Le site officiel du football européen

Le football en Pologne

La Pologne a une riche histoire sportive, avec notamment deux demi-finales de Coupe du Monde. UEFA.com replonge dans les annales.
par Piotr Koźmiński
de Varsovie

rate galleryrate photo
1/0
counter
  • loading...

Le football en Pologne

La Pologne a une riche histoire sportive, avec notamment deux demi-finales de Coupe du Monde. UEFA.com replonge dans les annales.

La Pologne, co-organisatrice de l'UEFA EURO 2012, a dû attendre 2008 avant de disputer un Championnat d'Europe de l'UEFA, mais elle n'est pas née de la dernière pluie sur la scène internationale et a atteint deux demi-finales en sept participations à des Coupes du Monde de la FIFA. UEFA.com replonge dans l'histoire du jeu polonais et vous dit tout du buteur aux six orteils à la couronne de cristal.

L'homme aux six orteils
Les Biało-czerwoni (Blanc et Rouge) se sont fait un nom dans les années 1930, en terminant au pied du podium des Jeux olympiques de Berlin 1936 et en atteignant les huitièmes de la Coupe du Monde, deux ans plus tard. Leur parcours en France s'achevait sur une défaite 6-5 en prolongation contre le Brésil ; Ernest Wilimowski reste d'ailleurs à ce jour le seul joueur à en avoir passé quatre à la Seleção en une seule partie tout en perdant le match. L'attaquant né à Katowice est souvent considéré comme le meilleur joueur polonais de tous les temps. Fort de 112 buts en 86 rencontres avec le KS Ruch Hajduki Wielkie, il a réussi l'exploit de marquer jusqu'à 10 buts en un seul match. Wilimowski, qui avait six orteils à un pied, est toutefois tombé dans l'oubli pour avoir choisi de représenter l'Allemagne lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté.

Cieślik surprend l'URSS
Fondée en 1919, la Fédération polonaise de football (PZPN) reprenait ses activités à la fin de la guerre. Dans les années 1950 et 1960, les succès se faisaient rares malgré la présence de grands joueurs tels que Gerard Cieślik, Ernest Pol, Edward Szymkowiak ou Lucjan Brychczy. Pol détient aujourd'hui encore le record de buts inscrits en première division polonaise avec 186 réalisations, devant Brychczy et Cieślik, mais le succès international n'était pas au rendez-vous. La victoire contre l'Union soviétique 2-1 en Coupe du Monde à Chorzow restera probablement l'un des moments forts, Cieślik inscrivant un doublé avant d'être soulevé en héros par les supporters. Sur la scène nationale, le Górnik Zabrze dominait les années 1960 avec six titres et arrivait en finale de Coupe des vainqueurs de coupes de l'UEFA en 1970, battu par le Manchester City FC à Vienne. C'est la seule fois qu'un club polonais a atteint une finale européenne.

Les sept boules de cristal de Lato
Ce parcours prometteur, ainsi que la présence du Legia Warszawa en demi-finale de la Coupe des clubs champions européens cette même année, laissait entrevoir un air de changement. Sous les ordres de Kazimierz Górski, l'équipe nationale entrait dans une ère de succès inédits culminant avec la médaille d'or aux Jeux Olympiques 1972. Deux ans plus tard, la Pologne arrivait troisième de la Coupe du Monde grâce entres autres à Kazimierz Deyna, Jan Tomaszewski et Grzegorz Lato. Lato, aujourd'hui président de la PZPN, terminait meilleur buteur avec sept réalisations en Allemagne de l'Ouest. Pour le féliciter, une entreprise polonaise lui offrait une couronne flanquée de sept boules de cristal symbolisant chacun de ses buts. "Je l'ai toujours, c'était un cadeau magnifique", a-t-il confié à UEFA.com

Boniek prend le relais
La Pologne atteignait à nouveau les demi-finales huit ans plus tard, en Espagne, avec Antoni Piechniczek au poste de sélectionneur et le légendaire Zbigniew Boniek comme capitaine. Boniek, l'un des meilleurs joueurs de l'histoire nationale, détenait le record du transfert le plus coûteux pour un joueur polonais lors de son passage du RTS Widzew Łódź à la Juventus pour 1,3 M€ en 1982. Mais même lui ne parvint à empêcher la défaite contre le Brésil, en huitièmes de finale de la Coupe du Monde 1986. Ce serait d'ailleurs la dernière disputée par la Pologne au XXe siècle.

La jeunesse conquérante
Les jeunes faisaient la fierté de leur pays en remportant le Championnat d'Europe des moins de 16 ans de l'UEFA en 1993. Ils échouaient en finale de la même compétition six ans plus tard, mais ajoutèrent le trophée des Moins de 18 ans en 2001. L'équipe senior construisait sur ces succès et les hommes de Jerzy Engel retrouvaient l'élite mondiale en 2002. La Pologne ne passait pas la phase de groupes, pas plus qu'en 2006, en Allemagne, mais la nomination de Leo Beenhakker redonnait un souffle nouveau et la Pologne goûtait enfin à un Championnat d'Europe de l'UEFA en Autriche et Suisse, en 2008, et quittait la compétition avec un point.

Mis à jour le: 06/12/13 5.59HEC

En relation

Équipes

https://fr.uefa.com/uefaeuro/history/background/history-polish-football/index.html