UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO 2020, sept affiches des groupes

Voici les matches à ne pas manquer lors de la phase de groupes de l'UEFA EURO 2020.

Cristiano Ronaldo et Kylian Mbappé devraient se retrouver à l'EURO 2020
Cristiano Ronaldo et Kylian Mbappé devraient se retrouver à l'EURO 2020 Icon Sport via Getty Images

Confrontations historiques, débuts en phase finale et duels entre géants d'Europe : l'UEFA EURO 2020 promet avant même le début de la phase à élimination directe.

Horaires HEC

Turquie - Italie (Rome, Groupe A) : 11 juin, 21 heures

La Turquie affronte l'un des 12 co-organisateurs à l'occasion du match d'ouverture de la phase finale, exactement 21 ans après le seul match en tournoi majeur entre les deux équipes, et une victoire de l'Italie 2-1 lors de la deuxième journée de l'UEFA EURO 2000 à Arnhem (le deux nations se qualifiant pour la phase à élimination directe de cette édition).

Danemark - Finlande (Copenhague, Groupe B) : 12 juin, 18 heures

Tous les buts de la Finlande en qualification de l'EURO 2020
Tous les buts de la Finlande en qualification de l'EURO 2020

Après 110 ans et plus de 750 rencontres internationales, la Finlande fait enfin ses débuts dans un tournoi majeur masculin contre une équipe du Danemark qu'il affronte pour la 60e fois de son Histoire.

Autriche - Macédoine du Nord (Bucarest, Groupe C) : 13 juin, 18 heures

La Macédoine du Nord terminait derrière l'Autriche dans son groupe de qualification avant de sortir le Kosovo et la Géorgie en barrages pour décrocher sa première apparition en phase finale. L'Autriche, qui battait la Macédoine du Nord à domicile et à l'extérieur lors des éliminatoires, validait son billet pour l'EURO 2020 en s'imposant 2-1 face à la Macédoine du Nord à Vienne le 16 novembre 2019, grâce à des buts signés David Alaba et Stefan Lainer.

Angleterre - Écosse (Londres, Groupe D) : 18 juin, 21 heures

Gascoigne martyrise l'Écosse en 1996
Gascoigne martyrise l'Écosse en 1996

La dernière fois que l'Angleterre accueillait l'EURO, en 1996, son deuxième match était aussi son premier contre l'Écosse lors d'une phase finale majeure. Cette rencontre à Wembley était un classique, Alan Shearer faisant mouche en début de seconde période, Gary McAllister voyait ensuite son penalty arrêté par le gardien anglais avant la réalisation mythique de Paul Gascoigne en fin de partie. L'Écosse, qui a sorti Israël et la Serbie en barrages, n'a plus disputé l'EURO depuis, et sa dernière phase finale majeure remonte à la Coupe du Monde de la FIFA en France deux ans plus tard.

Espagne - Pologne (Bilbao, Groupe E) : 19 juin, 21 heures

Aussi surprenant que cela puisse paraître, ces deux nations ne se sont rencontrées en compétition officielle qu'à deux reprises, la première finale de l'EURO. En huitièmes de finale 1959, l'Espagne triomphait 4-2 à l'extérieur et 3-0 à Madrid, Alfredo Di Stéfano marquant trois buts en deux matchs. Robert Lewandowski, de son côté, aura à coeur d'oublier son unique match face à La Roja, une défaite 6-0 en amical à Murcie en juin 2010, quelques semaines avant que les Espagnols ne remportent leur première Coupe du Monde de la FIFA en Afrique du Sud.

Portugal - France (Budapest, Groupe F) : 23 juin, 21 heures

France-Portugal, une longue histoire à l’EURO
France-Portugal, une longue histoire à l’EURO

Un match que l'on pourrait qualifier de Super Coupe de l'UEFA internationale. Le vainqueur du dernier EURO affronte le champion du monde en titre pour la deuxième fois de l'Histoire, après la victoire des Pays-Bas face à l'Allemagne en dernière journée des groupes de l'édition 1992. Le Portugal restait sur dix défaites consécutives face aux Bleus avant sa victoire 1-0 après prolongation en finale face au pays hôte de l'EURO 2016.

Allemagne - Hongrie (Munich, Groupe F) : 23 juin, 21 heures

Après avoir accueilli le Portugal puis la France à Budapest, la Hongrie se déplace à Munich pour y affronter le co-hôte du Groupe F. Sa mission : retrouver la phase à élimination directe après avoir réalisé cet exploit lors de l'EURO 2016, 44 ans après sa dernière participation en phase finale. Hongrois et Allemands se sont déjà croisés à trois reprises en compétitions officielles, dont la victoire 3-2 de la Mannschaft en finale de la Coupe du Monde 1954 à Berne après avoir été menée de deux buts dès la huitième minute de jeu.