UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Blanc : "Il faut toujours être optimistes"

Les réactions des sélectionneurs Laurent Blanc et Erik Hamrén après la qualification de la France en quarts malgré la défaite 2-0 face à la Suède.

Blanc : "Il faut toujours être optimistes"
Blanc : "Il faut toujours être optimistes" ©UEFA.com

Les réactions du sélectionneur Laurent Blanc, suite à la qualification de la France en quarts de finale de l’UEFA EURO 2012, malgré la défaite 2-0 face à la Suède d'Erik Hamrén, mardi au stade Olympique de Kyiv.

Erik Hamrén, sélectionneur de la Suède
Ce soir, on n’a pas été très costauds, la France s’est procuré beaucoup d’occasions, mais contrairement à l’Angleterre, les Bleus n’ont pas réussi à en profiter. La tête (de Giroud) en fin de match a été très dangereuse, mais Andreas Isaksson a réalisé une nouvelle bonne parade. On n’a pas été très performants en première mi-temps contre l’Ukraine, mais on a été très bons depuis.

Ça fait mal, il y a beaucoup de tristesse au terme de cette campagne. Mais on s’est régalés lors de notre séjour ici à Kyiv, l’hôtel est magnifique, aujourd’hui en le quittant, c’était un peu comme quitter un ami. C’était un bon match pour tout le monde, y compris pour les fans. Partir est une grosse déception, mais ça fait partie de la vie. Les joueurs ont été magnifiques, je suis très content de leur comportement pendant ce tournoi : ils se sont comportés comme des gagnants. Ça prend parfois du temps, mais ça arrivera. Zlatan a été superbe avec l’équipe. Pour moi, l’équipe a gagné.

Laurent Blanc, sélectionneur de la France
On s’attendait à un match difficile, on s’y était préparés, mais pas aussi difficile que ce qui s’est passé. On a cédé physiquement, face à une équipe de Suède qui a joué avec un gros cœur, et qui avait un joueur exceptionnel. Ils ont joué pour l’honneur, mais s'ils avaient joué à ce niveau dès le début, je pense qu'ils seraient qualifiés. On a été en difficulté pratiquement tout le match, même si eux aussi parfois. On aurait dit un affrontement entre deux équipes qui cherchaient la qualification. On espérait que les Suédois baisseraient d’intensité en deuxième mi-temps : on a concédé beaucoup d’occasions à cette équipe de Suède, mais on s’en est créées aussi. On a été dominés dans le domaine physique, que ce soit au sol, dans les tacles ou dans les airs, ils ont été bien meilleurs que nous. Ce soir, tout le monde a fait un match en-dessous.

Il faut toujours être optimiste : bien sûr qu’on est déçus du résultat, mais le principal, c’est qu’on est qualifiés. Il y a deux ans, si on nous avait dit qu’on se qualifierait pour les quarts de finale, on aurait signé des deux mains. Je félicite les Suédois pour leur très bon match, mais demain, ce sont eux qui rentrent à la maison, quand même. Avec l’Espagne, on va affronter l’une des meilleures équipes de cet EURO, en un sens l’une des meilleures du monde. On devait gagner ce match pour essayer de les éviter, mais on n’a pas réussi. Il faudra faire un exploit contre l'Espagne pour espérer poursuivre cette aventure européenne.