UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Rien de grave pour Clichy

Le latéral gauche de l'équipe de France reconnait la faiblesse des Bleus face à la Suède mais ne veut pas tout remettre en cause.

Alou Diarra après la défaite de la France
Alou Diarra après la défaite de la France ©AFP/Getty Images

La défaite est dure à avaler pour les joueurs de l'équipe de France mais tous reconnaissent la supériorité de la Suède dans le dernier match du Groupe D de l'UEFA EURO 2012 et pensent au quart de finale contre l'Espagne, à Donetsk.

Gaël Clichy, défenseur de la France
On voulait gagner mais on a joué contre une équipe avec de grands joueurs, et qui voulait aussi gagner. Ce soir on a été moins bien, il faut le reconnaître. Il y avait un peu de fatigue aussi parce que des joueurs on enchainé 3 matches en peu de temps. On a manqué de fraîcheur aujourd’hui mais on sait qu’avec les joueurs qu’on a, on peut faire très mal. On aurait pu mieux faire défensivement et on manqué de créativité offensivement, mais il n’y a rien de grave, il faut penser au quart de finale. C’est beau un quart de finale d’EURO contre l’Espagne.

Si on veut aller au bout il faut battre toutes les équipes. Donc ce soir on est déçu mais on est qualifié, et c’est très important. La fin de notre série d’invincibilité, ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle. Cela devait arriver. C’est juste un match perdu, ça ne remet pas en cause ce qu’on a fait depuis 2 ans. Cela arrive juste avant le match de l’Espagne, donc il faudra bien récupérer parce que ce sera un beau match à jouer. Jouer à Donetsk va nous éviter de voyager et c’est un endroit où on a déjà bien joué.

Hugo Lloris, gardien et capitaine de la France
C’est un sentiment mitigé. On a joué le match pour le gagner mais on n’a pas trouvé les solutions. Sur le match de ce soir, il n’y a rien à dire. Il faut oublier ce qui s’est passé pour préparer au mieux le quart de finale qui s’annonce difficile. Ce sera un grand match à jouer.

La Suède a joué intelligemment et nous a imposé un défi physique, on a eu du mal à répondre, avec toujours une ou deux touches de trop dans nos possessions de balle. Ce sera un tout autre match face à l’Espagne. Jusqu’à maintenant on avait été solides, pas ce soir. Contre l’Espagne, ce sera l’occasion de prouver ce qu’on a dans le ventre.

Yann M’Vila, milieu de terrain de la France
Ce soir il n’y a que la qualification à retenir, il n’y a que cela de positif. Parce que dans le jeu on s’est fait manger. On est tombé sur une équipe plus forte que nous. La Suède a joué sans complexe. Les Suédois n’avaient aucune pression, nous on avait celle de la qualification. A nous de montrer notre caractère et de rebondir face au favori de la compétition et de montrer un autre visage.