EURO 1972, l'équipe du tournoi

Sept Allemands figurent dans le onze du Championnat d'Europe 72 : Beckenbauer, Breitner, Hoeness, Netzer, Wimmer, Heynckes et Müller.

Gerd Müller , 11 buts pour l'Allemagne de l'Ouest lors de l'édition 1972 du Championnat d'Europe de l'UEFA
Gerd Müller , 11 buts pour l'Allemagne de l'Ouest lors de l'édition 1972 du Championnat d'Europe de l'UEFA ©empics

GARDIEN

Evgeni Rudakov (Union soviétique)

Rudakov se rendit au Championnat d'Europe de l'UEFA 1972 auréolé de son titre de joueur soviétique de l'année. Bien que né à Moscou, le gardien joua la quasi-totalité de sa carrière au FC Dynamo Kyiv, y remportant six titres de championnat et deux coupes, ne concédant que 205 buts en 297 matches. Laissé sur le banc lors de la Coupe du Monde de la FIFA 1970 FIFA, Rudakov s'imposa en 1972 et devint indéboulonnable en Belgique, grâce à un superbe arrêt sur pénalty en demi-finale face à la Hongrie notamment. Cet arrêt ouvrait les portes de la finale à l'Union soviétique, qui s'inclinait 3-0 face à l'Allemagne de l'Ouest.

DÉFERNSEURS

Revaz Dzodzuashvili (Union soviétique)
Le solide Dzodzuashvili se fit un nom sur la scène internationale lors de la Coupe du Monde de la FIFA 1970 au Mexique et du Championnat d'Europe de l'UEFA 1972, où il joua un rôle dans l'accession de son équipe en finale. Excellent arrière latéral, il remporta également une médaille de bronze avec l'URSS aux Jeux Olympiques de Munich quelques mois après la phase finale européenne de 1972. Dzodzuashvili était un fier Géorgien et un fidèle du FC Dinamo Tbilisi, qu'il entraîna plus tard. Il prit également les rênes des sélections de Géorgie aux côtés de David Kipiani, et de Lettonie, et mena le tout juste naissant FC Olimpi Rustavi au titre de Géorgie en 2006/07.

 

Franz Beckenbauer reçoit le trophée
Franz Beckenbauer reçoit le trophée©Getty Images

Franz Beckenbauer (RFA)
Grand nom de l'histoire du football, Beckenbauer confirmait sa présence au plus haut niveau international en prenant le capitanat de l'Allemagne de l'Ouest pour son premier sacre en Championnat d'Europe de l'UEFA. Aux commandes des opérations depuis son poste de libéro, son équipe domina en 1972 puis à nouveau à la Coupe du Monde de la FIFA deux ans plus tard. En plus de ses succès internationaux, Beckenbauer menait également le club de son coeur, le FC Bayern München, au triplé en Coupe des clubs champions européens (1974-76) et fut élu deux fois Ballon d'Or, en 1972 et 1976. L'affable Bavarois devint ensuite comme sélectionneur de l'Allemagne de l'Ouest, en remportant notamment la Coupe du Monde 1990.

Murtaz Khurtsilava (Union soviétique)
Élu meilleur joueur de Géorgie pour la période 1954-2004, Khurtsilava, défenseur central solide et combatif, mena l'URSS en phase finale du Championnat d'Europe de l'UEFA en 1972 six ans après avoir œuvré pour décrocher la quatrième place en Coupe du Monde de la FIFA en Angleterre. On le vit également à la Coupe du Monde de la FIFA 1970 au Mexique et aux Jeux Olympiques de Munich, en 1972, où il fut médaillé de bronze. Il compte 70 sélections. Le titre de champion d'Union soviétique lui échappa toujours avec son club du FC Dinamo Tbilisi en tant que joueur, mais il le décrochait deux titres de champion de Géorgie coup sur coup en tant qu'entraîneur, en 1998 et 1999. Il fut également l'adjoint de Aleksandr Chivadze, sélectionneur de l'équipe de Géorgie.

Murtaz Khurtsilava
Murtaz Khurtsilava©UEFA.com

Paul Breitner (RFA)
Toujours prêt à faire entendre sa voix en dehors des terrains, Paul Breitner laissait son football parler pour lui sur les pelouses. Le Championnat d'Europe de l'UEFA de 1972 fut la compétition qui consacra sa barbe et sa chevelure frisée. Latéral attiré par le but, il jouait toujours sous la direction de Helmut Schön lors de la Coupe du Monde de la FIFA deux ans plus tard, allant même jusqu'à inscrire le penalty égalisateur en finale face aux Pays-Bas. Il quitta le FC Bayern München pour le Real Madrid CF en 1974 pour mieux y retourner en 1978, au poste de milieu. Il célébra sa 48e sémecton face à l'Italie lors de la Coupe du Monde FIFA 1982. Il marqua également en 1974, pour l'honneur.

MILIEUX

Uli Hoeness (RFA)
Hoeness partit à la retraite forcée à 27 ans mais si sa carrière fut courte, on en connut sans doute de plus pénibles. Entre 1971 et 1976, il empocha trois titres de Bundesliga et trois Coupes des clubs champions européens avec le FC Bayern München, et aida l'Allemagne de l'Ouest à remporter le Championnat d'Europe de l'UEFA en 1972 et la Coupe du Monde de la FIFA 1974. Un second titre européen lui échappa en 1976, lorsque le milieu de terrain frappait au-dessus lors de la séance de tirs au but face à la Tchécoslovaquie. Une blessure au genou mit fin à sa carrière peu après.

Paul Breitner
Paul Breitner ©AFP

Günter Netzer (RFA)
En 1972, Netzer était considéré comme l'un des meilleurs milieux du monde. Grâce à son toucher de balle, sa vision du jeu et ses qualités de passeur, sans oublier sa tignasse blonde, le meneur de jeu du Borussia Mönchengladbach faisait immédiatement forte impression et obtenait sa première sélection en 1965. Il se révélait vraiment lors du Championnat d'Europe 1972. Une prestation de légende face à l'Angleterre à Wembley en quarts de finale, première victoire de la RFA dans ce stade, était suivie de superbes matches face à la Belgique en demi-finale et contre l'URSS en finale. Un succès relatif au Real Madrid où il a remporté deux titres.

Herbert Wimmer (RFA)
Souvent considéré comme le bras droit de Günter Netzer, Wimmer protégeait son coéquipier en enchaînant les courses et les tacles. Il passait la totalité de sa carrière au Borussia Mönchengladbach, jouant 366 matches de Bundesliga et remportant cinq titres en plus de la Coupe UEFA 1975. Il représentait son pays à 36 reprises, notamment au Championnat d'Europe 1972 où, pour une fois, il volait la vedette à Netzer en marquant le deuxième but de la RFA face à l'URSS en finale. Joueur très vif qui ne manquait jamais de jus, Wimmer a été peu utilisé lors de la Coupe du Monde 1974.


ATTAQUANTS

Raoul Lambert (Belgique)
La Belgique comptait deux grands attaquants dans son effectif de 1972. Le capitaine, Paul Van Himst du Anderlecht, était le plus connu des deux, mais Lambert a été brillant lors de cette compétition. C'est lui qui marquait le premier but face à la Hongrie dans le match pour la 3e place, un de ses 18 buts en 33 sélections pour les Diables rouges. Il marquait également lors de ses deux matches disputés en Coupe du Monde 1970. "Lotte" a passé toute sa carrière au Club Brugge, marquant 270 buts en 458 rencontres. Il a été le meilleur buteur en Belgique en 1971/72 avec 17 buts.

Herbert Wimmer
Herbert Wimmer ©AFP

Jupp Heynckes (RFA)
Exceptionnel buteur avec son club du Borussia Mönchengladbach avec lequel il a remporté quatre titres de champion et la Coupe UEFA 1975, Heynckes a eu la malchance de se retrouver dans l'équipe au même moment que Gerd Müller. "Der Bomber" (le bombardier) lui était toujours préféré en équipe nationale. Mais en 1972 le sélectionneur Helmut Schön décidait d'associer ces deux joueurs. En tout, Heynckes a inscrit 14 buts en 39 sélections, 220 buts en 365 matches de Bundesliga, et 51 en 64 matches européens. Il est devenu entraîneur et a remporté l'UEFA Champions League en 1998 et 2013 avant de prendre sa retraite.

Gerd Müller (RFA)
Peut-être le plus grand buteur de l'histoire du football. Müller a inscrit 365 buts en 427 matches de Bundesliga pour le Bayern München, 66 en 74 matches européens, et, encore plus étonnant, 68 buts en 62 sélections. Il en a marqué 11 durant le Championnat d'Europe 1972, dont deux en finale contre l'URSS. Il a remporté le Ballon d'Or 1970 après avoir marqué dix buts à la Coupe du Monde. Il en a marqué quatre lors du Mondial 1974, y compris le but de la victoire en finale face aux Pays-Bas. C'était le dernier but inscrit par Der Bomber qui se retirait à l'âge de 28 ans invoquant des raisons personnelles.

Autres contenus