La Pologne légèrement favorite

La Suisse et la Pologne participeront à la phase à élimination directe pour la première fois de leur histoire, mais les hommes d’Adam Nawałka semblent favoris avant le 8e de finale qui se jouera à Saint-Étienne.

Le gardien suisse Yann Sommer
Le gardien suisse Yann Sommer ©Getty Images

Antécédents
• La Pologne affiche un bilan de 4 v. 5 n. et 1d. contre la Suisse. La seule victoire de la Nati remonte à un amical disputé en 1976 à Bâle (2-1).

• La dernière rencontre entre ces deux formations s’est soldée par un nul 2-2 en amical à Wroclaw en novembre 2014. Fabian Frei avait égalisé en fin de match pour la Suisse. Son coéquipier Josip Drmić avait ouvert le score avant que Artur Jędrzejczyk et Arkadiusz Milik ne donnent temporairement l’avantage aux hôtes.

• Ces deux équipes ne se sont affrontées qu’une fois en compétition : lors des éliminatoires pour le Championnat d’Europe de l’UEFA 1980. La Pologne s’était imposée 2-0 à domicile et à l’extérieur.

À l'EURO – Suisse
• La Suisse dispute la phase à élimination directe d’un EURO pour la première fois en quatre tentatives. Son bilan en 12 matches est désormais de 2 v. 4 n. et 6 d.

• La Nati n'avait plus passé les groupes d'un tournoi majeur en quatre tentatives depuis sa victoire contre l'Allemagne de l'Ouest en match d'appui à la Coupe du Monde de la FIFA 1938, organisée en France.

• La Suisse est invaincue depuis le début du tournoi (1 v. 2 n.) et reste sur une série de quatre matches sans défaite. Son bilan en éliminatoires était de 7 v. 0 n. et 3 d., dont deux revers contre l’Angleterre, vainqueur du groupe de qualification.

• Il s'agit du premier match de la Nati à Saint-Étienne. En revanche, deux clubs helvètes ont disputé des rencontres de l’UEFA à Geoffroy-Guichard : Chaux-de-Fonds avait obtenu le nul 2-2 contre l’ASSE au tour préliminaire de la Coupe des clubs champions européens 1964/65 tandis que Bâle avec Michael Lang et Breel Embolo (tous deux présents à l’EURO) a perdu 3-2 face aux verts cette saison en 16es de finale de l’UEFA Europa League.

• Il s'agit de la première phase finale du Championnat d'Europe de la Suisse depuis qu'elle a coorganisé l'UEFA EURO 2008 avec l'Autriche.

©AFP/Getty Images

À l'EURO : Pologne
• La Pologne dispute la phase finale de l’EURO pour la troisième fois de rang. Avant de disputer l’UEFA EURO 2016, elle ne s’était jamais imposée en phase de groupes (3 n. 3 d.). Cette fois, les Polonais se sont qualifiés grâce à un bilan de 2 v. 1 n.

• Il s’agit du premier match de la Pologne à Saint-Étienne. En revanche, trois clubs polonais ont disputé des rencontres de l’UEFA dans le Chaudron : le Legia Warszawa a battu les Verts 1-0 en Coupe des clubs champions européens 1969, mais le Ruch Chorzów (1975) et le Widzew Łódź (1979) ont tous deux perdu sans trouver le chemin des filets.

• Les Polonais n’ont pas concédé de but sur leurs quatre derniers matches : avant de conserver leur cage inviolée en France, ils avaient obtenu le nul 0-0 en amical contre la Lituanie.

• Les meilleures performances polonaises sur la scène internationale restent les troisièmes places décrochées lors des éditions 1974 et 1982 Coupe du Monde.

• Le Polonais Robert Lewandowski a terminé meilleur buteur des éliminatoires avec 13 réalisations, égalant au passage le record établi par le Nord-Irlandais David Healy lors des qualifications pour l’UEFA EURO 2008.

• La Pologne a totalisé 33 buts en éliminatoires, deux de plus que l’Angleterre.

On se connaît ?
• Ils jouent ensemble
Roman Bürki et Lukasz Piszczek (Borussia Dortmund 2015-)
Gelson Fernandes et Kamil Grosicki (Stade Rennais FC 2014-) 

Haut