EURO 2012 : la Russie frappe fort d'entrée

Russie 4-1 République tchèque 
Les Tchèques ont pris l'eau à Wroclaw. Submergés par le réalisme des Russes.

Alan Dzagoev est félicité par ses coéquipiers
Alan Dzagoev est félicité par ses coéquipiers ©AFP/Getty Images

La Russie a frappé un grand coup en faisant exploser la défense de la République tchèque au terme d'une rencontre qu'elle aura globalement maîtrisé malgré une réduction du score après la pause, dans le première journée de l'UEFA EURO 2012.

Il faudra, au moins, compter sur elle pour sortir de ce Groupe A. Les supporters russes auront sans doute eu l'impression de retrouver l'envie, le rythme et le réalisme de leur équipe nationale qu'ils avaient découvert en 2008 en Autriche et en Suisse. La Russie avait alors atteint les demi-finales de l'EURO.

Pourtant, c'était bien les Tchèques qui réalisaient la meilleure entame de match en campant dans la moitié de terrain russe.

Tout savoir sur l'EURO 2012

Les hommes de Dick Advocaat avaient la bonne idée de laisser passer l'orage et de procéder en contres. C'est sur l'un d'eux que les Rouges ouvraient la marque. De son côté droit Konstantin Zyryanov adressait un long centre à l'opposé pour la tête croisée d'Aleksandr Kerzhakov qui allait mourir sur le poteau. Le ballon revenait sympathiquement dans les pieds d'Alan Dzagoev lancé dans l'axe de la surface (1-0, 15e).

Dès lors, les Tchèques manquaient d'air et semblaient ne pas savoir quoi faire pour reprendre le dessus psychologiquement. Dzagoev était même tout près de s'offrir un doublé en se présentant face à Petr Čech (19e). Le Russe manquait la cible, lui qui avait terminé co-meilleur buteur de sa formation au terme des qualifications avec 4 buts (à égalité avec Roman Pavlyuchenko). La domination russe étaient concrétisée à la 33e par un éclair de génie d'Andrey Arshavin.

Les plus beaux buts de l'EURO 2012
Les plus beaux buts de l'EURO 2012

Celui qui appartient toujours à l'Arsenal FC mais a retrouvé sa vitalité au FC Zenit St Petersburg trouvait Roman Shirokov d'une passe lumineuse dans le trafic, en pleine surface. L'offrande était trop belle pour la gâcher (2-0, 24e).

Après la pause, l'espoir revenait chez les hommes de Michal Bílek lorsque Jaroslav Plašil était laissé sans marquage dans l'axe et avait tout le temps d'ajuster sa passe en direction de Václav Pilař qui concluait avec sang-froid (2-1, 52e). On pensait à un retour, mais la Russie digérait cette réduction du score sans trop de mal malgré la maladresse d'Aleksandr Kerzhakov remplacé par Roman Pavlyuchenko à un quart d'heure du terme. Le grand blond avec des crampons noirs voyait d'abord Dzagoev s'offrir un doublé au terme d'une action d'école (3-1, 79e). Puis il se chargeait d'alourdir la note en s'amusant avec son défenseur à l'entrée de la surface pour allumer Čech (4-1, 82e).

La Russie prend donc la tête de ce Groupe A à la faveur du match nul dans l'autre rencontre. Les demi-finalistes de l'édition 2008 poursuivent leur série d'invincibilité. Cela fait maintenant 15 matches qu'ils n'ont pas connu la défaite. Avec une telle puissance de frappe offensive, cela pourrait bien durer quelques rencontres.

EURO 2012, l'équipe du tournoi


Compositions

Russie : Malafeev; Zhirkov, Ignashevich, Aleksei Berezutski, Anyukov; Zyryanov, Denisov, Shirokov; Arshavin (c), Kerzhakov (Pavlyuchenko 73e), Dzagoev (Kokorin 84e)
Remplaçants : Akinfeev, Shunin, Izmailov, Kombarov, Granat, Pogrebnyak, Nababkin, Glushakov, Semshov
Sélectionneur : Dick Advocaat

République tchèque : Čech; Kadlec, Sivok, Hubník, Gebre Selassie; Rezek (Hübschmann 46e), Jiráček (Petržela 76e), Rosický (c), Plašil, Pilař; Baroš (Lafata 85e)
Remplaçants : Laštůvka, Drobný, Suchý, Necid, Limberský, Rajtoral, Kolář, Pekhart, Darida
Sélectionneur : Michal Bílek

Arbitre : Howard Webb (Angleterre)

Homme du match : Alan Dzagoev

Autres contenus