Les chants de l'EURO

Les compétitions internationales sont toujours l'occasion de (re)découvrir la ferveur qui peut animer certains publics, mais aussi les chants qu'ils entonnent pour soutenir leur équipe.

Les supporters nord-irlandais donnent de la voix à l'EURO
Les supporters nord-irlandais donnent de la voix à l'EURO ©Getty Images

Albanie
Shqipëri ti më jep nder
më jep emrin Shqipëtar
nuk ka fe as ka kufi
që përçan këtë Shqiptari

Traduction : Albanie, tu me rends fier, tu me donnes le nom Albanais, il n’y a pas de religion ou de frontière qui divise cette Albanie.

Duam fitore

Traduction : Nous voulons gagner.

Kuq e zi

Traduction : Rouge et noir.

Autriche
Immer wieder, immer wieder, immer wieder Österreich

Traduction : Tout le temps, tout le temps, tout le temps Autriche

Les supporters belges
Les supporters belges©AFP/Getty Images

Belgique
Tous ensemble, tous ensemble, hey hey

Waar is da feestje ? Hier is da feestje !

Traduction : Où est la fête ? Ici !

Les Belges utilisent le français comme le néerlandais pour leurs chants. Les chants habituels des clubs sont souvent repris comme le célèbre "Seven Nation Army" des White Stripes, chant favori des fans du Club Brugge.

Croatie
Večeras je naša fešta, večeras se vino pije, 
Nek se igra, nek se piva, jer ko ne piva Dalmatinac nije

Une ancienne chanson folk de Dalmatie : pour la sélection, les dernières paroles ont été modifiées.

Traduction : Ce soir c’est notre fête, ce soir le vin est ivre, jouons, chantons, car celui qui ne chante pas n’est pas Dalmate (ou dans certains cas, Croate).

Oj, hrvatska mati, nemoj tugovati, zovi, samo zovi,
Svi će sokolovi, za te život dati

Chant patriotique célèbre.

Traduction : Oh Croatie notre mère, ne pleure pas, appelle, appelle seulement, tous les faucons donneront leur vie pour toi.

Allemagne
Die Nummer eins der Welt sind wir

Translation : Nous sommes les numéros 1 au monde. La réalité des champions du monde.

Angleterre
Don't take me home, please don't take me home
I just don't wanna go to work
I wanna stay here, drink all your beer, please don't take me home

Ici, les fans des Three Lions, via des paroles encore teintées d'humour So British, demandent à ne jamais rentrer chez eux. Ils veulent rester à l'étranger, à suivre leur sélection, le plus longtemps possible, et vider les fûts de bière de leurs hôtes.

It's coming home
It's coming home, it's coming
Football's coming home

Œuvre des comédiens Frank Skinner et David Baddiel avec le groupe The Lightning Seeds, ce chant, hymne de l’EURO 1996 anglais est une référence aux difficultés rencontrées par l’Angleterre depuis la victoire en Coupe du Monde 1966. L’espoir, les attentes, les "on y était presque" et les "30 ans de souffrance". Cela fait désormais un demi-siècle.

Espagne
Yo soy español, español, español ... español (répété ad nauseum)
Je suis espagnol, espagnol, espagnol ... espagnol. Venant d'une nation dont l'hymne ne dispose pas de paroles, on aurait pu s'attendre à davantage d'inspiration.

Supporters des Bleus
Supporters des Bleus©AFP/Getty Images

France
Allez Les Bleus !

Qui ne saute pas n'est pas français !

Encore une fois, l'inspiration n'est pas forcément au rendez-vous du côté des fans français, dont les chants sont directement copiés sur les chants des supporters des clubs nationaux.

Hongrie
Ria Ria, Hungaria
Magyarország-Ay

Les deux chansonnettes les plus populaires peuvent avoir des paroles variables. Vous pourrez aussi entendre "mindent bele!" (allez !) lorsque l’équipe a besoin d’un soutien supplémentaire.

Irlande du Nord
Will Grigg's on fire
Your defence is terrified
Will Grigg's on Fire
Na na na na na na na na na na na na na na na na

Ce chant a d'abord été lancé par un fan de Wigan Athletic, club dans lequel évolue Grigg, avant de devenir un véritable phénomène, et pas seulement en Irlande du Nord : il se chante sur l'air de Freed from Desire, de Gala, et a été lancé en single, pour une œuvre caritative, au Royaume-Uni, où il s'est classé dans le top dix.

We're not Brazil we're Northern Ireland
We're not Brazil we're Northern Ireland
We're not Brazil we're Northern Ireland
But it's all the same to me

Lancé par les fans de la sélection nord-irlandaise au cours d'une interminable série de matches sans buts, cet hymne est fortement teinté d'ironie. Il reste très populaire, même si, aujourd'hui, l'équipe est bien meilleure !

Islande
Sól slær silfri á voga, Sjáið jökulinn loga. 
Allt er bjart fyrir okkur tveim, því ég er kominn heim.

La chanson favorite des supporters lors des avant-matchs est Ferdalok (Ég er kominn heim) – Fin du voyage (Je suis à la maison). Les paroles peuvent être traduites ainsi : le soleil scintilla sur l’eau, voit la lueur du glacier, tout est clair pour nous deux, car je suis de retour à la maison.

Italie
Un chant sans paroles basé sur le riff du "Seven Nations Army" des White Stripes.  

Pays de Galles
Hal, Robson. Hal Robson-Kanu!

Sur l’air de Push It de Salt-n-Pepa. Devenu son chant depuis la mi-temps qu’il a jouée face aux Pays-Bas il y a quelques années. Dans le même esprit, il y a Give me hope, Joe Allen (Donne-moi de l’espoir) sur l’air de Gimme Hope Jo’anna d’Eddy Grant et "Ain't nobody, like Joe Ledley, ain't nobody, makes me feel this way"  (Il n’y a personne comme Joe Ledley, il n’y a personne qui me fait me sentir ainsi) sur l’air de Ain’t Nobody de Chaka Khan.

Les fans polonais sont venus en nombre à l'EURO
Les fans polonais sont venus en nombre à l'EURO©Getty Images

Pologne

Biało-czerwone to barwy niezwyciężone!

Traduction : Blanc et rouge, ces couleurs sont invaincues !

Polska, biało-czerwoni, Polska, biało-czerwoni!

Traduction : Pologne, blanc et rouge, blanc et rouge !

Portugal
As saudades que eu já tinha
Da minha alegre casinha
Tão modesta quanto eu

A minha casinha du groupe local Xutos e Pontapés, version modernisée d’une chanson traditionnelle portugaise qui évoque la maison modeste des héros de l’histoire qui n’a rien d’autre de spécial que d’être la leur, celle qu’ils aiment et qui leur manque.

Traduction : Le désir que j’ai, de ma chère maison, aussi modeste que je suis

Portugal allez!

Le cri de ralliement de l’équipe pour la compétition. Les Portugais ont adopté le Allez français sans doute en hommage à l’importante communauté vivant en France.

République d'Irlande
Come on you Boys in Green 
La chanson des Those Were The Days, elle-même tirée d'un chant russe, Dorogoi dlinnoyu ("Le long de la route")

Low lie the fields of Athenry
Where once we watched the small free birds fly.
Our love was on the wing we had dreams and songs to sing
It's so lonely 'round the Fields of Athenry.
The Fields of Athenry, chant des fans de l'Eire depuis les années 1990, est une balade qui fait référence à la famine qui a frappé le pays au milieu du 19e siècle.

Óró sé do bheatha 'bhaile
Traduction : "Bienvenue chez toi". Il s'agit du chant le plus régulièrement chanté en langue gaélique dans les tribunes.

République tchèque
Kdo neskáče, není Čech
Qui ne saute pas n'est pas tchèque... 

Vysoký jalovec, vysoký jako já, přeskoč ho má milá, rovnýma nohama
Já ho nepřeskočím, já se ráda točím, na tebe šohajku zapomenout musím

Traduction : Grand genévrier, aussi grand que moi, saute par-dessus mon amour avec tes jambes tendues, je ne sauterai pas par-dessus, j’aime danser et je dois vous oublier mon cher enfant.

Roumanie
Deșteaptă-te, române, din somnul cel de moarte, în care te-adânciră barbarii de tirani
Acum ori niciodată, croiește-ți altă soartă, la care să se-nchine și cruzii tăi dușmani!

Traduction : Réveille-toi, Roumanie, du sommeil mortel dans lequel les tyrans barbares t’ont plongé. Maintenant ou jamais, crée-toi un nouvel avenir devant lequel même tes ennemis cruels se prosterneront.

Russie
Rastsvetali yabloni i grushi,
Poplyli tumany nad rekoy;
Vykhodila na bereg Katyusha,
Na vysokiy bereg, na krutoy

Une chanson de guerre évoquant Katyusha (diminutif d’Ekaterina) qui attend son amour du retour du champ de bataille. Très populaire et émouvante. Sergei Ignashevich a remercié les fans de l’avoir chantée pendant le match face à l’Angleterre et a déclaré : "C’était si beau, j’ai failli pleurer."

Traduction de ce premier verset : Pommiers et poiriers fleurissaient, Le brouillard enveloppait la rivière, Katyusha descendait sur la berge, Sur la berge haute et abrupte

Slovaquie
Macejkóoo, Macejkóoo; Zahraj mi na cenko ko ko ko ko
Na tu cenku strunu nu nu nu nu.

Une chanson folk de la région de Zahorie.

Traduction : Mathieu, Mathieu, joue doucement pour moi, sur cette fine corde. Qui est Mathieu ? Personne ne sait.

Suède
Stå upp, vi är gul och blå

Traduction : Debout, nous sommes jaunes et bleus.

Sverige, vi ger aldrig upp

Traduction : Suède – nous n’abandonnons jamais.

Zla-tan, Ibrahimović

Inutile de traduire. Le tout sur l’air de Go West des Village People.

John, John – John, John, John, John – John, John, John, John – John, John – JOHN GUIDETTI

Sur l’air de No Limits de 2 Unlimited.

In med bollen i mål

Traduction : Mets le ballon dans le but. La chanson officielle de l’UEFA EURO 2004 pour la Suède, signée Markoolio, est toujours dans les esprits.

Suisse
Voici un hymne en hommage à l'attaquant Breel Embolo, chanté sur l'air de Le lion est mort ce soir.

In der Nati,
der schwiizer Nati,
da ist der Breel daheim!
In der Nati,
der schwiizer Nati,
da ist der Breel daheim!
Oh, oh Embolo,
oh Embolo, oh Embolo,
oh Embolo, oh Embolo,
oh Embolo, oh Embolo,
oh Embolo, oh Embolo

Turquie
Yürüyelim arkadaşlar!
Sesimizi yer gök su dinlesin
Sert adımlarla her yer inlesin.

Gençlik Marşı (hymne de la jeunesse) est plus connu par sa première strophe : "dağ başını duman almış" (il y avait de la fumée au sommet de la montagne) et pour sa tension dramatique.

Traduction : Marchons, amis, laissons la terre, le ciel et l’eau écouter nos voix, laissons tout trembler sous nos pas.

Une chanson suédoise, adaptée en turc au début des années 2000, généralement utilisée en football pour célébrer un but, une victoire ou motiver l’équipe quand le match entre dans sa dernière ligne droite, mais uniquement pour les rencontres internationales ou les matches continentaux des clubs.

Ukraine
Shche ne vmerla Ukrajiny, i slava, i volja, 
Shche nam, brattja molodii, usmichnetsja dolja.

L’hymne national ukrainien reste le chant le plus populaire. Des vidéos des versions chantées à Lviv ou à Kyiv ont impressionné les réseaux sociaux.

Traduction : La gloire de l’Ukraine n’est pas morte, ni sa liberté ; devant nous, compatriotes, le destin sourira une fois encore.

Haut