Almer laisse un goût amer à Ronaldo

Une fois n'est pas coutume, Cristiano Ronaldo s'est fait voler la vedette par le gardien de l'Autriche samedi. Il faut dire qu'il a tout arrêté sur son chemin quitte à se faire aider par les poteaux.

Robert Almer ne croyait pas profiter d'une telle aubaine
Robert Almer ne croyait pas profiter d'une telle aubaine ©Getty Images

Quand vous n'arrivez pas à marquer, ayez au moins la décence de ne pas en encaisser. Et pour ce faire, il vous faudra un certain Robert Almer au poste de n°1. En tout cas samedi soir, il a prouvé à l'Autriche qu'il avait sa place dans les cages.

Almer a réalisé six arrêts de grande classe pour permettre à son pays de tenir en échec le Portugal 0-0 au Parc des Princes. Nani, Vieirinha et Cristiano Ronaldo - trois fois - se sont cassés les dents sur le gardien.

Le prince du Parc, c'était Almer, le portier de 32 ans de l'Austria Wien, le premier Autrichien à ne pas encaisser de but dans un grand tournoi depuis Friedrich Koncilia dans un succès 2-0 sur l'Algérie à la Coupe du Monde de la FIFA 1982 en Espagne. Il y a 12 417 jours.

D'accord, il s'est fait aussi aider par ses montants. À la 29e minute tout d'abord, sur une tête de Nani. Et à la 79e, Ronaldo aurait pu devenir le premier joueur à marquer dans quatre éditions de l'EURO. Sa frappe est idéale, mais le ballon rebondit sur le poteau. "Il a voulu marquer le penalty dans la plus grande précision, mais ça a été trop précis", expliquait Almer au terme de la rencontre.

"Je suis content d'avoir pu aider l'équipe", ajoute Almer au micro d'EURO2016.fr, lui qui célébrait sa 30e sélection et qui revient de loin après une grave blessure au ligament croisé dans le derby entre l'Austria Wien et le Rapid Wien en octobre dernier qui lui a fait rater quatre mois de compétition.

"Nous n'étions pas sûrs qu'il soit prêt à jouer des matches", a avoué le sélectionneur autrichien Marcel Koller. "Mais il a le talent nécessaire et il a su reprendre avec encore plus de confiance. Il a toujours été excellent avec l'équipe nationale."

Il faudra poursuivre dans cette lignée mercredi, face à l'Islande. Une victoire face aux Scandinaves devrait qualifier l'Autriche pour les huitièmes de finale. "On sait depuis le départ qu'il faut gagner un match. Il va falloir investir toute notre énergie contre l'Islande", a conclu le gardien.

Haut