Cinq buts d'écart, une rareté à l'EURO

There are some days when there is only ever going to be one winner; UEFA.com looks back on the four occasions in EURO finals history when a team has won by a five-goal margin.

Henrik Larsson, double buteur pour aider la Suède à battre la Bulgarie 5-0 en phase de groupes 2004
Henrik Larsson, double buteur pour aider la Suède à battre la Bulgarie 5-0 en phase de groupes 2004 ©Getty Images

Scores serrés et compétition acharnée ont toujours été l'apanage du Championnat d'Europe de l'UEFA. Mais parfois, une équipe passe à travers ou l'autre se sublime. UEFA.com revient sur les quatre rencontres remportées par cinq buts d'écart dans l'histoire des phases finales.

Phase de groupes 1984 : France 5-0 Belgique
L'hôte de l'édition 1984 a débuté par un succès 1-0 sur le Danemark mais va tout ravager à Nantes, sous l'impulsion d'un Michel Platini stratosphérique, auteur du coup du chapeau avec un but du pied gauche, un autre du droit sur penalty et le troisième de la tête. Le capitaine et N° 10 marquera un autre triplé dans l'épreuve et guidera les Bleus au sacre dans "leur" EURO du haut de ses neuf buts, record toujours à battre aujourd'hui.

Phase de groupes 1984 : Danemark 5-0 Yougoslavie
Le même jour, les Danois s'imposent eux aussi par cinq buts d'écart. Battus par les hôtes en ouverture, ils inscrivent deux buts dans le premier quart d'heure, avec Michael Laudrup à la baguette. Le penalty transformé par Frank Arnesen en milieu de seconde période sonne le glas des espoirs yougoslaves, lesquels encaissent deux nouveaux buts dans les huit dernières minutes.

Patrick Kluivert fête l'un de ses trois buts
Patrick Kluivert fête l'un de ses trois buts©Getty Images

Phase de groupes 2004 : Suède 5-0 Bulgarie
Alors qu'il avait pris sa retraite à l'issue de la Coupe du Monde de la FIFA 2002, dont la Suède avait été éliminée en 8es de finale, Henrik Larsson s'est laissé convaincre de reprendre du service pour l'UEFA EURO 2004. Bien lui en a pris puisqu'il inscrit un doublé éclair contre la Bulgarie (dont une superbe tête plongeante). Fredrik Ljungberg, Zlatan Ibrahimović et Marcus Allbäck se chargent de saler la note pour une formation bulgare valeureuse mais dépassée.

Haut