Les Bleus assurent le spectacle

France 4-2 Russie À 73 jours du début de "son" UEFA EURO 2016, l’équipe de France a régalé le Stade de France avec une belle victoire face à la Russie (4-2).

Dimitri Payet, auteur d'un coup franc somptueux
Dimitri Payet, auteur d'un coup franc somptueux ©AFP/Getty Images

Pour son dernier match de préparation avant l’annonce des 23 sélectionnés pour l’UEFA Euro 2016, Didier Deschamps procédait à ses derniers essais. Mamadou Sakho, Anthony Martial ou André-Pierre Gignac débutaient notamment la partie, alors que quatre jours après sa première sélection, N’Golo Kanté avait droit à une première titularisation. Et le milieu de terrain de Leicester City ne tardait pas à se mettre en évidence, inscrivant son premier but en Bleu au bout d’une belle action collective initiée par Paul Pogba (8e). Quel destin !

Comme aux Pays-Bas vendredi (3-2), l’équipe de France réalisait donc un départ canon, portée par un Stade de France désinhibé. Face à des Russes aussi agressifs qu’inoffensifs, le duo Griezmann-Pogba se régalait entre les lignes, et le premier nommé offrait, peu avant la pause, sa deuxième passe décisive de la soirée, cette fois-ci pour André-Pierre Gignac sur coup franc (38e).

 

Si la première période s’était déroulée sans accroc, la reprise allait être bien plus délicate pour Deschamps et ses hommes. A peine entré en jeu, Jérémy Mathieu devait quitter le terrain, touché au genou droit. Son remplaçant, Lucas Digne, commettait une faute lourde de conséquence sur son premier ballon. Le coup franc qui suivait était repris victorieusement de la tête par Aleksandr Kokorin (56e).

Dans une dernière demi-heure décousue, deux autres remplaçants allaient redonner de l’air aux Bleus : Dimitri Payet et Kingsley Coman. Déjà très en vue à Amsterdam, le milieu de terrain de West Ham transformait un magnifique coup franc des 25 mètres, obtenu par son compère du Bayern Munich (64e). La ola reprenait de plus belle dans les tribunes, mais était interrompue par le deuxième but russe, signé Yury Zhirkov (68e).

Pas suffisant pour faire trembler ces Bleus. Coman, lancé côté droit, redonnait à son tour un peu d’ampleur au score après s’être joué du gardien adverse, Igor Akinfeev (76e). Bref, un régal offensif, et toujours quelques soucis défensifs. Didier Deschamps a encore du travail, mais surtout pas mal de certitudes.

France 4-2 Russie (Kanté 8e, Gignac 38e, Payet 64e, Coman 76e; Kokorin 56e, Zhirkov 68e)
France
Lloris ; Evra (Mathieu 46e, Digne 54), Sakho, Varane, Sagna ; Diarra, Kanté, Pogba (Sissoko 69e); Gignac (Giroud 79e), Griezmann (Payet 62e), Martial (Coman, 46e)
Russie
Akinfeev (Lodygin 46e); V.Berezutskiy, A.Berezutskiy, Kuzmin, Zhirkov (Smolnikov 69e); Golovin (Glushakov 79e), Dzagoev ; Shirokov (Mamaev 69e), Shatov (Samedov 88e), Kokorin (Smolov 80e) ; Dzyuba

 

Le match en images

GettyImages-518014302_594_screen

GettyImages-518034666_594_screen

GettyImages-518034862_594_screen

GettyImages-518034602_594_screen

GettyImages-518034500_594_screen

GettyImages-518034260_594_screen

GettyImages-518017388_594_screen

GettyImages-518038046_594_screen

GettyImages-518037860_594_screen

GettyImages-518037736_594_screen

GettyImages-518037720_594_screen

GettyImages-518037642_594_screen

GettyImages-518037438_594_screen

GettyImages-518037422_594_screen

GettyImages-518037042_594_screen

GettyImages-518037434_594_screen

GettyImages-518037332_594_screen

GettyImages-518037074_594_screen

GettyImages-518036084_594_screen

GettyImages-518035008_594_screen

GettyImages-518035518_594_screen

GettyImages-518035392_594_screen

 

GettyImages-518035602_594_screen

Haut