UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO 1996 : le bout du chemin pour l'Angleterre contre l'Allemagne

Allemagne 1-1 Angleterre (6-5 t.a.b.)
Même score, même vainqueur, même niveau de jeu et d'engagement que lors de la demi-finale de la Coupe du Monde 1990.

Le bout du chemin pour l'Angleterre
Le bout du chemin pour l'Angleterre ©UEFA.com

La copie conforme de la demi-finale épique de la Coupe du Monde de la FIFA 1990 entre les deux pays. Le même score à la fin du temps réglementaire, les mêmes vainqueurs et encore plus de tirs au but. Le même niveau de jeu et le même engagement de la part des deux équipes. Un classique du genre.

Le match débutait idéalement pour les Anglais. Andreas Köpke arrêtait une longue frappe de Paul Ince, Paul Gascoigne tirait un corner côté gauche que Tony Adams prolongeait de la tête au premier poteau. Contre l'Espagne, Alan Shearer avait marqué dans les toutes premières minutes. Ici, sa tête plongeante en embuscade confirmait sa position de meilleur buteur du tournoi.

EURO 96, tout sur le tournoi


Mais les Allemands ont toujours su revenir dans une partie. Andreas Möller servait sur la gauche Thomas Helmer, qui lançait dans le dos de la défense anglaise Stefan Kuntz, lequel trompait David Seaman. Les Anglais ne baissaient pas les bras, à l'image de Darren Anderton et Gascoigne, toujours aussi talentueux. Mais l'Allemagne avait aussi ses stars, les deux trentenaires Dieter Eilts et Helmer, ce dernier réussissant un tacle décisif sur Gascoigne en seconde période. L'Angleterre n'arrivait à se créer que des demi-occasions.

La prolongation du match de 1990 avait été inoubliable, celle-ci l'était tout autant. Les deux équipes se créaient des occasions. Pour l'Angleterre, David Platt lançait Steve McManaman sur l'aile droite, son centre à ras de terre était repris Anderton, dont la frappe heurtait le poteau. La suite était presque fatale à l'Angleterre. Möller tirait un corner, Kuntz marquait de la tête, mais l'arbitre Sándor Puhl le refusait pour une faute.

Les plus beaux buts de l’ EURO 96
Les plus beaux buts de l’ EURO 96

La séance des tirs au but était un supplice. Stuart Pearce, un habitué de ce genre de choses, transformait, tout comme Platt ou encore Thomas Hässler. Les Allemands égalisaient à 5 partout.

En octobre 1992, Crystal Palace obtenait un penalty à la dernière minute de son match de Première Division contre Ipswich Town. Le jeune joueur qui s'avançait n'avait jamais tiré de penalty à ce niveau. Sa frappe heurtait le poteau, le match se terminait sur un score de 2-2 et Ipswich restait en Première Division alors que Palace était relégué. Ce même joueur n'avait plus tiré de penalty jusqu'à ce jour, où il s'élançait pour le sixième penalty anglais. Une grande vague de sympathie enveloppait par la suite Gareth Southgate, dont le tir était stoppé par Köpke. Il ne tirait plus aucun penalty pendant plus de trois ans après ce nouvel échec.

EURO 96, l'équipe du tournoi

De leur côté, les Allemands savouraient la qualification, Möller venant de transformer le dernier penalty pour son pays.

Allemagne : Köpke; Babbel, Sammer, Helmer (Bode 110e); Reuter, Freund (Strunz 118e), Eilts, Ziege, Scholl (Hässler 77e), Möller (c); Kuntz
Sur le banc : Kahn, Schneider, Bierhoff, Reck
Sélectionneur : Berti Vogts

Angleterre: Seaman; Southgate, Adams (c), Pearce; Ince; Anderton, Platt, Gascoigne, McManaman; Shearer, Sheringham
Sur le banc : Flowers, Barmby, Campbell, Ferdinand, P Neville, Stone, Fowler, Walker
Sélectionneur : Terry Venables

Arbitre : Sándor Puhl (Hongrie)

Homme du match : Dieter Eilts