Classiques de l'EURO : Portugal - France 2016

L'intégralité de la finale de l'EURO 2016 sur UEFA. tv – on plante le décor.

La joie de Pepe et Cristiano Ronaldo avec le trophée de l'EURO en 2016
La joie de Pepe et Cristiano Ronaldo avec le trophée de l'EURO en 2016 Getty Images

"L'un des moments les plus heureux" de la carrière de Cristiano Ronaldo allait se produire lors de la rencontre entre le Portugal, outsider, et la France, pays hôte et double vainqueur de la compétition, à Saint-Denis.

VOIR EN INTÉGRALITÉ SUR UEFA.TV

Pour bien profiter du match

Finaliste face à la Grèce en tant que pays hôte de l'EURO 2004, le Portugal s'extirpait de la phase de groupes avec trois nuls pour terminer parmi les meilleurs troisièmes. Les Portugais avaient recours à la prolongation pour éliminer la Croatie et à la séance de tirs au but pour sortir la Pologne, avant que la Seleção das Quinas ne composte son billet pour la finale de l'EURO en battant le Pays de Galles dans le dernier carré. Le sélectionneur Fernando Santos promettait que la finale "offrirait aux Portugais la plus grande joie de leurs vies". Vainqueur en 1984 et 2000, et favori pour brandir le trophée pour la troisième fois, le pays hôte avait terminé en tête de son groupe avant de dominer la République d'Irlande, l'Islande et l'Allemagne lors de la phase à élimination directe.

Les joueurs qui ont fait le spectacle

Antoine Griezmann : meilleur buteur de l’EURO 2016
Antoine Griezmann : meilleur buteur de l’EURO 2016

Antoine Griezmann : inévitable lors du parcours de l'Atlético Madrid jusqu'en finale de l'UEFA Champions League 2015/16, l'infatigable attaquant signait six buts lors des six premières rencontres des Bleus à l'EURO 2016, dont un doublé face à l'Allemagne en demi-finale.

Dimitri Payet : suite à une saison fantastique en Angleterre avec West Ham (9 buts et 12 passes décisives), Payet marquait trois buts lors du parcours jusqu'à la finale 2016, étant récompensé par deux fois du prix de l'Homme du match.

Cristiano Ronaldo : le capitaine portugais avait remporté son troisième titre en Champions League avant cette phase finale, avec le Real Madrid. Égalisant par deux fois face à la Hongrie, il assurait la qualification laborieuse de son équipe pour la phase à élimination directe.

Autres contenus