Hrubesch et la RFA font le doublé en 1980

Bernd Schuster's speed of thought and movement ensured West Germany took early charge of the final, but it took Horst Hrubesch late winner to seal his nation's second European crown.

Hansi Müller (haut) et Hans-Peter Briegel (à f.) félicite le buteur de la RFA Horst Hrubesch
Hansi Müller (haut) et Hans-Peter Briegel (à f.) félicite le buteur de la RFA Horst Hrubesch ©Getty Images

Belgique 1-2 République fédérale d'Allemagne
(Vandereycken 75e s.P. ; Hrubesch 10e, 89e)
Rome, 22 juin 1980

La République fédérale d'Allemagne récupérait son statut de grande puissance européenne du football grâce à un doublé de Horst Hrubesch, le deuxième à une minute seulement du coup de sifflet final. Les hommes de Jupp Derwall brandissaient le trophée pour la deuxième fois.

La RFA avait commencé la finale 1976 du mauvais pied, en étant menée 2-0 après seulement 25 minutes. Cette fois, Bernd Schuster, le meneur de jeu de 20 ans déjà auteur d'un grand match contre les Pays-Bas au tour précédent (3-2), perforait la défense des Diables Rouges et traversait le terrain en diagonal de la droite vers la gauche en échangeant des passes avec Klaus Allofs. Il servait alors Hrubesch d'une astucieuse passe lobée pour un premier but dès la 10e minute.

Trois semaines plus tôt, en finale de Coupe des clubs champions européens, Hrubesch avait semblé peiner après son entrée en cours de jeu. Sélectionné à la dernière minute pour participer à la compétition en Italie, en remplacement de Klaus Fischer, il prouvait qu'il savait être plus qu'un "Kopfball-Ungeheuer" (un monstre de la tête) en inscrivant une frappe confiante.

Hansi Müller manquait le cadre et Jean-Marie Pfaff, le portier belge, multipliait les arrêts sur les frappes lointaines d'Allofs et de Schuster. Les Belges tenaient bon, et se procuraient même quelques occasions, notamment par François Van der Elst, bien servi par Jan Celemans, mais dont la frappe s'envolait.

Van der Elst repartait de l'avant et se faisait faucher à l'entrée de la surface par Uli Stielike. René Vandereycken ne se faisait pas prier et transformait le penalty à la 75e minute.

Les Allemands semblaient à genoux et les prolongations n'auguraient rien de bon. À quelques secondes du coup de sifflet final, Pfaff sortait de sa ligne pour intercepter un centre de Rummenigge, mais il était devancé par Hrubesch. Les premiers buts de Hrubesch dans sa carrière internationale se sont également avérés être les plus importants.

Ce qu'il s'est passé ensuite
En 1984, les tenants du titre échouent dès la phase de finale du Championnat d'Europe de l'UEFA. Mais la RFA se qualifie pour la finale des trois Coupes du Monde de la FIFA suivantes. Elle décroche finalement sa troisième couronne mondiale en 1990, contre l'Argentine, ainsi son troisième trophée européen en 1996. Sous l'impulsion de Ceulemans, la Belgique atteint les demi-finales de la Coupe du Monde 1986, mais n'a plus jamais atteint les sommets depuis.

Haut