le banc : Scholl, Kuntz, Kahn, Schneider, Bierhoff, Reck
Sélectionneur : Berti Vogts

Arbitre : Guy Goethals (Belgique)

Homme du match : Andreas Köpke